Le toutou paddle ravit les chiens

Animaux Loisirs
Loisirs
Le toutou paddle ravit les chiens

Vous cherchez une activité originale à partager avec votre chien cet été? Tentez le toutou paddle! Après avoir acquis les bases, maître et canidé apprécieront de voguer ensemble sur les flots.

Le toutou paddle ravit les chiens

Au cœur de l’été, le stand up paddle est particulièrement en vogue. Debout sur une planche, l’amateur de ce sport aquatique avance sur l’eau au moyen d’une pagaie. Les propriétaires de chiens peuvent désormais partager cette activité avec leur compagnon. À la plage de Vidy, près de Lausanne, l’éducatrice canine Mireille Hostettler propose en effet depuis juin de former les personnes intéressées au toutou paddle.
Embarquer ainsi un animal ne s’improvisant pas, prendre quelques cours de base permet d’éviter de mettre le canidé et son maître en danger. «J’ai découvert cette discipline en France, explique la professionnelle. Comme j’adore l’eau et que j’aime passer du temps avec mon chien, j’ai immédiatement été séduite. Ma voisine Laure Mordacci louant des paddles à Vidy, l’idée est venue de proposer conjointement cette activité.» Ce jour-là, Laykï et Kenza suivent l’un de leurs premiers cours. Elles font d’abord connaissance avec la planche au sol. Des friandises les encouragent à poser leurs pattes sur la surface rugueuse. L’éducatrice canine insiste sur l’importance d’habituer progressivement le chien à la discipline. «Il doit se sentir en sécurité sur la planche. Nous travaillons en renforcement positif, avec des friandises et/ou son jouet préféré, pour l’habituer.» Ensuite, c’est la mise à l’eau! Tout près du rivage, les deux chiennes apprennent à s’équilibrer sur la planche en mouvement, sous les encouragements de leurs maîtresses. Il n’est pas forcément évident de canaliser l’énergie du samoyède et du labrador afin qu’ils restent calmes et ne sautent pas à l’eau.

Un sport complet
Laykï et Kenza prenant peu à peu confiance, leurs maîtresses montent également à bord. D’abord assises, Anouck et Laurell se mettent à genoux, avant de tenter d’être debout sur leur planche pour naviguer en direction du large. Tous les quatre s’en sortent plutôt bien. Les débuts sont cependant parfois un peu plus difficiles. «Une planche large offre plus de stabilité, note Mireille Hostettler. Mais certains de mes élèves chiens sautent parfois à l’eau à la vue d’un canard. La planche est alors déséquilibrée et tout le monde passe au jus. Cela fait partie du jeu!» Même si le chien paraît a priori moins actif que son maître, chargé de pagayer, le toutou paddle est un sport complet et exigeant sur le plan physique. «L’animal travaille tous ses muscles, car il doit constamment rechercher son équilibre», explique l’éducatrice canine. Guider ainsi une planche avec à son bord un chien n’est pas de tout repos pour le maître non plus. Car plus l’animal est lourd, plus il faudra pousser sur sa pagaie pour avancer. Un grand chien a en outre plus tendance à déséquilibrer la planche s’il bouge. Quant aux chiens de petite taille, ils apprécient de circuler sur la planche: au maître alors de compenser le mouvement induit.

Plaisir partagé
Gagnant en assurance, les deux couples augmentent peu à peu la difficulté. Avec l’aide de la pagaie, ils manœuvrent la planche, pour tourner à gauche ou à droite. Laykï et Kenza, immobiles, semblent prendre plaisir à l’exercice, observant des pédalos qui passent à proximité. De retour sur la berge, Anouck et Laurell ont le sourire aux lèvres. «Je me suis lancée, car j’avais envie de partager une nouvelle activité avec ma chienne, explique Anouck. J’ai aimé le sentiment de liberté qu’on ressent sur l’eau. Je suis persuadée que ce divertissement renforce la relation entre le maître et son chien. Sur l’eau, Laykï doit avoir une totale confiance en moi.»
Une fois les bases acquises près du rivage, toutes deux pourront s’aventurer en eau plus profonde. Pour des raisons évidentes de sécurité, maître et chien porteront alors un gilet de sauvetage. «Après quatre heures de cours, les propriétaires sont en général prêts à s’aventurer seuls en toute liberté, observe Mireille Hostettler. Toutes les races peuvent apprécier ce sport ludique, du chihuahua au berger allemand.»

+ D’infos Mireille Hostettler, tél. 079 306 70 00

Texte(s): Véronique Curchod
Photo(s): Véronique Curchod

Adopter les bons gestes pour votre sécurité

Pour pratiquer ce loisir aquatique sans risque, quelques précautions s’imposent. Un chien qui tombe à l’eau peut paniquer et s’agripper à l’homme, ce qui les met tous deux en danger. L’encadrement par un professionnel permet d’adopter les bons gestes. Apprendre à remonter son chien sur la planche nécessite notamment un peu de technique, d’autant plus que, mouillé, celui-ci peut peser plusieurs kilos de plus! Certaines races, notamment le bouledogue français et le carlin, ont une morphologie qui les désavantage pour la natation. Un gilet de sauvetage, même s’il est conseillé pour tous, est indispensable pour ces derniers. Si a priori toutes les races de chiens peuvent participer à cette activité ludique, il ne faut pas oublier qu’elle sollicite la musculature: à pratiquer donc avec modération si le chien est âgé. Lorsque les températures sont élevées, éviter de rester trop longtemps sur le lac, pour éviter un coup de chaleur. À noter qu’un animal qui apprécie l’eau n’est pas forcément un avantage pour le toutou paddle. Il aura en effet plus facilement tendance à se jeter au lac, plutôt que de rester sur la planche.