Brasserie de la Vouivre

Brasserie de la Vouivre
un rubis sur les rives de l’Areuse

Figurant au rang des brasseries artisanales pionnières dans le canton de Neuchâtel, La Vouivre est née au lendemain de l’enterrement de vie de garçon de l’un de ses fondateurs. Aujourd’hui, Lionel Ferchaud en a repris seul les rênes, la passion chevillée au corps. 

Le brasseur

C’est au printemps 2008, lors de l’enterrement de vie de garçon de Cyril Adatte, que germe l’idée de se lancer dans l’aventure brassicole pour le futur marié et deux de ses amis, Lionel Ferchaud et Damien Reymond, alors qu’ils visitent une microbrasserie. Enthousiastes, Cyril et Lionel investissent dans un kit de brassage amateur et concoctent leurs premiers brassins. Chaque samedi, ils investissent la boulangerie du père de Lionel, à Colombier (NE), et testent moult recettes, par brassins de 20 litres. En 2010, ils créent une S. à r.l. et s’installent à Cortaillod. Ingénieur EPFL, Cyril cède ses parts à Lionel fin 2017, ne pouvant plus dégager suffisamment de temps pour poursuivre la bouillonnante aventure. Lionel reprend seul les rênes de l’entreprise, épaulé par Jonas Calame, un jeune brasseur autodidacte, tout en poursuivant ses activités. Graveur indépendant, l’homme a plus d’une corde à son arc, il œuvre dans la haute horlogerie pour de prestigieuses marques, signant de sublimes créations.

La brasserie

Sulpy Reymond, ancêtre de l’un des trois fondateurs, aurait terrassé une créature légendaire, la Vouivre, mi-serpent, mi-dragon, qui hantait les rives de l’Areuse. La bête a donc donné son nom à la jeune entreprise. Le rubis que le mythique animal porte sur son front coiffe désormais chaque capsule des flacons de la brasserie! Si les premiers brassins amateurs étaient de quantité réduite, la donne change radicalement avec la naissance officielle de la brasserie. Des brassins de 300 litres voient le jour, élaborés dans des cuves de vigneron, au cœur de locaux que la commune de Cortaillod met à disposition. En 2014, l’entreprise augmente encore sa production grâce à une nouvelle cuve de 600 litres pensée par le spécialiste en mécanique qu’est Cyril. En quelques années, la production passe de 6000 litres par an à plus de 23 000 aujourd’hui.

La gamme

Les recettes des cinq bières de base que propose la brasserie ont toutes été imaginées, concoctées et améliorées lors des innombrables brassins amateurs des fondateurs. Des breuvages houblonnés, réalisés avec l’eau de source de Cortaillod, réputée de très bonne qualité. La Cuivrée, l’Ambrée, la Noire, la Blanche et la Dorée régalent un large public. Elles sont désormais rejointes par d’autres créations, dont une bière noire baptisée «Solaris», élevée en barriques de vin ayant contenu le même cépage. Une autre cuvée étonnante, peu alcoolisée, voit entrer dans sa composition du guarana, aux vertus énergisantes. Dénommée «Dynamo», elle se déguste aussi dans les petits festivals de la région que la Vouivre vient hanter régulièrement.

Plus d’infos sur:  www.brasserie-lavouivre.ch