l

valais, La Pointe de Bellevue

Balade au-dessus du Chablais

À quarante minutes de marche des Portes de Culet, au-dessus de Morgins (VS), la Pointe de Bellevue offre, dans un décor sauvage, un panorama grandiose sur le Léman, les Dents-du-Midi et les Muverans.

Depuis le col des Portes de Culet, rien ne laisse deviner le panorama inoubliable que réserve Bellevue, crête arrondie du Chablais valaisan. Un paysage qui se savoure encore lors d’arrêts sur le chemin cahoteux qui dégringole jusqu’au fond du cirque de Dreveneuse. Des moutons y pâturent, étroitement gardés par trois patous, chiens spécialement dressés contre les attaques de grands prédateurs. D’un abord imposant, ils s’avèrent de sympathiques compagnons de route momentanés. La vie trépidante des villes paraît bien loin dans ce décor sauvage où le silence n’est parfois troublé que par une pierre qui roule. Nous avons traîné jusqu’à la nuit sur les hauteurs. Pour la beauté, bien sûr, des innombrables sommets illuminés par le soleil couchant, mais
retenus aussi par une forte envie: entrevoir ne serait-ce que l’ombre d’un loup. Depuis peu, une meute habite pas très loin.

étapes

1. La vue y est belle!

La Pointe de Bellevue est un belvédère d’où le panorama est splendide. Villeneuve, Montreux ou Chillon se repèrent sur les rives du Léman. À hauteur d’œil s’alignent les Diablerets, les Muverans puis, un peu esseulées, les Dents-du-Midi qui ressemblent à un château fort.

2. Moutons et patous

Petits points blancs éparpillés sur la prairie alpine, un important troupeau de moutons tient ses quartiers d’été dans la combe de Dreveneuse. Des chiens patous leur servent de gardiens. L’effet dissuasif contre une approche de leurs protégés est très convaincant mais sans danger.

3. Un rapace en son royaume

Des faucons crécerelles chassent en tournoyant au-dessus de la combe de Dreveneuse. Puis un aigle royal nous fait l’honneur de sa présence. Il scrute longuement le paysage à la recherche d’une proie, avant de prendre un essor majestueux pour disparaître derrière la montagne.

4. La combe de Dreveneuse

Ce magnifique cirque rocheux suscite l’intérêt des géologues. Sur les matériaux fins et imperméables d’une ancienne moraine glaciaire poussent de grands arbres alors que les éboulis récents, parcourus de cheminées d’air froid, ne se couvrent que d’épicéas nains. Répartition qui se remarque de la Pointe de Bellevue.

5. Pré Fleuri

Le franchissement de l’arête de Pré Fleuri réclame un peu d’attention. Entre prairies et éboulis pentus, la flore y est typique de milieux secs. Le lieu est propice pour admirer une concentration de grands apollons, un magnifique papillon strictement protégé par la Convention de Berne.

Texte(s): Daniel Aubort
Photo(s): Daniel Aubort

infos pratiques

Y aller

En transports publics: Bus depuis Monthey gare CFF jusqu’à Morgins. Puis montée sportive de 13 km sur sentier pédestre pour rejoindre la Pointe de Bellevue.

En voiture: Environ 1 km avant Morgins, prendre la petite route à droite sur 8 km (mention buvette de Ferrage) jusqu’aux Portes de Culet.

Le parcours

Boucle de 2h45 de marche (7,5 km), de difficulté moyenne et d’un dénivelé de +/- 500 m. Certains passages, notamment autour de l’arête de Pré Fleuri, demandent un pied sûr. Bonnes chaussures recommandées. Carte OFT No 1284 Monthey

Se restaurer

Buvette d’alpage Le Ferrage, route de Chanso, Morgins. Ouvert tous les jours jusqu’au
29 septembre. Tél. 024 477 12 21.
Chalet Chanso, route de Chanso. Ouvert jusqu’en octobre. Fermé dimanche soir et lundi. Navette sur demande (10.-) depuis Morgins.
Tél. 024 477 12 39. Se renseigner
www.regiondentsdumidi.ch

Ces produits pourraient vous intéresser

  • Magazine « Détour »: Alpes vaudoises

    8.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Magazine « Détour »: Parc du Doubs – Jura

    8.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Magazine « Détour » : Ascona – Locarno

    8.00 CHF
    Ajouter au panier