l

valais, Trient

Balade dans les mystérieuses gorges de Tête-Noire

Peu après le village valaisan de Trient, sur la route de Chamonix, le lieu-dit Tête-Noire recèle des beautés naturelles au cœur d’un impressionnant défilé. Cascades et cathédrale naturelle sont à découvrir.

À peine engagé dans ce parcours, le randonneur réalise que le chemin, créé en 1884, sort de l’ordinaire. Bien vite, des escaliers pentus réclament toute son attention. Ils bordent d’abord des vires rocheuses qui surplombent la profonde gorge du Trient. Puis, ils s’appuient à d’énormes rochers dont on se demande comment ils sont arrivés au cœur de ce massif forestier. Plus bas, près d’un banc à une croisée du chemin, la traversée d’une passerelle accrochée sur le vide mène à un site idyllique. Une succession de cascades jaillissant sur un replat du relief rocheux en est le premier émerveillement. Puis, invisibles au premier abord, d’autres volées de marches conduisent au Temple des Nymphes. Véritable cathédrale naturelle cachée sous d’autres blocs monstrueux appuyés l’un à l’autre. D’une magnifique et intense beauté.

étapes

1. Un sentier périlleux

C’est un sentier audacieux que l’homme a créé dans la brèche creusée par la rivière Trient. Escaliers, passages sécurisés avec des chaînes et passerelles de bois se succèdent pour enjamber ou côtoyer le vide. À emprunter par temps sec. Le retour se fait sur l’ancienne piste des diligences Martigny-Chamonix qui conjugue charme de la nature et histoire des hommes.

2. Dans les profondeurs

On connaît le glacier du Trient, le village du même nom, mais beaucoup moins la rivière. Le site de Tête-Noire se présente sous la forme d’une gorge impressionnante de verticalité où la forêt s’accroche à la pente. Au-delà des arbres, on aperçoit, par moments, les maisons de Finhaut, juste en face.

3. Un temple pour les Nymphes

Depuis l’esplanade devant laquelle s’étale une magnifique succession de cascades, difficile de soupçonner le Temple des Nymphes caché sous nos pieds par des rochers posés en équilibre au-dessus
de la rivière. Dans la fraîcheur de ce qui ressemble aux entrailles de la Terre, l’ombre et la lumière s’amusent avec l’eau et la pierre polie.

4. Flore spécifique

Dans ce milieu encaissé gorgé d’humidité que la lumière n’atteint qu’avec parcimonie, une flore spécifique s’épanouit. À l’exubérance des fougères (photo)s’ajoutent des mousses et lichens accrochés aux rochers. Plus loin, le rose de la fausse-bruyère et le bleu des campanules apportent des touches de gaieté à ce monde où le vert prédomine.

5. Le village de Trient

En bordure de la route qui relie Martigny à Chamonix, Trient est une étape importante des randonneurs engagés sur le tour du Mont-Blanc. Loin du regard des voyageurs en transit, le cœur du village a conservé son charme. En concertation avec les communes avoisinantes, un groupe de travail étudie la possibilité de créer ici un parc naturel régional.

Texte(s): Daniel Aubort
Photo(s): Daniel Aubort

infos pratiques

Y aller

En transports publics
Gare de Martigny puis service de car postal entre Martigny et la douane franco-suisse du Châtelard, via Trient. Arrêt de Tête-­Noire.
En voiture
Sortie Martigny, puis suivre col de la Forclaz et Chamonix. Deux kilomètres après le village de Trient, panneaux informatifs et places de parc dans le virage du lieu-dit Tête-Noire, en bordure de route.

Le parcours

Balade de 3,5 km pour 1 h 45 de marche effective et un dénivelé de +/- 350 m. Tracé en boucle sans difficulté si ce n’est les précautions d’usage (notamment par temps humide) dans les passages escarpés et sur les passerelles. Déconseillé aux personnes souffrant de vertige et aux enfants en bas âge. Prévoir de bonnes chaussures et un pique-nique. Carte de l’OFT au 1:25 000 No 1324 Barberine

Se restaurer

L’auberge du Mont- Blanc, à Trient. Tél. 027 767 15 05

Ces produits pourraient vous intéresser

  • Chemin des cols alpins

    23.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Regards sur le Léman

    25.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Magazine « Détour » : Ascona – Locarno

    8.00 CHF