valais, Ovronnaz

Immersion minérale autour de Saille

Sur les hauteurs d’Ovronnaz (VS), cette balade dans le vallon de la Salentse offre en une boucle de moins de deux heures les ambiances aériennes et les vues spectaculaires d’un grand tour.  

En partant de la station supérieure du télésiège de Jorasse, on se dit qu’il va falloir se résigner à évoluer sous les pylônes et les câbles du domaine skiable d’Ovronnaz. Erreur! Dès les premiers mètres, le sentier bien balisé Tour de Saille affiche les couleurs: rouge et blanc pour indiquer qu’il s’agit d’un chemin de randonnée de haute montagne comportant des tronçons difficiles. Et de fait, ce sentier tracé en 2008 descend d’abord droit vers les écuries de Bougnonne, puis en pente douce entre mélèzes et rochers jusqu’à l’ancien alpage de Saille. Il faudra ensuite remonter en suivant la Salentse, à sec en cette saison, sur une trace débroussaillée à même le pâturage. Sous le surplomb imposant de la Pierre à Vatserou, on passe de l’autre côté du vallon pour marcher désormais face à l’extraordinaire skyline que forment les 4000 alignés sur le versant opposé de la plaine du Rhône. Dès lors, c’est le rocher qui occupe le terrain. Avec pour point culminant la traversée presque vertigineuse de Lui Fleuriat de Saille, dalle de calcaire fortement inclinée où la main courante n’est pas de trop pour assurer ses pas. On retrouve Jorasse et ses téléskis, avec la sensation d’en être parti très loin.

étapes

Ancienne écurie de Saille
Alpage aujourd’hui mangé de gentianes et de vernes, ce petit plateau n’était jusqu’à 2008 accessible que d’Ovronnaz. Le sentier qui y mène depuis Jorasse a été aménagé en 2008 dans l’idée de diminuer par deux le dénivelé de l’accès à la cabane Rambert; ce qui a permis d’aménager dans la foulée ce Tour de Saille, qui s’ajoute à la liste des randonnées faciles à faire depuis la station de télésiège. Vue spectaculaire sur la station!

 

La Salentse
À sec en cette fin d’été, on ne la distingue que par les gentianes et les vernes qui encadrent son lit rocailleux entre Saille et le Pessot – environ 300 mètres en aval de sa source, quelque part entre les Petit et Grand Muveran. Plus bas, elle longe Ovronnaz et a creusé de profondes gorges à la hauteur de Dugny. C’est là qu’émerge une source chaude (20° C) qui alimente les bains de Saillon… et là aussi que le faux-monnayeur Farinet trouva la mort en 1880.

 

La Pierre à Vatserou
Ce bloc monumental de plus de 70 mètres de hauteur tout en surplombs dévoile son caractère imposant à mesure qu’on s’en approche. Il marque la bifurcation du sentier entre le Tour de Saille et la montée à la cabane Rambert. La légende veut que le vacher («vatserou» en patois) s’asseyait sur son sommet pour surveiller son troupeau en pâture. On se demande comment il faisait pour en descendre suffisamment vite en cas d’alerte…

 

Lui Fleuriat de Saille
Cet affleurement de roches sédimentaires est peut-être le plus spectaculaire d’un cirque montagneux qui expose ses strates torsadées en tous sens par des millions d’années d’une tectonique impétueuse. La large dalle plate qu’on traverse avec précaution ressemble à ce qu’elle est: un plancher autrefois plane, renversé par une force irrésistible. Quelques mètres plus haut, d’intrigantes formations cubiques figurent une maquette de ville esquissée à la hâte.

 

Panorama de luxe

Sur la première partie de la balade, on leur tourne le dos et l’œil est irrésistiblement attiré par les Muverans qui nous surplombent. Mais au retour! Par temps clair, c’est la fête pour les yeux, celle qui fait sortir les jumelles de l’étui et incite à réviser sa liste des 4000 valaisans. Weisshorn, Rothorn de Zinal, Cervin, Dent Blanche, Dent d’Hérens: les cinq fameux s’alignent à l’est, tandis qu’à l’ouest, le Grand Combin assène sa masse formidable.

 

Texte(s): Blaise Guignard
Photo(s): Blaise Guignard

infos pratiques

Y aller

En transports publics: Car Postal depuis Leytron, Riddes ou Chamoson – télésiège Ovronnaz – Jorasse
(de mi-juin à fin octobre).

En voiture: A9 sortie 23 Saxon, puis suivre jusqu’à Leytron et prendre la route d’Ovronnaz. Parking à la station de télésiège

 

Le parcours

4,4 km et 300 m de dénivelé sur sentier de haute montagne, avec passage exposé sur dalle de roche. À éviter par temps humide.

Se restaurer

Spécialités locales et saisonnières au Restaurant d’altitude de Jorasse. Carte des vins exclusivement valaisanne
et belle terrasse avec vue. Tél. 027 306 56 08

Se renseigner

Office du tourisme d’Ovronnaz, tél. 027 306 42 93.Descriptif complet de la balade sur le site www.ovronnaz.ch