Brasserie la Concorde

Brasserie la Concorde
décollage immédiat!

La Cité du fer accueille un artisan pas tout à fait comme les autres. Le brasseur autodidacte Adrien Marin a investi l’ancienne laiterie du village, à Vallorbe. La région ne peut que s’en réjouir! Sur les rives de l’Orbe, une brasserie est entrée en ébullition.

Le brasseur

Lorsque Adrien Marin, Vallorbier de cœur, décide de se lancer dans une nouvelle aventure, il ne perd pas de temps! Le jeune trentenaire, aux cheveux en bataille savamment maîtrisés, interpelle par sa capacité d’apprendre vite, très vite même. Automaticien de formation, il enchaîne les expériences son CFC en poche! Enseignement, activités professionnelles dans l’entreprise familiale, service civil au sein de la Fondation Eben-Hézer, voyage en solitaire. Humainement, le jeune homme s’enrichit. En 2013, lorsqu’il rencontre sa future épouse, Lucie, il décide de se poser. En lui germe l’idée de créer sa propre entreprise. Tout s’enchaîne alors très vite. Au printemps 2014, il fait la connaissance de Christophe Pradervand, brasseur de son état. Surnommé «Titof» le faiseur de bières, il souhaite vendre tout son matériel. Soutenu par sa famille, Adrien deviendra brasseur à son tour. Décision prise, le virage est radical!

La brasserie

Acheter du matériel, c’est bien. Trouver un local pouvant l’accueillir, c’est mieux! En été de cette même année 2014, il intègre l’ancienne laiterie que la commune de Vallorbe met à sa disposition. Le futur brasseur retrousse ses manches, rénove l’essentiel, soigne la partie tuyauterie et électricité. Il y consacre tout l’été pour qu’enfin, en septembre, le matériel acquis puisse y être installé. La brasserie est située dans le quartier des Grandes-Forges, une situation presque idyllique. Adrien découvre la solidarité des commerçants, des artisans et des habitants de la cité. Il se sent totalement soutenu. Le premier brassin sera réalisé par Titof, sous l’œil attentif du jeune entrepreneur. Le deuxième, et tous les suivants, Adrien s’en chargera seul. Il est sensible à l’environnement, et la brasserie qu’il dirige est la première en Romandie à être désormais certifiée Bio Suisse.

La gamme

Secondé, depuis début 2016, dans toutes ses activités de brassage par Guillaume Bidu, Adrien Marin propose sept bières différentes. La Vallorbière, une jolie blonde, est la toute première à avoir été concoctée. À ses côtés, Tirelune, une blanche au profil gourmand affublée du sobriquet donné aux habitants de Vallorbe, et La Sauvageonne, une ambrée légère baptisée ainsi en clin d’œil à Pauline, fille du maître des lieux. Suivront La Petite Brume, La Noctambule, La Crépuscule et La Bjer, seul flacon de l’assortiment à ne pas être certifiée Bio Suisse. Au printemps 2018, la brasserie quittera le quartier des Grandes-Forges pour s’installer dans des locaux plus vastes, toujours à Vallorbe. Sur deux étages, ils disposeront aussi d’un espace réservé aux familles. Des nectars houblonnés il y aura, des jeux pour les enfants, aussi!

Plus d’infos: www.brasserielaconcorde.ch