Beau temps pour les semis

Beau temps pour les semis
Beau temps pour les semis

Ce week-end, j’avais prévu de semer mes tomates sur la table de la cuisine, mais ooh miracle, la bise a balayé le stratus et le soleil a fait son apparition. J’ai donc rapatrié dare-dare le matériel dans la serre où le thermomètre atteint des sommets avec une rapidité déconcertante. On y est bien, il y fait chaud, le temps est idéal pour inaugurer les tables de culture aménagées pour les plantons.

Cette année, j’ai une bonne vingtaine de variétés de tomates à semer. Mes propres graines surtout mais aussi quelques sachets échangés au marché d’automne de Pro Specia Rara, achetés chez Zollinger, ou offerts par des amies. Par chance, j’ai pu récupérer des dizaines de plaques à godets de différents diamètres (les fameux PMP) qui facilitent la tâche, permettent de gagner de la place et de limiter le nombre de plantons au strict nécessaire. Pour la première fois, j’ai acheté du terreau bio « spécial semis » car mon mélange maison de terre et de compost est bourré de graines d’adventices et j’en ai un peu marre de multiplier l’ortie et le chiendent pied-de-poule! J’en ai rempli deux plaques de culture, d’où émergeront bientôt 108 plantules de tomates dont j’ai marqué la variété sur un drapeau fait de bambou et de bande à masquer. Ça peut paraître beaucoup, mais c’est en réalité tout juste de quoi répondre à nos besoins, faire plaisir aux amis et alimenter le troc de plantes qui aura lieu ce printemps au village.

Dès 15h30, la température a commencé à chuter drastiquement dans la serre, la faute à la maison du voisin qui masque le soleil. J’ai emporté les plaques à l’intérieur. Elles sont maintenant bien au chaud sous l’unique vélux adéquat de l’appartement, à côté d’un semis de poivrons pas du tout décidés à germer. Patience…

Texte(s): Aino Adriaens
Photo(s): Aino Adriaens, Christian Lavorel

Semis en caissettes

Il existe de multiples façons de semer les tomates. Si on les a recueillies en automne sur des bandes de papier ménage, collées avec leur propre mucus, il suffit par exemple de découper le papier et de l’enterrer dans des petits bacs. Dans une vidéo de Terre & Nature, le jardinier Christophe Leuthold vous explique pas à pas comment réaliser un semis dans une caissette de culture.