vaud, Aigle

Balade dans le Chablais sous les feux de l’automne

À travers le bourg, puis sur le relief doux qui borde la plaine du Rhône, cet itinéraire autour d’Aigle (VD) fait la part belle au monde de la vigne et aux arbres remarquables.

Cette bucolique randonnée commence par la «balade des arbres remarquables», récente création proposée par l’Office du tourisme d’Aigle. De la gare, puis rue de la Chapelle, les essences répertoriées se succèdent. Nous repérons notamment les curieux fruits hivernaux rouge et bleu d’un clérodendron, le large feuillage du mûrier et celui ciselé du tamaris. Quittant le monde urbanisé, nous prenons de la hauteur par le flanc sud de la colline du Plantour. Un raidillon bien marqué qui sera le seul véritable effort de cette balade. Au sommet, le sentier débouche sur la combe des Noches, un site splendide sous les feux de l’automne. Lors de ce passage entre parcelles de vigne et majestueux châtaigniers, notre attention est attirée par des taches brunes dans les falaises: des chamois se reposent, couchés sur d’étroits replats herbeux. Remontant la combe afin de rejoindre Verschiez, notre chemin forme une large boucle et le village d’Ollon apparaît en toile de fond. Un petit effort encore et nous voilà au sommet de la crête rocheuse du Plantour, lieu idéal pour s’offrir une pause revigorante tout en appréciant la vue sur les Dents-du-Midi et la plaine du Rhône. Plaine que nous regagnons, en faisant un crochet par le mythique château d’Aigle.

étapes

Patrimoine arborisé
Les beaux arbres sont légion sur ce tracé montueux. Châtaigniers et chênes séculaires, ifs et houx couverts de fruits rouges sont le pendant sauvage à la nouvelle balade des «arbres remarquables» de la ville d’Aigle. Un lecteur de code QR est nécessaire pour accéder aux informations sur la vingtaine d’essences, dont le copalme d’Amérique, l’araucaria (le désespoir des singes) ou à l’érable de Freeman.
Au milieu des parchets
Réputé pour ses crus, le vignoble aiglon ceinture la petite ville d’un décor resplendissant durant l’automne. Un sol constitué de moraines, l’orientation de ses terrasses ainsi que le microclimat local favorisent cette culture de longue tradition. Cépage blanc par excellence, le chasselas occupe l’essentiel des 132hectares. La ville abrite par ailleurs le Musée de la vigne, du vin et de l’étiquette dans une superbe bâtisse attenante au château.
Hameau tranquille
Véritable balcon dominant la plaine, orienté plein sud face aux Dents-du-Midi, le hameau de Verschiez est situé à l’écart des grands axes. Nichée entre les parois rocheuses du Plantour et le beau massif forestier de la Glaivaz, la quinzaine de maisons est enchâssée dans le vignoble. Quelques moutons broutent entre les ceps alors que s’élève le chant claironnant d’un coq. Les habitants peuvent se targuer de bénéficier d’une remarquable douceur de vivre.
Au contact des animaux
La randonnée du jour permet de partir à la rencontre de la faune diversifiée peuplant le Chablais vaudois: un pic noir affairé à sa toilette sur un arbre sec, les boutis du sanglier qui a retourné le sol et l’envol d’une buse dérangée par notre passage. On y trouve également des chevreuils et des lièvres qui se reposent parmi les ceps, on y entend le hululement des chouettes et, très rarement faut-il le préciser, l’appel d’un lynx en recherche de compagnie.
Texte(s): Daniel Aubort
Photo(s): Daniel Aubort

infos pratiques

Y aller
En transports publics: train jusqu’à Aigle, départ de la balade. À noter que Verschiez dispose d’un arrêt sur la ligne Aigle-Les Diablerets.En voiture: sortie Aigle sur l’autoroute Lausanne-Sion. Plusieurs parkings à proximité du tracé de la balade (Margencel, gare, les Glariers).

Le parcours
Boucle de 8 km sans difficulté (dénivelé +/- 345 m). Compter 2 h 30 de marche. De bonnes chaussures sont donc recommandées. Carte OFT au 1:25000 No 1284 Monthey.
Se restaurer
Prendre un pique-nique avec soi pour la boucle du Plantour. Nombreux bistrots en ville d’Aigle.
Se renseigner
Office du tourisme d’Aigle, tél. 024 466 30 00, www.aigle.ch