Voyages lecteurs

Mongolie voyage équestre
Chevauchées au pays de Genghis Khan
Du 30 août au 12 septembre 2019

Amis cavaliers, en selle direction la Mongolie! Galopez au cœur des légendaires steppes mongoles, immergez-vous dans le quotidien des populations nomades et visitez les plus beaux sites culturels du pays. Une aventure de deux semaines avec huit jours de randonnée équestre.

les points forts du voyage

• Huit jours de randonnée à cheval dans les mythiques steppes de Mongolie et ses paysages infinis
• Une équipe locale composée de guides équestres confirmés (1 guide pour 3 cavaliers)
• Nuits dans des camps de yourtes traditionnelles
• Rencontre avec des nomades pour partager leur mode de vie
• Échange avec un scientifique pour en savoir plus sur les chevaux de Przewalski
• Découverte de certains des plus intéressants sites culturels de Mongolie

étapes

Vendredi 30 août 2019 Genève - Moscou

Vol en fin de matinée au départ de Genève pour Oulan Bator, via Moscou.

Samedi 31 août 2019 Moscou - Oulan Bator

A votre arrivée à l'aéroport d'Oulan Bator, vous serez accueillis par votre interprète francophone. Après un déjeuner en ville, vous visiterez le monastère bouddhiste de Gandantegchilen, l'un des plus beaux de Mongolie, avec son école et sa bibliothèque, puis le musée national d'Histoire Mongole. Repas en ville et nuit en hôtel 3*

Dimanche 1 septembre 2019 Oulan Bator - Khogno Khan

Ce matin, vous prendrez la route en véhicule 4x4 jusqu’au parc de Khogno Khan surnommé le Mini-Gobi ou le Bayan-Gobi.
Situé dans la réserve naturelle du même nom à environ 300 km à l’ouest de la capitale, le mont Khogno Khan (montagne sacrée et vénérée depuis des siècles par les Turcs et ensuite les Mongols) est un site qui abrite des ibex (sorte de bouquetins locaux), des loups et une grande variété de chouettes et hiboux. Vous y trouverez également d’immenses dunes offrant une variété de paysages étonnants qui lui a valu son surnom de Mini-Gobi. Les possibilités de randonnées aux alentours sont nombreuses.
Le mont culmine à 1967 mètres d’altitude ; à son pied se trouve le monastère Khogno Tarniin Övgön, plus communément appelé monastère Övgön. Ce dernier fut construit à l’origine en 1660 sur les vestiges d’un précédent monastère qui fut détruit par Zungar Galdan Bochigtu, rival de Zanabazar, en 1640. Le sentier y menant est bien indiqué et c’est une belle balade d’environ 2h (aller-retour). Le renouveau bouddhiste en Mongolie y est pour beaucoup dans ces restaurations et la mise en valeur du patrimoine religieux. Preuve en est : un chemin conduit au site de Khadagt Khoshuu, lieu de culte chamanique, situé dans les alentours.
A l'heure du déjeuner, vous découvrirez votre premier camp de yourtes et pourrez vous installer (jusqu’à 5 cavaliers par yourte, dans des lits individuels).
Dans l'après-midi, vous partirez pour votre première sortie à cheval le long des falaises, d'où vous profiterez de spectaculaires points de vue, avant de rejoindre le monastère d'Ovgon Khiid que vous visiterez.
Nuit en yourte.

Lundi 2 septembre 2019 Réserve de Khogno Khan

Après le petit déjeuner, vous partirez avec votre monture à la découverte de la réserve de Khogno Khan. Vous chevaucherez à travers des steppes semi-désertiques, où vous croiserez certainement des troupeaux de chameaux de Bactriane, nombreux dans cette région.
En fin de matinée, vous arriverez dans une zone d'immenses dunes appelées "Elsentasarhaï", l'occasion pour vos chevaux de prouver leur remarquable endurance.
Après un pique-nique et un peu de repos, vous changerez de monture le temps d’une balade à dos de chameaux… Expérience unique !
Vous retrouverez votre cheval et cette fois c’est le décor qui changera radicale-ment, vous passerez subitement du désert à un véritable jardin d'Eden, au cœur d’une vaste plaine marécageuse où les nomades rassemblent souvent leurs troupeaux.
En fin de journée, vous arriverez au camp de yourtes de Bayangobi.
Généralement, les camps se composent de yourtes aménagées simplement avec des lits individuels, une table basse et des tabourets. Les douches (avec de l’eau chauffée à l’énergie solaire la plupart du temps) et les toilettes sont communes et extérieures
Il y a un peu d’électricité, fournie par des génératrices ou des panneaux solaires, ce qui est suffisant pour permettre un éclairage une fois la nuit tombée, mais guère davantage ! Ainsi, si vous devez charger les batteries de vos appareils électroniques, ce sera certainement possible mais pas tous les jours. Deux à cinq cavaliers se partageront une yourte dans des lits individuels. La douche et les toilettes sont dans un bâtiment séparé.
Nuit en yourte.

