neuchâtel, Buttes

Balade dans le silence du royaume des fées

Situé aux portes du splendide défilé du col des Étroits dans le Val-de-Travers (NE), le village de Buttes est ceinturé par les massifs forestiers. Il fait office de point de départ idéal pour de longues randonnées.

Avec ses maisons massives et des rues parsemées de vieilles fontaines, Buttes (NE) a conservé le pittoresque d’antan. Juste au-dessus du bourg, point de départ de notre randonnée, on aborde un large sentier caillouteux nommé «Le chemin du Rochat». Il est dominé par une falaise imposante qui émerge d’entre les arbres, un paysage représentatif de cette partie du Jura. Si la montée est sèche pour atteindre le point culminant du jour, la beauté du décor maintient l’enthousiasme. Le sous-bois rocheux est envahi de mousse et de fougères. Au petit col du Crêt des Lisières, peu après la Robellaz, nous avions imaginé un coup d’œil sur le lac de Neuchâtel. Raté! Par-delà le large pâturage où nous débouchons, une autre armée d’épicéas se dresse dans un silence de cathédrale.Lors du retour vers le fond de vallée, la fontaine des Fées est une charmante escale au cœur du bois. Elle incite à une pause revigorante, qui nous vaut d’ailleurs la visite d’un campagnol roussâtre appréciant sûrement les restes de pique-niques. Alors que nous rejoignons les berges du Buttes, des escarpements dominant Fleurier composent un panorama saisissant. La rivière roule des eaux tranquilles et des bandes de passereaux nous tiennent compagnie jusqu’à l’entrée du village.

étapes

Un bourg plein d’histoires
Aux confins du Val-de-Travers, Buttes a une longue histoire. La première référence écrite remonte à 1342, mais un château, dont il ne reste plus de traces, y aurait été construit en l’an 871 déjà. Le village abrite un musée: la Mémoire du Sel, qui évoque la route de contrebande du précieux minéral marin. Breuvage emblématique et véritable patrimoine, l’absinthe aura sa fête dans toute la vallée en juin 2024.
Précieuse ressource
Avec un sol poreux, les précipitations disparaissent vite sur les crêtes du Jura, l’eau y est donc précieuse. Au pâturage du Crêt des Lisières, à 1308 mètres d’altitude, des dépressions entourées
de barrières protectrices contribuent à cette fuite rapide. Cette formation
géologique nommée «doline» est due à l’érosion chimique de la roche calcaire. Quant aux chenaux des fermes et des granges, ils recueillent l’eau dans des puits.
Fontaine à absinthe
Suffisamment rare pour la mentionner, sur les pentes sèches du Jura, une fontaine nous attend dans la descente vers Buttes: il s’agit de la fontaine des Fées qui est située au cœur du Bois
des Auges. Sa chèvre (colonne) évidée dissimule une cachette prévue pour accueillir (parfois) une bouteille d’absinthe. Une tradition du Val-de-Travers, berceau de la fameuse Fée verte – qui serait à consommer avec modération sur ce chemin abrupt!
Biodiversité à découvrir
La faune et la flore sont bien présentes dans le massif boisé. L’abondance de mousse, accrochée aux arbres et couvrant les rochers, est un régal pour les yeux. À notre passage, les fougères commencent à déployer leurs crosses et un pic noir lance un appel perçant à un ou une partenaire. Dans la boue du pâturage, une empreinte de mammifère: grosse patte de forme arrondie sans marques de griffes visibles. Un lynx peut-être?
Buttes, version rivière

Partiellement canalisé dans son cours inférieur, le Buttes est un affluent de l’Areuse dans laquelle il se jette à Fleurier. D’une longueur d’une quinzaine de kilomètres, la rivière prend sa source dans le canton de Vaud, pas loin du village de L’Auberson, et porte alors le nom de la Noiraigue avant de franchir la frontière cantonale enrichie des eaux de la Dénériaz. Le petit cordon boisé bordant ses rives est un refuge pour les oiseaux.

Texte(s): Daniel Aubort
Photo(s): Daniel Aubort

infos pratiques

Y aller

En transports publics: train CFF jusqu’à Neuchâtel puis changement pour Buttes.

En voiture: via Sainte-Croix(VD) ou par le Val-de-Travers(NE). Parking au village et à la station du télésiège pour la Robellaz.

Le parcours

Boucle de 10,5 km (dénivelé de +/- 600m). Compter 4 h effectives de marche. Prendre de bonnes chaussures et un pique-nique. Coupes de bois possibles (chemins barrés), se renseigner auprès du service des forêts de Couvet. Carte de l’OFT 1:2500 No1182 Ste-Croix et 1183 Grandson.

Se restaurer

L’Auberge des Fées, à Buttes. Ouvert 7/7. Si les conditions le permettent, le restaurant de la Robellaz ouvrira dès avril.

Se renseigner