valais, Ovronnaz

Balade dans le silence des paysages enneigés

Riche d’un joli domaine skiable et de bains thermaux, la station d’Ovronnaz (VS) propose également un choix de randonnées, à l’image de cet itinéraire propice à la flânerie. À suivre à pied ou à raquettes.

Dès l’arrivée à Ovronnaz (VS), le visiteur est saisi par la beauté du décor et les sommets plâtrés de neige qui ceinturent la station. Parmi d’autres, Grand et Petit Muveran s’imposent, dominant des pistes où dévalent les silhouettes de skieurs. Pour notre part, la randonnée que nous entamons est une évasion au cœur de ces paysages nappés de blanc et silencieux, qui permettent de nous ressourcer. Le tracé suit un torrent bordé de glace et l’on découvre de charmants lieux. On espère également croiser le chemin de l’un des mammifères qui ont laissé leurs traces imprimées sur la piste. Au premier hameau de Tenèvre succède bientôt celui de Chou («Tsou», en patois). Il peut se targuer d’une vue spectaculaire sur toute cette région du Valais central. Lors de la traversée de la forêt de Crête, des ouvertures laissent apparaître une longue chaîne ciselée: le Haut de Cry. Ce magnifique panorama alpin encadre les chalets de la station. Dans le froid ambiant, des fumerolles s’élèvent des bassins aux eaux turquoise des bains thermaux. Pratiquement au terme de la boucle, une brève descente entre les arbres suffit à rejoindre la civilisation et la joyeuse animation des jeunes skieurs qui prennent des cours, au cœur même du village, sur la courte piste du baby-lift. 

étapes

Une station attractive
Construite sur un vaste plateau à 1400m d’altitude, la station d’Ovronnaz jouit d’une situation enviable, orientée plein sud avec un ensoleillement optimal. Lorsqu’on arpente ses rues, on comprend aisément la forte attractivité qu’exerce son décor montagneux. La localité, située sur la commune de Leytron, a créé son domaine skiable en 1954 et ses bains thermaux en 1990. Une balade gourmande et un carnaval s’y tiendront en février.
La Salentse
C’est du pied du Grand Muveran, à faible distance de la fameuse cabane Rambert, que la rivière Salentse entame sa longue course vers le Rhône. Les eaux du torrent dévalent près de 1900 m de dénivelé, entre pierriers et forêts, avant d’atteindre la plaine cultivée. Ce jour de janvier, la rivière – que notre tracé longe sur plusieurs centaines de mètres – est parée de pendeloques de glace accrochées aux galets qui la bordent. Un décor féerique.
Belvédère de Chou
À 1250 m d’altitude, le hameau de Chou est un spectaculaire belvédère, le plus beau de cette boucle. Dégagée à 360°,
la vue porte très loin. D’abord sur les pentes enneigées qui ceinturent la station, puis au-delà de Sion où se dressent les massifs du Bietschhorn (3934m) et de l’Aletschhorn (4195m). Sur l’autre versant de la plaine du Rhône se détachent le Mont-Gond, les sommets de Savoleyres et de la Pierre-Avoi, derrière lesquels se cache Verbier.
Traces en pagaille
La fine crachée de neige récemment tombée sur la piste est pour beaucoup dans la découverte des mammifères de la région. Empreintes de renard et de chevreuil ponctuent les berges de la Salentse. En forêt, on remarque sur une souche les traces de bonds d’une martre. Plus amusantes sont celles de l’écureuil, en forme de trapèze, et du lièvre (en Y), qui s’aventurent entre les chalets des hameaux endormis de Tenèvre et de Chou.
Au cœur de la forêt

Une certaine activité règne dans l’épais massif boisé de la forêt de Crête, bien qu’il soit dans l’ombre à cette heure de la journée. On entend notamment le chant d’oiseaux et le «glou-glou» discret de ruisselets qui fuient vers la plaine. Sur cette portion facile, notre chemin croise celui de quelques autres marcheurs. L’allure de leur pas révèle davantage le flâneur qui apprécie la belle tranquillité des lieux que le sportif en quête de performance.

Texte(s): Daniel Aubort
Photo(s): Daniel Aubort

infos pratiques

Y aller

En transports publics: ligne de bus No312 à partir de Riddes avec arrêt à Ovronnaz-Centre ou Ovronnaz-télésiège.

En voiture: sortie Leytron sur l’autoroute Lausanne-Sion. Suivre Ovronnaz. Différents parkings dans le village à proximité du tracé de la balade.

Le parcours

Boucle facile de 6,5km, sur un tracé parfaitement balisé (dénivelé de +/-400m). Compter 2h15 de marche. Bâtons de marche et bonnes chaussures conseillés. Carte de l’OFT 1:2500 No1305 Dent-de-Morcles.

Se restaurer

Prendre un pique-nique pour la balade. Nombreux bistrots à Ovronnaz.

Se renseigner

Office du tourisme Ovronnaz: www.ovronnaz.ch