genève, Céligny

Escapade sous l’or des grands chênes 

Céligny a beau être enclavée en terres vaudoises, la commune de 465 hectares rappelle le côté enchanteur de la campagne genevoise. Nous arpentons son bourg et ses hameaux pittoresques en profitant de l’arrière-saison.

Escapade sous l’or des grands chênesbalade Céligny a beau être enclavée en terres vaudoises, la commune de 465 hectares rappelle le côté enchanteur de la campagne genevoise. Nous arpentons son bourg et ses hameaux pittoresques en profitant de l’arrière-saison.Séparée par dix-huit kilomètres du canton de Genève auquel elle est rattachée, la petite commune de Céligny se parcourt facilement à pied. Après une visite à l’ancien cimetière où reposent d’illustres personnes, nous marchons en direction du nord pour atteindre le lieu-dit Petit Bossey. Nous effectuons alors une brève incursion en terres vaudoises, en franchissant le ruisseau du Nant de Courtenaud.À une allée bordée d’arbres succèdent de vastes prairies. Et certains tronçons pédestres balisés de jaune longent les routes secondaires, ce qui surprend un peu. Nous sommes également frappés par l’omniprésence de chênes aux ramures magnifiques. Un vrai patrimoine végétal au sein duquel on rencontre le pic mar, mentionné d’ailleurs sur le panneau informatif de la réserve forestière des Bondex. L’espèce, plutôt rare et discrète, affectionne ces chênaies malheureusement en régression.

Nous poursuivons la balade avec un crochet par le port, et la charmante plage communale offre un coup d’œil sur de lointains sommets des Alpes françaises. Au terme de cette journée radieuse, enclave de beau temps d’une semaine bien maussade, nous regagnons le village de Céligny avec la plaisante impression d’avoir découvert un bien joli coin du pays.

étapes

Village campagnard

Bourgade aux rues tranquilles et à l’écart des grands axes, Céligny jouit d’une belle situation sur l’arc lémanique. Face à l’imposante bâtisse de la mairie, de l’autre côté de la place du village, s’érige le temple surmonté d’un clocher-mur. Cet important édifice sur le sentier des Huguenots côtoie le château Garengo. Une maison de maître de 1722, classée parmi les biens culturels d’importance nationale.

Dernière demeure
Au cœur d’un petit bois traversé par un ruisseau, le vieux cimetière de Céligny laisse une impression d’intimité. Cela s’explique notamment par la sobriété
des tombes, que ce soient celles des villageois comme celles de personnages célèbres: l’acteur britannique Richard Burton ainsi que l’écrivain écossais Alistair S. MacLean vécurent à Céligny. Le premier joua dans le fameux film tiré du livre du second Quand les aigles attaquent.
Enclaves genevoises
Scindée en deux parties, Céligny est encerclée par le canton de Vaud. La localité était tout d’abord rattachée à la châtellenie de Peney en 1536. Lors de la Réforme, les Célignotes – les habitants de Céligny, surnommés également les pies-grièches – décidèrent de prêter serment à la Seigneurerie de Genève.
Le 7 août 1815, la commune fait définitivement partie du canton qui vient de faire son entrée dans la Confédération helvétique.
Abri pour la biodiversité
Bien qu’en bordure de l’autoroute Lausanne-Genève, la petite réserve forestière des Bondex (6,5 hectares) est un havre précieux. Classé en tant qu’«aire protégée pour la promotion de la biodiversité par des interventions ciblées», le site accueille au fil de l’année quantité d’oiseaux (notamment le pic mar, ici en photo), des batraciens et mammifères. Le règne végétal n’est pas en reste avec cinq espèces de laîches et 170 champignons recensés.
Superbe panorama
À 20 minutes de marche du village, la charmante plage et le port de Céligny font face à la côte française du Léman. Temps ensoleillé et bonne visibilité permettent de repérer quelques lointains dômes blancs. Les Cornettes de Bise et la Tour-Sallière font ainsi des apparitions entre les nuages qui planent au-dessus de la Haute-Savoie. Si l’on se trouve plus haut dans la commune, on aperçoit aussi le fameux massif de l’Aiguille-Verte, qui culmine à 4122 mètres d’altitude.

 

Texte(s): Daniel Aubort
Photo(s): Daniel Aubort

infos pratiques

Y aller
En transports publics: gare de Céligny ou bus B811 des TPN sur la ligne Nyon-Coppet. Arrêts de la gare ou du village de Céligny.
En voiture: sortie Nyon ou Coppet sur l’A1. Prendre la route du lac. Parkings vers le port et le chemin des cimetières.
Le parcours
Tracé facile de 7,5 km pour 2 h de marche (+/- 150 m de dénivelé). Terrain parfois boueux derrière le vieux cimetière. Prudence sur les tronçons qui longent des routes secondaires. Carte de l’OFT au 1:25000 Nº1261 Nyon et Nº1281 Coppet.
Se restaurer
Buffet de la gare, tél. 022 776 27 70; L’enclave, tél. 022 960 55 00; Pizzeria des Grands Chênes, tél. 022 960 57 00. 

Se renseigner

www.celigny.ch