Voyage spatio-temporel au Jardin botanique de Genève

Galeries

Voyage spatio-temporel au Jardin botanique de Genève

Dans le cadre du festival Antigel, le Jardin botanique de Genève est devenu Epsilon 20-57. Une planète lointaine peuplée de végétaux, servant de refuge pour les derniers habitants d’une Terre ravagée par les cataclysmes climatiques. Casque sans fil sur les oreilles pour suivre le récit imaginé par l’auteur Fabrice Melquiot, les visiteurs étaient invités à déambuler de serre en serre, dans un univers aussi onirique que botanique, sous la bonne garde d’astronautes-apiculteurs. Une manière poétique de redécouvrir ce lieu dédié aux plantes et complètement transformé par cette scénographie et de somptueux jeux de lumière.

PHOTOS Alexander Zelenka / Olivier Miche / Aude Haenni

 

+ d’infos: Festival Antigel, jusqu’au 17 février

  • Générale

  • Botanica, Antigel, Conservatoire et jardin botaniques de la Ville de Genève, février 2018

  • Générale

  • Botanica, Antigel, Conservatoire et jardin botaniques de la Ville de Genève, février 2018

  • Générale