fribourg, Guin

Balade sur les rives du lac de Schiffenen

Entre prairies et marais, entre patrimoine historique et biodiversité, cette boucle facile au départ de Guin (FR), qui longe le plan d’eau alimentant un barrage, offre une belle variété et promet mille découvertes.

Guin – Düdingen pour les germanophones – fait partie de ces petites localités qu’on frôle souvent en coup de vent. Elle n’est cependant pas qu’une escale le long de l’autoroute A12 ou de la ligne Fribourg-Thoune ni une simple ville frontière entre deux langues nationales: le paysage bucolique qui l’entoure mérite bien une promenade.Depuis la gare, nos pas nous mènent rapidement hors des habitations pour nous diriger vers le lac de Schiffenen, que nous apercevons après avoir admiré les balcons fleuris du domaine agricole d’Ottisberg. Le chemin borde l’orée de la forêt, et on ne se lasse pas de voir onduler la mer de pissenlits baignée de soleil qui s’étend à nos pieds et les nervures délicates des jeunes feuilles dans les sous-bois rehaussées par la lumière.On descend ensuite jusqu’au rivage, où l’on peut prendre le temps d’une pause méditative avant de faire un détour par l’ermitage de la Madeleine afin d’y découvrir son histoire. Ce site creusé au cœur de la molasse offre des points de vue vertigineux sur le plan d’eau artificiel. Après avoir avalé une série d’escaliers qui mènent une dernière fois au lac de Schiffenen, on le quitte définitivement pour revenir vers l’agglomération via les marais.

étapes

Promenade sensorielle
Au départ de la gare de Guin, on suit le sentier des sens et des sons – le Sinn-und klangweg – pour la moitié de la randonnée. C’est parti pour une expérience culturelle et sensorielle qui associe les traditions locales à des créations artistiques faisant appel à l’ouïe! Premiers «objets-son»: un bidon à lait et des cloches que le promeneur est invité à faire tinter pour se relier à un passé rural encore bien vivant dans les campagnes.
Une halte bienvenue
Après quelques kilomètres de marche, un banc s’offre aux marcheurs en guise de poste d’observation sur le lac de Schiffenen. Cette étendue d’eau, dite de retenue, alimente le barrage du même nom. C’est aussi un espace tranquille où l’on ne manquera pas d’admirer la toilette de quelques foulques macroules ou la pêche d’un couple de grèbes huppés. Pour les férus de sports aquatiques, il est également possible de louer un bateau, un canoë ou un pédalo.
Faune locale à la fête
Dans les prés qui bordent le lac de Schiffenen, des buses variables crient en vol, surveillant le paysage du coin de l’œil en quête d’un rongeur à se mettre dans le bec. Furtif, un renard se fraie un chemin parmi les hautes herbes avant de disparaître dans les feuillages. Près des différentes fermes, des vaches limousines et des veaux accueillent les randonneurs avec curiosité. Partout, les animaux observent et guettent. La vie foisonne!
L’ermitage dans la pierre
Petit détour par une curiosité locale, considérée au XIXe siècle comme l’une des principales attractions fribourgeoises: l’ermitage de la Madeleine, creusé à même la roche, qui surplombe le lac sur plus de 120 mètres de longueur. On y marche sur des dunes de sable fossilisé prouvant l’existence d’une mer dans la région il y a 20 millions d’années. Habité dès 1448, le site doit sa notoriété aux ermites Jean Dupré et Jean Liecht qui y séjournèrent entre 1680 et 1708.
Trois riches marais

On termine en beauté par les marais de Garmiswil, de Guin et d’Ottisberg, le long d’un sentier botanique décrivant une soixantaine d’arbres, d’arbrisseaux et de plantes. Sans doute vieux de plus de 15000 ans, ce milieu exceptionnel a bien failli disparaître au cours du XXe siècle, à cause de son exploitation pour la tourbe ainsi que pour la pisciculture. Protégé depuis 1975, il bénéficie désormais de mesures d’entretien et de préservation ciblées.

Texte(s): Camille Saladin
Photo(s): Camille Saladin

infos pratiques

Y aller

En voiture: autoroute A12 jusqu’à Guin (sortie Düdingen), se parquer à la gare.

En transports publics: ligne S1 depuis Fribourg.

Le parcours

Boucle facile de 10 km pour 240 m de dénivelé. Compter environ 3 h.

Se restaurer

Restaurant Bahnhof Buffet, à deux pas de la gare de Guin, tél. 026 418 10 55.

Se renseigner

Office de tourisme de Schwarzsee, tél. 026 412 13 13, www.fribourgregion.ch/fr/schwarzsee