Les Kookoos revisitent le folklore

Galeries

Les Kookoos revisitent le folklore

La rencontre entre un mordu de mécanique de précision et un designer ne pouvait aboutir à autre chose. Voilà cinq ans que les coucous Swiss Koo ont vu le jour grâce à Alexandre Gaillard et Martino D’Esposito, tous deux professeurs de design à l’ École cantonale d’art de Lausanne. Leur credo: un artisanat de précision avec des matériaux nobles. «Il s’agit de puzzles de feuilles de bois que nous modelons grâce à une découpeuse laser», expliquent-ils. Si le bouleau est idéal pour les aiguilles, l’épicéa permet de construire le coffre. Le produit final, décliné en plusieurs univers, est bluffant. De l’atelier d’horloger à la ville de Lausanne, en passant par le chalet d’alpage. Seul l’iconique oiseau est présent sur chacune des pièces. Quant à la mécanique, elle est constituée d’un mouvement traditionnel en provenance d’Allemagne. «Actuellement, il n’en existe pas en Suisse. Nous prévoyons d’en construire un avec un maître horloger de la région. Une production 100% locale est notre objectif.»

Crédits photos: Kim Chanel et Stéphanie Liphardt