vaud, Vallée de l'Hongrin

La splendeur hivernale des Préalpes

De la vallée de l’Hongrin, dans le Pays-d’Enhaut, ce sentier à raquettes traverse des pâturages enneigés pour rejoindre les Monts-Chevreuils, à 1749 m d’altitude. Là-haut, un panorama grandiose se déploie à 360 degrés.

Au cœur du village de La Lécherette (VD), notre point de départ, nous croisons de charmants chalets aux airs de biscuits sous leurs toits nappés de sucre. Dans ce coin, les habitations semblent disposées par un pâtissier géant sur d’onctueuses collines. Il est temps de s’équiper et de rejoindre la forêt où débute la boucle dévolue aux raquettes, indiquée par des panneaux roses. Commence alors une longue ascension, sur une piste damée. La vue se dégage et dévoile le hameau que nous venons de quitter. Puis Les Mosses apparaissent au pied du Pic-Chaussy, avant la Tour-de-Famelon.

Si la pente devient plus raide, la beauté du paysage augmente à mesure que nous gagnons de l’altitude. Encore une dernière – mais rude – montée et nous voilà au sommet. Les Préalpes vaudoises et fribourgeoises se déploient alors sous notre regard ébaubi. Quelle vue sublime! Après une pause à la cabane des Monts-Chevreuils, perchée près d’un téléski abandonné, nous entamons la descente face au village de Château-d’Oex. Dans le Pays-d’Enhaut, l’itinéraire se poursuit sur un sentier plus sauvage et à la déclivité douce. Une neige intacte recouvre les prairies. Nos yeux s’imprègnent de ce spectacle, une fois encore, avant de retrouver notre lieu d’arrivée.

étapes

L'esprit du village

La Lécherette appartient à la commune de Château-d’Œx, et constitue un point de liaison entre le district d’Aigle et celui du Pays-d’Enhaut. Ce hameau, connu pour son domaine skiable relié à celui des Mosses et de Leysin, possède sa propre chapelle, dont le minuscule clocher se camoufle l’hiver parmi les toits enneigés. Inauguré en 1978, cet édifice moderne est doté d’un orgue et de plusieurs vitraux réalisés par une artiste romande.

L'art du tavillonnage

Sur le chemin, plusieurs chalets d’alpage invitent à s’arrêter pour contempler les tavillons habillant leurs murs et leurs toits. Véritables écailles de bois, ces planchettes superposées épousent les courbes, et protègent du froid et de la pluie. Juste avant le signal des Monts-Chevreuils, le chalet de «La Chuantse» est particulièrement remarquable. Sans oublier celui de «La Sottanuaz», qui transforme en été le lait en délicieux L’Étivaz.

L’Hongrin et son barrage

Bleu foncé, tel un saphir incrusté dans la vallée, le lac de l’Hongrin apparaît au loin, à mi-parcours. On devine d’ici son impressionnant barrage doté de deux voûtes de 123 et 93 mètres de hauteur. Il recueille l’eau de fonte des neiges, mais aussi celle du Léman, pompée grâce à une vingtaine de kilomètres de galeries souterraines. Vers «La Chuantse», un court chemin s’écarte du tracé pour mener à un point de vue. Il en vaut la peine.

Fascinantes montagnes

Pic-Chaussy, Tarent, Tour-de-Mayen, Tour-d’Aï, Tour-de-Famelon… Durant cette escapade, les noms de montagnes sont nos compagnons de route. Fidèle du début à la fin du parcours, la chaîne de la Gummfluh forme un duo inséparable avec l’imposant Rocher-du-Midi. Toutefois, l’un des sommets les plus beaux se découvre lorsque la vue se dégage sur le Pays-d’Enhaut: la Pointe-de-Paray, qui trône devant le Vanil-de-l’Écri et le Vanil-Noir.

Nature préservée

Située dans le Parc naturel régional Gruyère Pays-d’Enhaut, cette boucle effectuée en raquettes traverse une zone protégée. Nos pieds foulent des bas-marais d’importance nationale qui reposent sous la neige. Tout en longeant un cours d’eau, nous entrons dans une forêt d’où s’élèvent de mélodieux chants d’oiseaux. Il n’est pas rare d’y croiser cerfs, chevreuils, lièvres ou renards. Serait-ce leurs traces que nous apercevons dans la neige?

Texte(s): Lysiane Christen
Photo(s): Lysiane Christen

infos pratiques

Y aller

En transports publics: depuis la gare CFF d’Aigle, des bus permettent de rejoindre La Lécherette en passant par Le Sépey.

En voiture: sortie Aigle sur l’autoroute Lausanne-Sion, puis suivre Les Mosses et enfin La Lécherette.

Le parcours

Boucle de 4 h en raquettes sur un sentier balisé, 8 km, 460 m de dénivelé positif et 460 m de dénivelé négatif. La montée est physique. Carte de l’OFT au 1:25000 N°1265 Les Mosses.

Se restaurer

À la cabane des Monts-Chevreuils, une vue imprenable sur le Pays-d’Enhaut et la chaîne des Vanils vous attend.