berne, Nods

Balade à l’ombre du Chasseral et de l’Aiguillon

Perché sur le plateau de Diesse, le petit village de Nods offre une vue imprenable sur le Säntis et le Mont-Blanc, ainsi que sur le lac de Bienne, lorsqu’il n’est pas dissimulé sous une épaisse mer de brouillard.

Quand on arrive à Nods, notre regard est immédiatement attiré par l’antenne assise au sommet du Chasseral (1606 m), striée de rouge et de blanc. Elle nous servira de phare pendant cette promenade à travers les prés et les forêts jurassiennes, épargnées par le brouillard ce matin-là. Le silence y est presque absolu. Personne à l’horizon. Seuls nos pas faisant craquer la glace et crisser la neige encore présente à l’ombre des arbres le brisent par instants. Cette boucle, au cœur du Parc Chasseral, est pourtant prisée. Elle accueille aussi bien les amateurs de raquettes ou de ski de fond l’hiver que de VTT l’été. Après une douce ascension au milieu d’épicéas et de hêtres, le retour à Nods s’amorce par une légère descente, rendue glissante par la neige résiduelle. Quittant la côte ensoleillée en direction de Pré-Vaillon, nous plongeons dans l’ombre du Mont-Sujet (1382 m d’altitude). Les piquets roses du sentier raquette indiquent le chemin à suivre, en contournant le hameau voisin. La température chute brusquement, une faible brise parcourt le plateau recouvert de givre. Deux kilomètres plus loin, le soleil franchit enfin la crête. Les Alpes se dévoilent alors, mais le panorama, occulté par une épaisse purée de pois, conservera ce jour-là une part de mystère.

étapes

Visite du pavillon du Chasseral

Une structure posée sur le parking de Pré-Vaillon intrigue le randonneur. Il s’agit du pavillon «Chasseral» fabriqué avec du bois local. Conçu par des étudiants en architecture de la Haute École de Berthoud (BE) dans le cadre du projet de revalorisation du patrimoine bâti à Nods, il offre un espace de détente, voire de pique-nique. Éphémère, cette construction inaugurée en décembre devrait être démantelée le 30 juin prochain.

Entre hêtres et épicéas

Le sentier que nous empruntons traverse des bois typiques du massif jurassien, à près de 1000 m d’altitude. Ce secteur, faisant partie du Parc Chasseral, comprend beaucoup de hêtres et d’épicéas. Pour préserver la faune locale particulière dans ce périmètre – des oiseaux rares des forêts de montagne y vivent, comme la gélinotte ou la bécasse –, il est impératif de suivre les tracés balisés et de tenir son chien en laisse.

Traversée de l’alpage

Entre les deux crêtes se trouve Pré-Vaillon. Ce plateau parsemé de bosquets de noisetiers est à moitié plongé dans l’ombre du Mont-Sujet. À droite, on admire l’antenne du Chasseral dominant la plaine; à gauche, on guette la percée du soleil, encore caché par les sapins s’épanouissant sur la crête. Typiques des paysages de la chaîne du Jura, ces pâturages boisés sont aussi visiblement le paradis des campagnols. On y trouve également des dolines.

Fourmilières à foison

De grandes fourmilières semblent abandonnées le long du sentier. Bâties à l’aide de millions d’aiguilles d’épicéa et de sapin, hébergent-elles encore leur colonie? À la surface de ces monticules, il n’y a pas âme qui vive. Mais cela est trompeur: regroupées au chaud à l’intérieur, les fourmis hibernent en effet jusqu’au printemps. Les lièvres et les renards semblent quant à eux plus actifs, à voir les nombreuses traces qu’ils ont laissées dans la neige du Pré-Vaillon.

Champs sur le balcon

La ligne droite menant à Nods offre un panorama splendide, avec les champs au premier plan, preuve que dans la commune du Jura bernois, l’agriculture est encore bien présente. Seuls les lacs de Bienne, de Neuchâtel et de Morat manquent à l’appel dans ce paysage de carte postale. On s’attarde un peu avant d’être rappelé à la réalité par la cloche du village. Rentrons pour éviter que le brouillard, montant inexorablement du plateau de Diesse, nous enveloppe.

Texte(s): Céline Duruz
Photo(s): Céline Duruz

infos pratiques

Y aller

En transport public
En train jusqu’à La Neuveville puis en bus (B132) jusqu’à Nods-école.
En voiture
A5, sortie Hauterive/Saint-Blaise, direction Lignières, puis Nods. Nombreux parkings à disposition.

Le parcours

Cette boucle traversant le Pré-Vaillon part du parking longeant la route du Chasseral. Comptez deux heures de marche pour parcourir ces 6 km, d’un dénivelé de 120 m.

Se restaurer

Restaurant La Pierre-Grise et sa terrasse avec vue sur les Alpes.

Se renseigner

Office du tourisme de la région Jura Trois-Lacs: www.j3l.ch ou du Parc Chasseral:
www.parcchasseral.ch

Ces produits pourraient vous intéresser

  • Le guide des idées week-end

    19.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Randos bière en Suisse

    29.00 CHF
    Ajouter au panier
  • En route, sac au dos – T1

    30.00 CHF
    Ajouter au panier