Séchage au « coing » du feu
Séchage au « coing » du feu

Je vous l’accorde: la couleur brunâtre n’est pas très appétissante, l’aspect d’oreilles racornies non plus. Mais je vous le promets: quand on ouvre un bocal rempli de coings séchés, le parfum y est.  Cela sent délicieusement bon et je n’hésite pas une seconde à en jeter une poignée dans un plat mijoté pour lui conférer l’incomparable arôme du fruit doré.

L’idée de sécher les coings ne m’est pas tombée du ciel. Je l’ai trouvée dans un livre passionnant, «Coings, le retour d’un fruit oublié», qui depuis quelques années m’invite à décliner nos cagettes de fruits en autre chose que les sempiternelles -mais oh combien appréciées- gelées et compotes. Par chance, nous nous chauffons avec des poêles à bois, ce qui s’avère drôlement pratique pour sécher les derniers fruits de l’automne et, par la même occasion, embaumer tout le séjour.

Saviez-vous que le coing se prête aussi à la préparation de sauces piquantes, de salades d’hiver et de soupes? Pour ma part, j’ai surtout testé les conserves de coings au curry ou au piment, avec ou sans pois chiches, qui relèvent parfaitement les émincés, les salades et les potées de légumes. Je viens aussi d’aligner à la cave quelques petits bocaux de chutney de coings au gingembre et curcuma. La recette m’a été griffonnée récemment sur un coin de table par Noé, cuisinier-magicien au centre Terre vivante, après un fabuleux repas de mets végétariens. Je vous la confie à mon tour, mais à ma sauce, car les recettes sont faites pour être remaniées.

Chutney de coing aux épices:

  • Eplucher et couper en petits morceaux 10 gros coings
  • Faire frire dans de l’huile de colza ou de tournesol 6 à 8 gousses d’ail, avec du gingembre frais et 2 cs de curcuma
  • Rajouter les coings, 10 à 20 gousses de cardamone, 10 à 12 clous de girofle, 200 à 300 gr de sucre (selon les goûts), 200 ml de vinaigre, 2 cc de poivre de cayenne et 2 cs de sel.
  • Laisser « compoter » pendant 30 min puis mettre en bocaux.

Cela se déguste avec ce que vous voulez et surprend toujours les invités.

Bon appétit!

 

Texte(s): Aino Adriaens
Photo(s): Aino Adriaens