Esquisse et esquif
Esquisse et esquif

J’ai repéré à plusieurs reprises, sans pouvoir m’arrêter, ce petit groupe de garrots à œil d’or. Depuis quelques semaines, ils ont pris l’habitude de venir se nourrir le long du quai, assez près du bord. S’ils ne sont pas particulièrement rares en hiver sur le lac, ces canards nordiques sont toutefois assez farouches et ne s’approchent pas volontiers  des rives.

Je décide aujourd’hui de tenter ma chance et suis bien content de les trouver en arrivant. Les oiseaux se tiennent à quelque distance et sont en pleine session de pêche. Ils plongent, les uns après les autres, pour réapparaître bientôt. Le groupe se rapproche après chaque immersion. J’arrive à voir qu’ils croquent les coquillages prélevés sitôt qu’ils refont surface.

Un peu de patience et voilà qu’émergent les premiers oiseaux à une distance qui me permet d’apprécier la subtilité de leur plumage. Les femelles ont une robe grise avec des liserés blancs et la tête d’une belle couleur  marron sur laquelle ressort un œil blanc. Les mâles sont d’un blanc étincelant avec le dos et les ailes noirs. Ils ont une très grosse tête sombre et carénée qui arbore une jolie tache blanche entre leur petit œil jaune et le bec.

Tous les oiseaux sont maintenant sur l’eau: une douzaine de femelles et trois mâles. Un des mâles dresse le cou et semble soudain bien excité. Dans un élan de parade nuptiale, il approche trois femelles qui s’aplatissent sur l’eau. Je commence un dessin. A peine le temps d’esquisser la scène que tous les oiseaux sont soudain en alerte.  Ils nagent groupés, dans la même direction. Les premiers s’envolent déjà en courant sur l’eau, suivis très vite par tout le groupe, dans un mouvement de panique. J’entends le sifflement typique produit par les battements de leurs ailes.

C’est alors que je repère l’esquif qui glisse sans bruit sur l’eau, à la force synchronisée des rameurs.  Le petit groupe de canards gagne le large. Ce ne sont bientôt plus que de petits points dans mes jumelles. L’affaire est bâchée, il faudra revenir…

 

 

Texte(s): Pierre Baumgart
Photo(s): Pierre Baumgart

Ces produits pourraient vous intéresser