Coup de pouce
Des paysans s’unissent pour créer leur propre restaurant

En 2021, Terre&Nature présente tous les mois un projet en recherche de fonds sur la plateforme de financement participatif Yes We Farm. En mai, place à des agriculteurs désirant ouvrir leur établissement à Saint-Ursanne (JU).

Des paysans s’unissent pour créer leur propre restaurant
Et si les producteurs livraient leurs denrées à leur propre établissement? C’est l’idée originale qui a germé dans l’esprit d’une cuisinière jurassienne, Francine Lab. Après plusieurs années en Valais, elle s’est demandé, à son retour dans le Jura il y a trois ans, comment s’y approvisionner en produits locaux. Elle a alors contacté Muriel Jeannerat, qui détenait une liste de producteurs régionaux en tous genres. «Elle m’a parlé de son projet de restaurant coopératif, que j’ai trouvé très intéressant, raconte cette dernière. On a commencé à approcher des producteurs pour voir si l’idée les séduisait.»

Il a d’abord fallu les convaincre, mais aussi trouver des coopérateurs un peu plus loin, dans le Jura et le Jura bernois, afin que l’assortiment du futur restaurant soit le plus complet possible. «Sur notre carte, il n’y aura ni Coca ni Sprite, poursuit Muriel Jeannerat. On proposera du cidre ou des jus de fruits locaux, par exemple, élaborés uniquement dans la région. Les éleveurs de bétail pourront aussi fournir un quart ou une demi-bête, que la cuisinière apprêtera entièrement, même les plus bas morceaux.»

Plus de 25 producteurs ont d’ores et déjà accepté de participer à la démarche. Ils pourraient être rejoints par d’autres collègues à l’avenir. «Ils ont tous énormément de travail et il a parfois été difficile de leur demander de consacrer une partie de leur temps à notre projet, relève la Jurassienne de Montenol. Dans un mode coopératif, le processus est plus long, il faut par exemple définir quels produits livrer, quand et en quelle quantité, en fonction des fournisseurs et de leur disponibilité. Mais ce système est aussi plus riche, les échanges d’idées étant très stimulants.» L’idée séduit également la population: des bénévoles se sont déjà dits prêts à donner un coup de main lors de l’organisation d’événements futurs.

Pour équiper et rénover le Restaurant de l’Ours, à Saint-Ursanne, le lieu choisi par la coopérative, cette dernière a lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme Yes We Farm, afin de réunir les 35000francs nécessaires à la réalisation de leur rêve d’ici au 15 juin. «Son emplacement au cœur du bourg médiéval est un atout indéniable, conclut Muriel Jeannerat. Nous souhaitons ouvrir notre établissement si possible dès la mi-juillet, pendant la haute saison touristique.»

+ D’infos www.yeswefarm.ch

Texte(s): Céline Duruz
Photo(s): DR