La Brasserie du Jorat
Constance, compétence et qualité

«Seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin!» Telle est la devise des nouveaux dirigeants de la Brasserie du Jorat, à Vulliens (VD), Henri Jung et Alexandre Clerc. Les deux hommes ont à cœur de partager leurs vues et leurs convictions avec leurs collaborateurs. Et cette maxime leur réussit!

Les brasseurs

Convaincus, compétents et passionnés! Les deux nouveaux hommes forts de la Brasserie du Jorat ne sont pas des débutants dans l’univers brassicole. Leurs noms: Henri Jung et Alexandre Clerc. Leurs fonctions: directeurs associés. Henri Jung a consacré vingt-six années de sa vie aux plus hautes fonctions d’une importante société active dans l’univers de la bière. Il en deviendra le directeur général pour sa filiale suisse. Il rejoint ensuite une entreprise spécialisée dans le comestible, la développe avant de la quitter pour se consacrer, en indépendant, à des missions de conseils en management. Alexandre Clerc, au bénéfice d’une maîtrise fédérale d’économie bancaire, a travaillé dix ans durant au sein d’une grande banque helvétique. Il rejoint l’entreprise brassicole où œuvre Henri Jung, en qualité de directeur financier, avant de siéger au comité de direction toujours en tant que directeur administratif et financier. D’emblée, le courant passe entre les deux hommes, ils partagent les mêmes valeurs. Lorsque, quelques années plus tard, l’occasion s’offre à eux de reprendre la Brasserie du Jorat, ils n’hésitent pas!

La brasserie

La Brasserie du Jorat est bien connue des amateurs. Fondée et dirigée pendant près de douze ans par le méticuleux Raoul Gendroz, elle s’enracine au cœur de Vulliens (VD). Désireux d’écrire une nouvelle page de sa vie, le fondateur la cède à Henri Jung et Alexandre Clerc en mars 2018. Les deux hommes en deviennent directeurs associés avec des objectifs clairs: confirmer la qualité des brassins, maintenir les emplois, insuffler une nouvelle dynamique! Le pari est réussi, l’équipe solide. Bruno Dias, brasseur, Lucille Meyer, précieuse aide à la production et à la logistique, et Carole Saint-Loup, responsable commerciale, en sont les acteurs. En automne 2019, la brasserie déménagera au sein de locaux flambant neufs, à Ropraz (VD), inaugurant un nouveau concept. Cette formidable vitrine se divisera en divers secteurs: une zone d’accueil, une de dégustation, des salles de réunion et un espace dévolu à la production et au stockage. L’objectif? Pérennisation de la qualité des produits, écoute des besoins de la clientèle, développement des points de vente et mise en valeur de la gamme auprès des clients professionnels!

La gamme

Le précédent maître des lieux avait élaboré une gamme de bières parfaitement cohérente, divisée en deux collections: les annuelles et les saisonnières. Alors, pourquoi changer une équipe qui gagne? Parallèlement au maintien de ces cuvées, quatre nouveaux produits sont développés. Une éphémère baptisée La Nati, une blonde séduisante disponible uniquement le temps de la Coupe du monde de football. Elle sera accompagnée de La Vaudoise, labellisée «Produit du Terroir vaudois», brassée exclusivement avec du houblon de Grandcour, du malt de Bavois et de l’eau de Vulliens. Une nouvelle saisonnière a fait son apparition, L’Oktoberfest, tandis qu’une quatrième, brassée sous licence pour la marque À Bloc, vient parfaire le tableau par ses caractéristiques particulières, intégrant, entre autres, des sels minéraux des Salines de Bex (VD). La Brasserie du Jorat s’ancre un peu plus encore dans la région. Les Brigands du même nom, eux, sont attendus de pied ferme!

Plus d’infos: jorat.ch