Mardi 3 septembre 2019 Khogno Khan - Vallée de l'Orkhon

Ce matin, vous remonterez en véhicule 4x4 la vallée de l'Orkhon jusqu'à la région des chutes, proche desquelles se trouvent les yourtes des nomades qui élèvent les chevaux que vous monterez ces prochains jours.
Durant le repas de midi, vous ferez la connaissance des nomades qui vous guideront dans la vallée de l'Orkhon. S'en suivra la rencontre avec votre monture et le départ pour un premier après-midi de découverte de cette belle vallée. Ces quelques heures en selle vous permettront de vous familiariser avec votre cheval et comme nous revenons le soir chez les nomades, d'en changer si nécessaire.
Vous serez les hôtes d’une famille mongole et ferez l’expérience de leur in-croyable hospitalité.
Le mode de vie mongol est rude et c’est sans doute pour cela qu’on peut observer une sociabilité et une hospitalité sans borne. Ce que vous perdrez en confort durant votre voyage, vous le gagnerez en rapports humains. Pour les Mongols, le bonheur ne se mesure pas à l’accumulation de choses matérielles mais bien plus à la qualité des liens amicaux et sociaux.
Vous serez logés dans une yourte attenante à celle de la famille. Celle-ci com-prend jusqu’à 4 lits ou matelas.
Là encore, l’électricité fournie par des panneaux solaires ou des génératrices est suffisante pour permettre un éclairage une fois la nuit tombée, mais guère davantage !
Pour les douches, rares sont les familles qui en disposent. La manière la plus courante de se laver reste la rivière ou le puits, toujours proches du campement. Sachez toutefois que l’eau est une denrée rare et donc sacrée. Pour éviter de la souiller, remplissez votre bassine pour vous laver et éloignez-vous de la rivière ou du puits pour la vider, afin d’éviter que les produits ne pénètrent la nappe phréatique. Les toilettes sont la nature alentour…
Bien que les familles qui vous accueilleront s’efforcent de vous réserver le meilleur accueil, dans les meilleures conditions possibles, leur conception du confort diffère quelque peu de la nôtre. Il faudra alors, le temps de ce voyage, se détacher des contingences matérielles.
Nuit dans une yourte chez l'habitant.

Mercredi 4 septembre 2019 Vallée de l'Orkhon

Après le petit déjeuner pris avec votre famille de nomades, vous partirez à cheval en direction du parc de Naiman Nuur, dans une partie isolée de la vallée et par conséquent peu fréquentée et très sauvage. L'occasion d'adopter une allure plutôt rapide avec de magnifiques galops.
Classé en 2004 au Patrimoine Mondial de l'UNESCO comme berceau du nomadisme mongol, le « paysage culturel de la vallée de l’Orkhon » (plus de 1200 km2) couvre une vaste zone de pâturages sur les deux rives de l’Orkhon et comprend de nombreux vestiges archéologiques remontant au VIe siècle. Le site englobe également Karakorum, capitale aux XIIIe et XIe siècles du vaste empire de Gengis Khan. Les herbages sont encore utilisés aujourd’hui par les bergers nomades de Mongolie et de nombreuses familles y perpétuent le mode de vie traditionnel. Au creux des vallons, au détour des rivières se blottissent les yourtes qui abritent les familles des éleveurs. En totale liberté, les troupeaux de chevaux, de yacks, de moutons et de chèvres évoluent dans ces espaces préservés.
Votre étape du jour se terminera dans un petit camp isolé situé en pleine forêt.
Nuit en yourte.

Jeudi 5 septembre 2019 Vallée de l'Orkhon

C'est le long de la rivière Orkhon en amont des chutes du même nom, que vous chevaucherez aujourd'hui. Le pique-nique de midi vous sera apporté par des véhicules 4x4. Vous n'aurez donc rien à transporter.
Les chutes de l'Orkhon sont en réalité les chutes de la rivière Ulaan Tsutgalan. Cette dernière se déverse dans un canyon spectaculaire créé suite à un trem-blement de terre et une éruption volcanique il y a plus de 20 000 ans, formant une cascade de 20 mètres de haut et 10 mètres de large. Le site est enchanteur par le contraste entre la blancheur de l'écume et la roche noire qui forme les parois du canyon. En descendant le long de ces parois jusqu'au pied de la chute, vous découvrirez les arbres et les fleurs qui profitent de l'abondance d'eau pour se développer.
En fin d'après-midi, vous mettrez pied à terre et vous installerez dans un camp proche des chutes.
Nuit en yourte.

Du vendredi 6 au samedi 7 septembre 2019 Vallée de l'Orkhon (coude d'Uurt)

Encore une très belle journée à cheval qui vous permettra de rejoindre un des sites les plus connus de la vallée: "le Coude d'Uurt", un canyon aux falaises abruptes creusé dans le sol volcanique. L'arrivée au campement de yourtes clôturera en beauté cette journée, tant le site est superbe! Vous passerez 2 nuits dans ce camp de yourtes toujours très apprécié. Le lendemain, vous partirez explorer les montagnes qui surplombent la vallée. De nombreux points de vue plongeant vous permettront d'apprécier les vastes étendues de steppes et de forêts.
Nuit en yourte.

