Du soleil dans mes chroniques
Du soleil dans mes chroniques

Elle a a fait un sacré trou dans notre budget familial. Par ce temps gris souris, sa production est ridicule, et question esthétique, ce n’est pas une réussite…. Mais n’empêche: on est extrêmement fier de notre installation solaire photovoltaïque! Nous en avons rêvé pendant 15 ans et elle a été montée en trois jours début septembre par une équipe de choc rompue à l’équilibrisme en toiture. En tout: 13 panneaux fabriqués en Allemagne recouvrant 21 m² et pouvant produire une puissance maximale de 4 kilowatts, ce qui devrait représenter une quantité d’énergie cumulée de 4000 kWh sur une année.

Comme je ne suis pas une lumière en physique, Christian m’a fourni des explications plus concrètes ou imagées, à savoir:

  • que la surface de panneaux peut couvrir les besoins annuels de notre famille de 4 personnes,
  • que l’électricité produite est consommée en direct,
  • qu’on ne peut pas la stocker et qu’on envoie le surplus dans le réseau,
  • que j’ai donc intérêt à faire tourner la lessive quand le soleil brille.

Et ma foi s’il ne brille pas, la production instantanée suffit quand même à éclairer  mon bureau pendant la journée, ce qui est mieux que rien! Economiquement parlant, il faut bien admettre que l’investissement n’est pas des plus attractifs. L’installation, qui nous a coûté Fr 15’000 desquels on devrait pouvoir déduire Fr 2500.- de subvention fédérale, ne sera pas amortie avant une quinzaine d’années. Notre  surproduction est certes réinjectée dans le réseau et rachetée par la Romande Energie, mais à un tarif nettement plus bas que le courant que cette dernière nous vend quand notre production ne suffit pas.

Mais finalement peu importe: ce n’est pas l’appât du gain qui nous a motivés à faire le pas. C’est plutôt un besoin de cohérence par rapport à notre conscience des enjeux  actuels de la transition énergétique. C’est une envie aussi de se rapprocher de l’autonomie, comme nous nous en rapprochons déjà avec la nourriture produite au jardin.  Grâce au soleil là aussi, qui est la plus merveilleuse énergie renouvelable qui soit. C’est lui qui fait pousser les arbres, les fleurs et les légumes, qui remplit nos assiettes et nos corps de vitamines, qui chauffe les serres et l’eau de la douche, et nous redonne le moral quand tout va mal. Et bien dorénavant, je suis très fière de pouvoir dire que c’est le soleil aussi qui éclaire mon écran quand je vous raconte mes petites histoires.

 

Texte(s): Aino Adriaens
Photo(s): Aino Adriaens

Ces produits pourraient vous intéresser

  • Mon petit jardin en permaculture

    22.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Mon balcon en permaculture

    22.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Permaculture: Le guide pour bien débuter

    24.00 CHF
    Ajouter au panier