Un autre Bec à Bex ?

Un autre Bec à Bex ?
Un autre Bec à Bex ?

Visitez le Jardin de la Biodiversité, à Bex (VD), en compagnie de son créateur Serge Girardin a quelque chose de très déstabilisant. Au fil de la balade, il vous tend des petits bouts de plantes parfaitement inconnues, vous invite à les goûter et attend votre verdict ….  Un indice peut-être? «Cette butte est consacrée aux plantes comestibles d’Amérique latine. Il y a une collection d’amaranthes, la tomatille, des courges Navaro, du tabac et plusieurs espèces aromatiques qui entrent dans la cuisine traditionnelle locale…»   Je donne ma langue au chat pour apprendre que mes papilles ont eu affaire au papalo, ou coriandre péruvienne  (Porophyllum ruderale), et à sa cousine la pepicha (Porophyllum linaria), une mexicaine au goût d’anis et de citron.  Le voyage se poursuit autour du jardin japonais, de la maison arabe, du triskel druidique, qui met en scène des plantes largement utilisées par les Celtes de la région, et d’une succession de bassins qui seront prochainement mis en eau . «Le jardin est encore en cours d’aménagement. A terme, il présentera plus de 1500 espèces et variétés de plantes comestibles issues du monde entier» commente mon guide. «Le but est de montrer au public et au monde paysan que la diversité des plantes comestibles est incroyable, que bon nombre d’entre elles poussent très bien chez nous en bio et que cela vaut la peine de se diversifier en testant de nouvelles cultures».

Biodiversité. Tel est le maître-mot qui plane sur le domaine de deux hectares situé sur la route des mines de sel. On la trouve dans ce jardin planétaire, mais aussi dans les parcelles maraîchères, où près de 350 variétés de légumes sont cultivées depuis à peine plus d’une année, dans les haies fruitières tapissées de fleurs sauvages, dans les allées d’aromatiques et dans les sachets de graines vendus sur le site à l’enseigne du Grainier.  «Notre catalogue de marchand-grainier comporte 3500 variétés de graines et nous en produisons 200 nous-mêmes. L’idée est de semer un maximum de variétés, de produire des plantons et des légumes originaux et aussi d’en récolter la graine pour boucler le cycle»  A l’instar de ce qui se pratique à la célèbre ferme permacole du Bec Hellouin, en Normandie, les légumes et les aromatiques sont cultivés à Bex sur des buttes semi-permanentes, sans outillage motorisé, et sont écoulés dans des paniers bio  (le Potager du Grainier) et auprès de  restaurateurs curieux de nouvelles saveurs. Et comme au Bec Hellouin, la nature a rapidement profité de la métamorphose du domaine:  la couleuvre d’Esculape, le sonneur à ventre jaune et la salamandre tachetée récompensent déjà par leur présence ce haut-lieu de la biodiversité.

Texte(s): Aino Adriaens
Photo(s): Aino Adriaens