Balade le long du bisse du Rô

Balades

valais, Crans-Montana

Balade le long du bisse du Rô

Le sentier sinueux qui rejoint le lac de Tseuzier depuis Crans-Montana (VS) demande d'avoir le pied sûr et vaillant, mais réserve un panorama unique tout du long et de belles sensations aériennes sur la couronne du barrage.

Crans-Montana ne manque pas de caractère(s)! Pour célébrer ses 125 ans, la station valaisanne en a dispersé douze dans la région. Des lettres grand format qui composent son nom et sont le prétexte à autant de balades et de découvertes: chacune d’elles est assortie à un itinéraire et un point d’histoire, décliné via une app pour smartphone. Nous avons choisi de suivre le tracé du R! R comme Rô: cette longue randonnée sinue le long du bisse jusqu’au lac de Tseuzier, en réservant quelques passages à flanc de falaise et de belles échappées sur le barrage. D’où la vue n’est pas mal non plus! Mieux vaut toutefois reprendre ses esprits avant d’entamer le retour, ou d’emprunter l’une des rares correspondances journalières de CarPostal pour revenir au point de départ.

étapes

1. Crans-Montana

La station jubilaire du Haut-Plateau épelle fièrement son nom sur les rives de l’étang de Grenon. Le premier hôtel de ce qui n’était alors qu’un groupe épars de mayens a en effet été ouvert en 1893.

2. Regards en l'air

Comme sur chacun des sites abritant des lettres de bois, on trouve sur celui du R une longue-vue légendée pour mieux se repérer. Surtout, l’application gratuite téléchargeable sur le site de la station donne accès à un film; ici, l’ancien président d’Icogne Jacky Bagnoud raconte en détail l’étonnante histoire des bisses et de leurs fonctions agricoles.

3. Aqueduc alpin

Construit au XIVe siècle, le bisse du Rô permettait d’amener l’eau depuis Ertense, à 1745 m d’altitude, jusqu’à Plans-Mayens, où un réseau de petits bisses la distribuait dans toute la région. Remplacé sur une partie du tracé par une canalisation souterraine, il en subsiste encore de nombreux vestiges.

4. Prudence

Sur les 5 kilomètres où l’on suit le bisse, le chemin emprunte plusieurs passerelles de bois sinuant le long de la falaise, avec pour seule protection une main courante côté paroi; un passage, signalé, est en outre exposé aux chutes de pierre. À déconseiller aux personnes sujettes au vertige, et surtout aux enfants!

5. Tseuzier

Mis en service en 1957, ce barrage-voûte qui alimente trois centrales électriques fait 156 mètres de haut à son point culminant. De quoi susciter l’admiration des touristes y accédant en voiture d’Ayent – et faire le bonheur des hirondelles qui multiplient les acrobaties devant sa paroi.

Texte(s): Blaise Guignard
Photo(s): Blaise Guignard

infos pratiques

Y aller

Trains CFF depuis Genève-Lausanne; à Sierre, liaison par bus ou funiculaire assurée par la compagnie SMC; en station, transports gratuits.
En voiture, A9 sortie Sierre, puis suivre Crans-Montana. Nombreux parcs de stationnement payants dans la station.

Le parcours

11 km depuis Crans-Montana, moins si l’on part de Plans-Mayens, pour 130 m de dénivelé positif. Compter environ 3 h 45. Retour: par le même chemin ou par celui passant sous le barrage (9 km et environ 700 m de dénivelé). Par CarPostal: 2 liaisons tous les après-midi avec changement à Botyre.

Se restaurer

Restaurant du Barrage de Tseuzier (tél. 027 398 26 97), en saison ouvert 7j/7, 9 h-15 h.

Se renseigner

Maison du Tourisme, www.crans-montana.ch