Les lutins font de l’œil aux écureuils

Balades

vaud, Les Mosses

Les lutins font de l’œil aux écureuils

Pour une fois bien enneigées en début d’hiver, les Préalpes vaudoises regorgent de belles randonnées à raquettes. Au col des Mosses, un itinéraire émaillé de sculptures féeriques ravira les petits comme les grands.

Un petit air de Grand-Nord: tel est l’esprit de cette randonnée qui, en dépit de températures un peu trop clémentes pour la saison, nous emmène au cœur d’un magnifique cirque blanc. Le manteau neigeux a certes perdu de sa superbe après les déluges de pluie de la semaine dernière. Mais les traces de ruissellement qui s’y dessinent encore forment un tableau des plus graphiques, donnant au paysage un relief inattendu. Du village, on monte en pente douce, traversant une forêt enchantée par la présence de lutins, fées ou sorciers sculptés dans des troncs le long du chemin. Glacé ici ou là, encombré à certains endroits par des arbres qui n’ont pas résisté à la tempête Eleanor, le sentier y gagne un côté aventureux qui rend d’autant plus belle l’arrivée sur le vaste plateau de Pra-Cornet, couronné par les sommets étincelants du Pic-Chaussy, de la Pare et de la Cape-aux-Moines.


Panneau de randonnée en raquettes aux Mosses.

1. Cap sur Pra-­cornet
Débutant à l’Espace nordique, au centre des Mosses, l’itinéraire de cette randonnée à raquettes est bien balisé et convient aux bons marcheurs de tous âges. S’il côtoie en grande partie les pistes de ski de fond, il offre également de belles échappées à travers bois, loin de ­l’agitation de la petite station.

 


 

2. Champignons Magiques
Passé la première montée, on traverse le fond de la vallée de l’Hongrin avant d’entamer une bonne grimpée dans la forêt. Un magicien – un peu bûcheron – l’a peuplée d’une cohorte de gnomes, sorcières ou morilles que l’on débusquera avec un plaisir tout enfantin.

 


 

3. Une pause s’impose
Tenue depuis 2006 par Monique Gonet, la buvette de Pra-Cornet tombe on ne peut mieux, à mi-parcours. Les skieurs de fond et de randonnée ainsi que les marcheurs sont nombreux à y faire halte, de fin novembre à mi-avril. Ouverte en hiver seulement, elle s’avère un refuge bienvenu, isolée au milieu des neiges, sans eau courante. On s’y sent loin de tout, impression renforcée par les drapeaux népalais qu’elle arbore.

 


4. Festin de pives
Pour redescendre vers Les Mosses, après une belle boucle sur le plateau de Pra-­Cornet, on emprunte à nouveau le sentier des statues. Ce ne sont pas elles, cette fois-ci, qui nous surprennent, mais les apparitions furtives d’un écureuil sautant d’un épicéa à l’autre avant de faire bombance de cônes.

 


 

5. La Grenouille ne manque pas d’air

De retour au village, c’est un autre animal qui attire notre attention, au départ des pistes de ski. Que fait là ce batracien drôlement gonflé et bleu de froid? Mascotte hivernale de la station, elle rappelle que les Mosses abritent des hauts-marais d’importance nationale.

Texte(s): Céline Prior
Photo(s): DR

infos pratiques

Y aller

En voiture, on rejoint le col des Mosses soit par Aigle – Le Sépey, soit par Bulle –
Château-d’Œx. Places de parc à disposition au centre du village.
En transports publics, ligne CFF jusqu’à Aigle, puis train ASD jusqu’au Sépey et car postal jusqu’aux Mosses. Ou car postal depuis Château-d’Œx.

Le parcours

Du centre des Mosses, suivre le sentier raquettes No 8 en direction de Pra-Cornet. Itinéraire en boucle, sans difficultés particulières. Durée: environ 3 heures. Dénivelé: +/- 280 m.

Se restaurer

La buvette de Pra-Cornet propose une petite restauration, dont des soupes et mets au fromage. Ouvert du mercredi au dimanche de 10 h à 17 h, et tous les jours pendant les vacances scolaires. Aux Mosses, possibilité de se restaurer au Relais Alpin.

Se renseigner

Office du tourisme Les Mosses – La Lécherette, route du col des Mosses 106, tél. 024 491 14 66, www.lesmosses.ch