Dimanche 8 septembre 2019 Vallée de l'Orkhon (région de Khujirt)

Vous chevaucherez maintenant sur les pentes qui bordent le sud de la vallée de l'Orkhon, en direction de la région de Khujirt, réputée pour la qualité de ses eaux qui sont mises en bouteille et que vous trouverez partout en Mongolie.
La vue se dégage sur la rivière qui s'étale maintenant paresseusement au milieu d’un paysage vallonné. Steppes à perte de vue, c'est sans doute la Mongolie telle que vous l'imaginiez…
Vous arriverez dans l'après-midi au campement qui va vous accueillir pour cette nuit.
La vue époustouflante que l'on contemple depuis les yourtes sur une grande partie de la vallée est certainement une des raisons de l'engouement des cava-liers pour cet endroit...
Le camp de ce soir est un camp "écologique" qui ne propose pas de douches mais vous pourrez faire une toilette à base de serviettes humides : une expé-rience originale et très plaisante !
Nuit en yourte.

Lundi 9 septembre 2019 Vallée de l'Orkhon - Karakorum

Lors de cette dernière journée en compagnie de vos fidèles destriers, vous tra-verserez une région particulièrement belle. Les eaux de la rivière Orkhon étant très calmes, le ciel s'y reflète comme dans un miroir. De nombreux troupeaux pâturent sur les rives et dans la steppe, des images typiques de la Mongolie !
Vous rejoindrez ensuite Karakorum.
Karakorum, ancienne capitale de l'empire mongol, est située au cœur de la vallée de l'Orkhon. Vous y découvrirez une part importante de l’histoire mon-gole. En 1220, Gengis Khan avait décidé d’établir son camp de base, y laissant femmes et administration centrale durant ses campagnes militaires, sur la rive gauche du fleuve Orkhon.
En fin d'après-midi, il est temps de dire adieu à vos chevaux et vos guides nomades, qui vont remonter toute la vallée pour rejoindre leurs yourtes près des chutes.
Nuit en yourte.

Mardi 10 septembre 2019 Karakorum - Khustai

Après le petit déjeuner, vous visiterez le monastère d'Erdene Zuu, dont le nom signifie « les cent trésors », entouré de ses 108 majestueux stupas blancs, et qui a été le premier monastère bouddhiste à structure fixe à s’établir en Mongolie.
Sa construction a débuté en 1586 sous le règne d’Abtai Khan mais ne s’est achevée qu’environ trois siècles plus tard. A son apogée, le monastère comptait alors entre une soixantaine et une centaine de temples, 300 yourtes étaient installées dans son enceinte et plus de 1 000 moines y avaient élu résidence.
Vous pourrez un instant vous plonger dans le monde du bouddhisme tibétain, assister à une cérémonie religieuse et rencontrer de nombreux pèlerins venus de tout le pays.
Puis, vous poursuivrez votre route vers le parc national de Khustai, déclaré réserve de biosphère de l'UNESCO en 2002. Ce parc couvre 50 000 hectares de steppes, montagnes et forêts abritant de nombreuses espèces de mammifères et d'oiseaux.
Il est surtout célèbre pour accueillir le projet de préservation du Takhi. Ce cheval sauvage, appelé aussi cheval de Przewalski, avait complètement disparu de son habitat naturel. Seuls quelques spécimens étaient encore présents dans les zoos du monde entier.
Un programme d'élevage et de réintroduction a été initié en 1992, aboutissant à une population sauvage et viable de Takhi dans l'enceinte du parc de Khustai, qui atteint maintenant environ 260 individus.
Pour observer les Takhi, il est préférable de se rendre en véhicule aux abords des rivières où ils viennent s'abreuver tôt le matin et en soirée. Le reste de la journée, ils se dispersent dans les montagnes à la recherche de leur nourriture. (Il est également possible que cette sortie se fasse le matin du jour 13).
Retour au camp en fin de journée pour une dernière nuit en yourte.
Nuit en yourte.

Mercredi 11 septembre 2019 Khustai - Oulan Bator

Ce matin, vous rencontrerez un scientifique et/ou un ranger du parc qui vous en apprendra plus sur la vie de ce cheval sauvage. (Il est également possible que cette rencontre se fasse l’après-midi du jour 12.)
Il sera alors temps de rejoindre la ville d’Oulan Bator, pour votre dernière soirée en Mongolie. Selon votre heure d’arrivée en ville, vous aurez peut-être encore la liberté d'aller vous promener dans le centre-ville, de faire du shopping ou simplement de prendre un verre sur une terrasse en observant l'agitation locale.
En fin d’après-midi, vous assisterez à un spectacle de danses, musique et chants traditionnels mongols, en particulier l’étonnant Khuumii.
Repas en ville et nuit en hôtel 3*

Jeudi 12 septembre 2019 Oulan Bator - Moscou - Genève

Petit déjeuner et transfert à l'aéroport pour votre vol retour. Arrivée en fin de journée à Genève.

inscription