Le Nozon, entre tiédeur et fraîcheur

Balades

vaud, Ferreyres

Le Nozon, entre tiédeur et fraîcheur

Ferreyres est le point de départ d’une foule de balades qui offre à découvrir l’atmosphère particulière de ses forêts de buis et donnent accès au vallon du Nozon, à parcourir en boucle sur deux rives très différentes.

Surplombant la combe sur sa rive droite à l’aller, puis longeant la rivière de l’autre côté au retour, cette balade à la fois méditative, naturaliste et riche en curiosités (pré)historiques permet d’apprécier pleinement tout le charme du vallon du Nozon. On goûte d’abord à la tiédeur des buis et à la flore printanière locale, avant de s’intéresser aux vestiges de fours à fer et à chaux remontant jusqu’au Haut Moyen Âge, ainsi qu’à la mystérieuse pierre des Gottettes. À Croy, le chemin se fait bucolique, puis s’immerge dans la fraîcheur du vallon en piquant sur la cascade du Dard. Les méandres de la rivière blottie dans des tapis d’ail des ours nous mènent en vue des falaises de Saint-Loup, qu’on laisse sur la gauche dès la sortie de la forêt, pour rejoindre le réseau Tourisme pédestre, dont on suivra les indications pour retrouver notre point de départ au parking de Ferreyres, après un ultime effort.

étapes

1. Fleurs et compagnie

On vient ici aussi pour elles: les anémones pulsatilles (photo) actuellement en pleine floraison, à chercher sur la gauche, peu après le parking, entre les buis. Hépatiques et primevères acaules forment quant à elles une haie colorée tout au long du chemin. Les hellébores sont plus solitaires, contrairement à l’ail des ours…

2. Fours à fer et fours à chaux

Ces fourneaux utilisés pour la réduction du minerai de fer datant du VIe siècle sont presque intacts (mais protégés par une sorte de bunker vitré…). Un peu plus loin,
on tombe sur les vestiges de fours à chaux encore en activité au XIXe siècle. Tout ça en plein sous-bois!

3. Pierre gravée

Elle est un peu à l’écart du chemin, clairement indiquée par un panneau, mais isolée dans le taillis comme les autres vestiges à voir sur notre itinéraire. La pierre des Gottettes est un bloc erratique gravé de représentations de signes et de symboles figurant des scènes de chasse, dont les plus anciennes remontent à soixante siècles environ. Un témoin surprenant de la longue présence humaine sur le site.

4. Croy

En contrebas du village, notre itinéraire passe de la rive droite à la rive gauche du Nozon en effectuant un virage à 180 degrés. Avec son bras de ruisseau courant entre jardins et prairie et son vieux moulin à roue, Croy montre un visage paisible, idéal pour une petite pause à mi-parcours.

5. Cascade du Dard

Attention les pieds: escarpé et parfois glissant, le sentier qui serpente vers la cascade est le seul passage délicat de notre balade. Mais le spectacle vaut le détour! Le chemin longe ensuite le Nozon jusqu’à Saint-Loup, avec de nombreux endroits parfaits pour pique-niquer.

Texte(s): Blaise Guignard
Photo(s): Blaise Guignard

infos pratiques

Y aller

En transports publics: depuis la gare CFF de La Sarraz, bus MBC ligne 760, direction Mont-la-Ville, arrêt Ferreyres Village (1 bus/heure sauf en matinée). Compter ensuite 20 minutes pour accéder au départ de la balade. En voiture: parking gratuit au départ de la balade, auquel on accède depuis le centre du village.

Le parcours

Facile, l’itinéraire emprunte une partie du sentier du Patrimoine et est très bien signalé par le Tourisme pédestre. Être bien chaussé s’impose lorsqu’il s’agit de s’engager dans les sous-bois pour voir de plus près vestiges archéologiques ou petites fleurs – sans parler de la descente sur la cascade du Dard. Compter 2 h 30 sans les pauses, et environ 340 m de dénivelé positif.

Se restaurer

À part le Gaulois, à Croy, réputé pour sa gastronomie et sa rôtisserie au feu de bois, notre parcours n’offre guère de possibilités de se sustenter. Prévoir donc gourde et pique-nique…