Le Bec Hellouin rayonne aussi en Suisse romande
Le Bec Hellouin rayonne aussi en Suisse romande

Le mois de novembre aura été riche en rencontres passionnantes pour la permaculture romande! Après Hervé Coves à Bretonnières et Stefan Sobkowiak à Genève, c’est Perrine Hervé-Gruyer, co-fondatrice de la ferme du Bec Hellouin, qui nous a gratifiés la semaine passée de sa présence à Lausanne et à Sion. Faut-il encore présenter le Bec Hellouin? C’est une ferme incroyable, située en Normandie, née en 2003 d’un modeste projet d’agriculture familiale, mais qui est devenue en quelques années une référence en matière de maraîchage biologique permaculturel, un centre de formations professionnelles reconnu loin à la ronde  et un lieu de recherche et d’expérimentation de techniques agricoles respectueuses de la vie.

A l’origine d’un tel succès? La passion, la curiosité mais surtout le travail acharné d’un couple de nouveaux paysans, Charles et Perrine Hervé-Gruyer, qui ont la terre dans le sang et le goût du partage. En 2015, les résultats d’une étude de l’INRA et de l’institut AgroPariTech menée pendant 5 ans sur le site font l’effet d’une bombe dans l’Hexagone: chiffres à l’appui, l’étude démontre qu’il est possible à un jardinier maraîcher de produire autant de revenus à l’heure, en travaillant à  la main sur 1000 m², qu’un maraîcher cultivant avec un tracteur sur 10’000 m²! La viabilité économique du maraîchage permaculturel sur une petite surface est désormais prouvée, ouvrant une voie royale aux microfermes et à l’agriculture périurbaine, et donnant plein d’espoir à tous ceux qui rêvent de devenir paysans, sans pour autant disposer d’un grand domaine.

Depuis, les programmes de formation du Bec Hellouin, menés en parallèle avec la production agricole, ont ciblés principalement les professionnels de la terre et les porteurs de projet, car «nous souhaitons que les microfermes se multiplient et surtout qu’elles perdurent dans le temps. Nous pouvons apporter notre expérience et nos techniques, partager nos réussites et nos échecs, et aussi mettre en garde sur les écueils à éviter» insiste Perrine. Publié ce printemps et devenu très vite best-seller des ouvrages sur la permaculture, le manuel de Charles et Perrine intitulé Vivre avec la Terre est le fruit en 3 tomes et 1043 pages de tout leur vécu de paysans visionnaires.

A Lausanne et Sion, la conférence tout public de Perrine Hervé-Gruyer a fait salle comble, et à la ferme de Rovéréaz, sur les hauts de Lausanne, près d’une cinquantaine de paysans installés ou en devenir sont venus de toute la Suisse romande pour participer à l’atelier qu’elle animait, organisé par le FIBL, Permaculture romande et le jardin aux 1000 mains. Objectif? Donner des pistes et des conseils pour réussir à faire tourner son projet en permaculture, ou autrement dit, passer du rêve écologique au modèle économique. Parmi les projets présentés, il y avait notamment une microferme sur toiture à Crissier (Les légumes perchés), une autre sur la terre ferme de Commugny (Terre de Cybèle), un projet de jardin-verger à vocation sociale au Mont-sur-Lausanne et la conversion à la permaculture des coopératives de paniers La Clé des Champs  et le Panier bio à deux roues . Par petits groupes, leurs initiateurs ont pu échanger avec les autres participants pour mettre en évidence les forces et les faiblesses de leur projet, pour se refiler des tuyaux et des bonnes adresses. Et Perrine a fait le tour des tables pour prodiguer ses conseils, à chaque fois pertinents, qu’il s’agisse de régler des difficultés humaines ou économiques. Un rôle qui la motive énormément: «A l’avenir, j’aimerais réaliser un état des lieux des microfermes, analyser les réussites et les échecs, dans l’idée d’établir un protocole pour accompagner les porteurs de projets. Avec Charles, nous souhaitons aussi passer le relais des formations pour nous consacrer davantage à l’expérimentation, au développement d’outils et au rêve de rendre notre petite ferme autonome à 100 % d’ici 10 ans».

En France, près de 150 microfermes ont vu le jour ces 10 dernières années. La Suisse quant à elle n’en est qu’à ses débuts mais les projets foisonnent de toute part. Pas de doute, le rayonnement du Bec Hellouin est arrivé jusqu’ici.

 

Plus d’infos: Vivre avec la terre, manuel des Jardiniers maraîchers, Perrine et Charles GHervé-Gruyer; éditions Actes Sud

Texte(s): Aino Adriaens
Photo(s): Aino Adriaens

Ces produits pourraient vous intéresser

  • Permaculture d’intérieur

    21.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Mon balcon en permaculture

    22.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Le petit traité Rustica du potager en carrés

    32.00 CHF
    Ajouter au panier