genève, Chancy

À travers le Far West helvétique

Tout à l’ouest du canton de Genève, les bois de Chancy bordent la frontière entre la France et la Suisse. Une belle randonnée traversant plusieurs réserves forestières permet de découvrir ces lieux sauvages.

Bien loin des terres mythiques du Far West américain, le coin le plus occidental de Suisse ne nous plonge pas dans des étendues désertiques à perte de vue, mais dans de denses forêts sauvages. C’est au sud-est de la commune de Chancy, dans le canton de Genève, que commence notre itinéraire à la découverte de ces réserves naturelles. Après une rapide traversée des plaines agricoles de la région, on se faufile dans le sentier du bois des Bouchets en passant par la zone de loisir des Raclerets. Il suffit dès lors de suivre les bornes frontières que l’on croisera régulièrement au long du parcours, tout en observant les majestueux chênes et pins d’Europe du Sud. À la sortie du bois, on pénètre dans la réserve du vallon du Longet, où l’on franchit l’impressionnante passerelle en bois des Trois-Nants. Cap ensuite à travers la forêt de Fargout pour atteindre le chemin le plus à l’ouest de notre pays, où se dresse la première borne de Genève, érigée en 1816, soit une année après l’adhésion du canton à la Suisse. Le chemin longe ensuite la rive gauche du Rhône. Quelques bancs nous y attendent, pour admirer la vue magnifique sur le fleuve et ses berges. Puis on reprend notre route jusqu’à notre point de départ et à une halte bien méritée au café du village.

étapes

Havre pour un petit batracien

La zone de loisirs des Raclerets fait partie du plan de gestion «Nature, Paysage, Armée» qui vise à réconcilier la nature avec les activités militaires et récréatives. Le site abrite un stand de tir, des places de pique-nique et de petites structures visant à héberger l’alyte accoucheur, un crapaud dont la population a fortement régressé au cours des cent cinquante dernières années en raison de la destruction de son habitat.

Au bois des Bouchets

Fortement endommagé par des siècles d’exploitation humaine, le bois des Bouchets reprend petit à petit un visage naturel. Aujourd’hui, sa gestion se fait en harmonie avec son écosystème à la végétation méditerranéenne. Une réserve naturelle protège en outre la zone est de la forêt. Ce mélange encore visible entre exploitation intensive et protection de l’environnement fait de ce site un véritable témoin de l’histoire des forêts genevoises.

Un pont sur le Longet

Longue de 45 mètres, la passerelle en bois des Trois Nants surplombe le ruisseau du Longet. Inaugurée en 1994, elle offre une vue magnifique sur les versants sauvages et boisés du vallon. Dans cette réserve, aucune exploitation humaine n’est autorisée, la forêt suit son cycle naturel. Le petit cours d’eau n’accueille pas de poissons, mais il est essentiel pour la reproduction d’espèces comme la salamandre tachetée ou le martin-pêcheur.

Des bornes séculaires

Au cours de cette balade, on longe la frontière entre la Suisse et la France, jalonnée par de nombreuses bornes de pierre indiquant la limite entre les deux pays. Au point le plus à l’ouest et le plus bas de Suisse romande, bordant le Rhône, se trouve la plus ancienne borne frontière du canton, ornée des écus de Genève et du royaume de Piémont-Sardaigne. Posée en 1816, elle marque l’unification du territoire genevois et son rattachement à la Suisse.

Au fil du Rhône

Lorsqu’on aborde la dernière ligne droite de cet itinéraire, les bois se dissipent, laissant place à la rive gauche du Rhône. Ici, des bancs ont été installés le long du chemin pour contempler la vue et se reposer. On peut notamment y admirer la silhouette métallique du pont de Chancy. Construit en 1907, il enjambe le fleuve et permet de rejoindre la commune française de Pougny, dont certaines maisons sont également visibles à travers les bois de la rive droite.

Texte(s): Mattia Pillonel 
Photo(s): Mattia Pillonel 

infos pratiques

Y aller

En transports publics: bus K depuis le stade de Genève, ou No78 depuis la Plaine jusqu’à l’arrêt Chancy Village, départ de la balade.

En voiture: parking public
à Chancy ou La Plaine puis prendre le bus No78 jusqu’à Chancy Village.

Le parcours

Boucle d’environ 9 km, de difficulté facile, avec un dénivelé de plus ou moins 200 mètres. Compter 2 heures et demie de marche, sans la pause pique-nique.

Se restaurer

Quelques bancs pour pique-niquer, notamment au bord du Rhône, et dans la zone de tir des Raclerets. Le café du village, un restaurant à côté de l’arrêt de bus à Chancy, marque le départ et l’arrivée de l’itinéraire.

Se renseigner

Sur le site du canton www.geneve.com, sous l’onglet «Tours et excursions».