Jardin

Délicieuses amélanches

Délicieuses amélanches

Cela ressemble à des myrtilles, mais ne vous y trompez pas même si, dans certains catalogues, son appellation de « myrtillier canadien » peut prêter à confusion. En français, mieux vaut appeler l’arbuste « amélanchier » et ses fruits des amélanches…. Il se décline en plusieurs espèces, une européenne et plusieurs américaines, et toutes portent des baies bleu foncé…

J’ai merdé avec le fumier!

J’ai merdé avec le fumier!

Y’a un problème. La plupart des légumes de mon potager affichent un retard phénoménal. Les choux sont rachitiques, les courgettes n’en finissent pas de démarrer, les tomates sont à la peine et ne parlons pas des épinards rouges ni de la coriandre qui devraient depuis longtemps égayer nos salades. Et dans la serre, ce n’est…

Limaces Attacks, le best of

Limaces Attacks, le best of

L’allusion au célèbre long métrage Mars Attacks n’aura pas échappé aux cinéphiles, car  il en sort de partout et j’en suis presque à imaginer des pouvoirs extraterrestres aux limaces oranges qui envahissent tous les soirs le jardin. Est-ce de la génération spontanée? Sont-elles issues d’un clonage orchestré en sous-sol par un monstre baveux et tentaculaire?…

Des roses jusqu’en haut des arbres

Des roses jusqu’en haut des arbres

Impossible de vous transmettre  le parfum qui emplit mon bureau par la fenêtre ouverte. Pas facile non plus de partager le bourdonnement des milliers d’abeilles qui à la moindre éclaircie s’enivrent sur les fleurs en cascades de nos arbres-rosiers. Mois des roses par excellence, juin répond à ses promesses et je m’attarde plus que jamais…

Et si on applaudissait les poules?

Et si on applaudissait les poules?

21 jours complets confinés sur des œufs dans un pondoir obscur, ça force l’admiration. Pourtant, personne n’a contraint la Sussex (la blanche), la Soie  (la grise) et l’Araucana (la brune) à se lancer dans une telle aventure. A part l’instinct bien sûr qui pousse chaque être vivant à se reproduire pour perpétuer l’espèce, quelles qu’en…

Tout le monde dehors!

Tout le monde dehors!

Mon week-end fût frénétique mais très heureux, à l’image du ciel sans nuages, de la terre bien arrosée, des roses prêtes à éclore, des papillons virevoltants et des centaines de jardiniers qui comme moi, ont fait fi du repos du dimanche pour assouvir leur irrépressible envie de planter! Car désormais tout est permis: les Saints…

Le petit joueur de flûte

Le petit joueur de flûte

On l’attend chaque printemps avec impatience, comme la première hirondelle et la première rose. Et un beau soir de mai, sa note claire jaillit dans le jardin, s’élève sous nos fenêtres. Puis une autre et une autre encore, qui fait écho à quelques pas. Cette fois, l’été n’est pas loin. On se croirait presque dans…

Fenêtres ouvertes sur le rucher

Fenêtres ouvertes sur le rucher

L’hiver dernier, j’avais envisagé de déplacer mes ruches, car elles se trouvaient beaucoup trop proches d’un des nouveaux cheminements dessinés au jardin. Comme en temps normal nous  accueillons beaucoup de visiteurs, cette précaution me paraissait indispensable pour éviter d’éventuelles piqûres. Puis, à défaut de trouver un meilleur emplacement, j’ai changé d’avis et entrepris à la…

Stress hydrique et alerte orange

Stress hydrique et alerte orange

Vendredi dernier, j’avais décidé de vous parler de sécheresse, de terre craquelée, d’arbres alanguis et de feuillages recroquevillés. De vous raconter comment j’avais dégainé le tuyau d’arrosage pour prêter main  forte aux arbres fruitiers, rendus incapables par le stress hydrique de lutter contre une attaque massive de pucerons. De me plaindre de ces pluies annoncées…

Glaçons fleuris: à votre santé!

Glaçons fleuris: à votre santé!

En règle générale, j’aime à regarder le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, surtout s’il est plein de glaçons fleuris… Le confinement a donc cela de génial de nous offrir à foison le bien le plus précieux qui soit, le plus rare aussi dans ce monde de fous: du temps! Entre 1000 autres…

Patates sans effort, ou presque

Patates sans effort, ou presque

Ça y est, nos patates sont plantées! Environ 30 m² en à peine plus d’une heure d’effort, ce qui est tout à fait raisonnable pour un dimanche ensoleillé. Nul besoin de préparer la parcelle, de désherber ni de creuser : tout était prêt depuis au moins deux mois. Et pour cause: en novembre dernier, décision…