La Brasserie de La Côte

La Brasserie de La Côte
entre tradition et originalité

Connu loin à la ronde pour son château et ses superbes jardins d’iris, le village de Vullierens l’est aussi pour… ses cochons de pâturages ! Ce serait oublier que l’endroit renferme un tout autre trésor, liquide celui-ci: la Brasserie de La Côte.

Le brasseur

Informaticien de formation, domaine dans lequel il évolue pendant une quinzaine d’années, Patrick Doria découvre l’univers de la bière lors d’un séjour de dix-huit mois au Canada. De cette escapade au pays de l’érable, il ne revient pas uniquement avec une excellente maîtrise de l’anglais. Sa passion pour la bière et le brassage artisanal naît du côté de Vancouver, en Colombie-Britannique, et ne le quitte plus. Après avoir abandonné son premier métier dans l’informatique, il intègre l’école d’ingénieurs de Changins, il en sortira avec un diplôme d’ingénieur œnologue. Il a alors 39 ans. Pendant six ans, il travaille à temps partiel dans le conseil en œnologie, tout en développant avec le plus grand soin ses propres recettes de bières. En 1999, sa passion le pousse à franchir un nouveau cap et à consacrer une partie de son temps au brassage artisanal.

La brasserie

L’aventure brassicole débute à Eysins (VD), dans les silos Landi. De 1999 à fin 2006, Patrick Doria jongle entre ses activités de conseil en œnologie et celles de brasseur. Début 2007, après avoir racheté l’ancienne laiterie de Vullierens (VD), qu’il rénove au fil du temps, il choisit de s’investir à 100% dans sa passion. Plusieurs années durant, il brasse dans l’ancienne cuve à fromage de l’endroit avant de faire construire une nouvelle cuve, nettement plus confortable, lui permettant de réaliser des brassins de 600 à 900 litres. Aujourd’hui, les installations de la brasserie fonctionnent presque exclusivement à l’énergie solaire, le maître des lieux étant sensible à l’environnement et attentif à ses dépenses.

La gamme

Les premières bières produites par la brasserie, au nombre de trois, figurent toujours au catalogue, avec des recettes quasi inchangées: une blonde et deux ambrées. La gamme s’est étoffée au fil des années et propose désormais 9 bières différentes, toutes de fermentation haute. En partenariat avec l’école d’ingénieurs de Changins, Patrick Doria développe dès 2003 une blanche 100% suisse. Baptisée «L’Écume du Léman», elle se compose exclusivement d’un triticale non malté issu du croisement entre le blé et le seigle. Aujourd’hui, en collaboration avec un ami journaliste, féru de breuvages houblonnés, Patrick Doria met au point une bière puissante, au caractère bien trempé. Les malts, hormis le triticale, et les houblons proviennent principalement d’Allemagne. Certaines cuvées voient entrer dans leur composition épices, piments, raisins frais ou absinthe. Une gamme de breuvages houblonnés cohérente, à l’amertume modérée, à découvrir sur les marchés de la région ou… au cœur de l’ancienne laiterie de Vullierens.

Plus d’infos: facebook.com/brasseriedelacote