La Brasserie du Chauve

La Brasserie du Chauve
Les décoiffantes bières fribourgeoises

Jann Poffet a fondé la Brasserie du Chauve en 2010, au retour d’un séjour de 3 ans en Nouvelle-Zélande où il a acquis le b.a-ba du métier de brasseur. Depuis, pour le plus grand bonheur des amateurs de mousse, son offre n’a de cesse de s’étoffer.

Le brasseur

En 2007, Jann Poffet s’envole pour la Nouvelle-Zélande, après avoir entamé une formation de pompier-ambulancier, qu’il est contraint d’abandonner pour des raisons de santé, et un cursus de 3 ans en microbiologie vétérinaire. A l’autre bout du monde, l’univers brassicole s’ouvre à lui. Engagé dans une brasserie de taille moyenne pour le pays, il se forme encore, devient technicien brasseur, et participe à la création d’un magasin spécialisé dans la vente de matériel de brassage. L’idée de créer sa propre entreprise germe dans l’esprit de l’homme au regard empreint de douceur. A son retour, il concrétise son projet. La Brasserie du Chauve prend vie fin 2010 et les premiers brassins sont produits quelques mois plus tard.

La brasserie

Depuis décembre 2015, la brasserie a pris ses aises à Marly, dans un espace de 230 m2 située au cœur du MIC (Marly Innovation Center). Jann Poffet, épaulé par de très efficaces collaborateurs, met un point d’honneur à utiliser du matériel exclusivement suisse, conçu en partenariat avec des entreprises de la région, et à faire développer ses propres logiciels. Un ouvrage maison, « Brassage au poil », sera édité tout prochainement tandis qu’un nouveau projet de cours d’introduction à la dégustation verra le jour dès septembre 2017, complétant ainsi celui réservé, le samedi, à tous les amateurs désireux de s’initier aux joies du brassage. Si la production annuelle actuelle atteint 100’000 litres, ce ne sont pas moins de 200’000 litres de précieux breuvages que vise celui que l’on surnomme affectueusement le Chauve.

La gamme

Le magasin éponyme, à Fribourg, offre au public la possibilité de venir découvrir un assortiment de 180 bières de Suisse et d’Europe, ainsi que la production maison. 4 bières de base figurent au catalogue, auxquelles s’ajoute un éventail de flacons de saison tels que L’Ensorceleuse ou la Givrée, pour ne citer qu’elles. Les malts et les houblons proviennent exclusivement d’Europe et, en plus modeste proportion, de Suisse, tandis que les levures sont issues pour l’essentiel du laboratoire de développement de la brasserie. Généreux et humaniste, Jann Poffet a également mis sur pied avec la Fondation le Tremplin, centre de réinsertion pour personnes toxicodépendantes, un projet d’élaboration de bières à faible taux d’alcool. Quant à « Urbi et Ortie » et « 12 épeautres », brassées à l’initiative de l’évêché de Fribourg, elles sont vendues au profit d’œuvres caritatives.

Plus d’info: labrasserieduchauve.ch