Brasserie de Couvaloup

Brasserie de Couvaloup
Couvaloup… y es-tu?

Dans la ruelle de Couvaloup, à Apples, commune du pied du Jura, il fait bon se perdre! Au numéro 2 s’est installée depuis peu une petite entreprise d’où émanent d’agréables senteurs: la Brasserie de Couvaloup. À sa tête: Sylviane et Yves Müller, bons vivants et amateurs de breuvages houblonnés.

Les brasseurs

De l’importation et la commercialisation de planchas à l’aventure bouillonnante du brassage artisanal, il y a un pas que n’ont pas hésité à franchir Yves Müller et son épouse Sylviane. Et avec raison! Yves semble avoir eu plusieurs vies! Titulaire d’une maturité scientifique, il décroche un premier job au sein d’une entreprise de climatisation, s’oriente par la suite vers le développement informatique et la gestion de projets, étudie encore et décroche un brevet fédéral d’organisateur. Brevet qui lui fera prendre des responsabilités dans le monde des assurances puis dans le milieu hospitalier. Sylviane, titulaire d’un MBA en communication et relations publiques, exerce de nombreuses années dans l’univers bancaire. Parallèlement à ces activités, le couple développe l’importation et la vente de planchas. Dès 2012, Yves s’y investit à 100%, Sylviane à 80%. L’aventure brassicole débute en 2014, par des brassins amateurs. À l’été 2015, un nouveau palier est franchi avec la création officielle de la Brasserie de Couvaloup.

La brasserie

De loups, on n’en voit pas même la queue d’un à la ruelle de Couvaloup! Des petits cochons, si, mais c’était il y a fort longtemps. Avant de devenir désormais une brasserie, les locaux ont été respectivement une petite porcherie, un garage et, enfin, un lieu de stockage pour les planchas commercialisées par le duo. Sylviane et Yves ne ménagent pas leurs efforts pour rendre l’endroit fonctionnel, au sein de la ferme bio d’un couple d’amis, Éric et Janick Fazan. Eau, électricité, canalisations, tout est à installer. Ils investissent dans une unité de brassage, des cuves cylindroconiques réfrigérées ainsi qu’un système de mise en bouteille et étiquetage manuel. Le 1er mars 2016, le premier brassin naît.

La gamme

Avec pas moins de 46 puits répertoriés sur une carte ancienne de la commune, il coulait de source que l’eau employée au sein de la brasserie serait 100% locale. 11:43 est la première bière à sortir officiellement. 11:43, n’est-ce pas là un nom de baptême tout à fait adéquat pour une bière aux évidentes vertus apéritives? Plus simplement, ces quatre chiffres correspondent aussi au code postal d’Apples. Suivront la cuvée Outback, une dark IPA dont le nom évoque le désert australien, et la Nanuq, qui, en langage inuit, veut dire ours blanc. Une quatrième cuvée est en gestation. Baptisée Torque, cette bière de caractère s’inspirera du style anglais. De délicieux breuvages à découvrir dans le verre de dégustation commercialisé depuis peu par la brasserie.

Plus d’infos sur: brasserie de couvaloup.ch