jura, Buix

Petite fugue du côté de Basse-Allaine

Dans une région paisible et peu touristique, proche de la frontière française, cette boucle au départ de Buix (JU) conduit les marcheurs à travers champs et forêts. Elle offre une parenthèse hors du monde.

C’est aux confins du territoire jurassien, dans une région qui flirte avec la frontière française, que l’on entame cette balade aux accents printaniers. L’hiver ne semble qu’un lointain souvenir: au sein des prairies humides, les perce-neige se regroupent en tapis blancs, alors que dans les forêts, les oiseaux célèbrent le retour de la lumière et l’adoucissement des températures; pinsons, mésanges, geais et pics tambourinent, chantent et virevoltent devant les promeneurs ravis du spectacle. La boucle commence dans le village de Buix (JU), où l’on emprunte, à gauche après l’église, une piste cyclable le long d’une voie ferrée. Elle mène tout droit à l’entrée des grottes de Milandre. On quitte ensuite les berges de l’Allaine et l’on monte une centaine de marches envahies par la mousse afin d’atteindre le sommet de la tour en pierre de Milandre, à Boncourt. Le chemin s’enfonce alors dans la forêt en direction de la cabane forestière du Rond-Bois, que l’on dépasse avant de rejoindre le hameau isolé du Mairâ. Puis vient le moment d’entamer le trajet de retour vers le point de départ, dans un silence sylvestre où, collée aux pieds des marcheurs, la boue remplace désormais la neige des mois précédents.

étapes

Au royaume des frelons
Les habitants de Buix sont appelés «Gravalons» en patois local, ce qui signifie «frelons». Avec Montignez et Courtemaîche, la localité forme la commune de Basse-Allaine. Son église possède de magnifiques vitraux de Maurice Lapaire. Au nord du village, les restes d’une villa gallo-romaine faisant vraisemblablement partie d’un complexe agricole et découverte en 1844 sont posés au bord du cours d’eau de l’Allaine.
Trésor souterrain
Au XIXe siècle, les grottes de Milandre ont attiré nombre de visiteurs. Elles auraient été découvertes par hasard en 1714, lorsque des pluies torrentielles ont inondé le village de Boncourt, provoquant l’effondrement d’une partie de la colline de Milandre. Cet incident a mis au jour une cavité permettant alors l’accès à ces merveilles souterraines longues de plus de 11 km. Aujourd’hui, leur visite n’est cependant plus autorisée qu’aux spéléologues.
Du temps des comtes
C’est durant la seconde moitié du XIIIe siècle, aux alentours de 1260 et 1270, que la tour de Milandre, qui domine le paysage franco-suisse environnant, a été érigée par les comtes de Montbéliard. À l’origine, la fortification faisait partie d’un château, détruit en 1674 par les armées françaises de Turenne au moment de la conquête de la Franche-Comté. L’édifice a été restauré en 1988 et un escalier en colimaçon permet l’accès à son sommet.
Tableau rural
Après avoir arpenté un pan de forêt, on arrive tranquillement au hameau du Mairâ. La quiétude règne dans ce lieu niché dans un décor champêtre, au milieu d’un paysage ouvert sur l’horizon. Lors de notre passage, le calme n’est troublé que par le mouvement des vaches vers l’abreuvoir ou les va-et-vient d’un chat de ferme devant le repaire d’un campagnol. À l’orée des bois alentour, on peut facilement deviner la présence de chevreuils.
Précieux indicateurs

Bien que les mousses forestières soient communes, on les connaît très peu. Ces végétaux, qui font partie de la famille des bryophytes, étonnent par leurs remarquables aptitudes. Capables de reviviscence, ils reprennent vie après de longues périodes de sécheresse. Parce qu’ils absorbent une grande partie des composants présents dans l’air, ce sont d’excellents bio-indicateurs. Abritant une vaste biodiversité, leur présence rassure quant à la santé de la forêt.

infos pratiques

Y aller

En transports publics: train jusqu’à Buix.

En voiture: prendre la sortie Bure sur l’autoroute A16, puis emprunter la route de Buix.

Le parcours

Boucle de 11 km sans difficulté, 254 m de dénivelé. Compter environ 2 h 15.

Se restaurer

Helvetia, route de France 9, Buix, tél. 032 475 71 41. Fermé mardi et mercredi.

Se renseigner

Jura Tourisme, tél. 032 432 41 80, info@juratourisme.ch