l

genève - france, La Versoix

Balade le long de la Versoix, rivière vagabonde

Balade Entre le village franco-suisse de Sauverny et la forêt de la Vieille-Bâtie, la Versoix offre un double privilège: on y traverse une belle futaie riche en biodiversité tout en suivant une rivière encore libre de tracer son cours.

En Suisse, rares sont les rivières à vagabonder librement. Véritable couloir biologique avec ses méandres serrés, ses îlots de gravier et ses berges rabotées par le courant, le tracé tortueux de la Versoix est un cadre enchanteur. Son socle rocheux balayé par le courant montre par endroits une usure régulière, polie en marmites par de gros galets. Abandonnée sur un banc de sable, une branche porte la trace des dents d’un castor. Du pont Bossy, c’est par le bois de Marcagnou que l’on revient sur Sauverny. Une forêt tantôt ouverte, plantée de chênes majestueux, tantôt envahie de buissons aux ramifications basses. Ce taillis cache un tumulus protohistorique, de nombreuses espèces d’oiseaux ainsi que de grands mammifères, comme le cerf et le sanglier. La réserve de Combes-Chapuis est un lieu propice à des rencontres avec la faune.


 

La Versoix
Longue de 22 kilomètres, dont près de la moitié du parcours sert de frontière entre la Suisse et la France, la Versoix prend naissance au pied du Jura français, dans le département de l’Ain. Peu après Divonne, elle traverse l’un des plus vastes massifs forestiers du canton de Genève avant de rejoindre le Léman. Bien que généralement modestes, ses crues peuvent parfois être brutales.

 


 

Tumulus de Mariamont
Une passerelle franchissant un petit fossé conduit à une singulière construction de pierre. En 1973, des fouilles menèrent ici à la découverte d’une sépulture protohistorique. Reconstitué par le Service cantonal d’archéologie, ce tumulus a été daté entre la fin de l’âge du bronze et le premier âge du fer de la civilisation de Hallstatt, soit entre 800 et 600 ans av. J.-C.

 


 

Réserve de Combes-Chapuis
L’agrandissement d’un marécage, le creusement d’un étang et l’éclaircie du milieu forestier comptent parmi les mesures prises pour diversifier la faune et la flore de Combes-Chapuis. Insectes, batraciens et grands mammifères, à observer sans être vu, y trouvent le gîte et les milieux favorables à leur reproduction. La flore est aussi très diversifiée.

 


 

Bois mort
Avec ses arbres secs et des tas de bois mort abandonnés sur place, le massif boisé qui borde la Versoix peut sembler laissé à lui-même. Cette gestion forestière menée par le canton de Genève est au contraire destinée à favoriser la biodiversité. Des loges, creusées par les pics, permettent à d’autres oiseaux et à des chauves-souris de trouver un abri ou un site de nidification. Le bois mort décomposé sert de substrat aux champignons tout en nourrissant d’innombrables insectes.

 


 

Mammifères
La population de mammifères du canton de Genève ne s’est jamais aussi bien portée que depuis l’interdiction de la chasse de 1974. Une présence qui se remarque le long de la Versoix, par les traces et indices laissés sur ses rives. Le castor s’y porte bien, le cerf a refait son apparition, et la loutre pourrait s’y plaire, ayant déjà pointé son museau en 2014 sur une rivière proche. Le territoire genevois compte la plus large densité de sanglier d’Europe.

Texte(s): Daniel Aubort
Photo(s): Daniel Aubort/Infographie Pascal Erard

infos pratiques

Y aller

En transports publics
Gare CFF de Versoix, puis ligne U des TPG entre Versoix-Gare et Sauverny-Douane. Un autre arrêt de la ligne se situe à Combes-Chapuis, à 200 mètres de la réserve naturelle. Horaires TPG sur www.tpg.ch
En voiture
Sortie Versoix ou Coppet sur l’autoroute Lausanne-Genève et prendre la direction de Sauverny. Parking à hauteur du pont de Sauverny.

Le parcours

Pratiquement à plat, et formant une boucle de 9 kilomètres pour un dénivelé de +/- 60 mètres. Comptez 2 heures trente effectives de marche. Après avoir suivi le cours de la Versoix, en aval de Sauverny, le tracé franchit le pont de Bossy, longe la piste forestière de Mariamont et fait un crochet par la réserve naturelle de Combes-Chapuis avant de revenir sur Sauverny en longeant la Versoix. Bonnes chaussures conseillées. Carte de l’OTF au 1:25 000 No 1281 Coppet.

Se restaurer

Relais des Chasseurs de Chavannes-des-Bois. Spécialités de poisson du lac. Fermé les lundis et mardis. Tél. 022 755 37 98.

Ces produits pourraient vous intéresser

  • Magazine « Détour » : Ascona – Locarno

    8.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Le Guide des plus belles balades de Suisse romande

    30.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Grandes randonnées le long des bisses

    25.00 CHF
    Ajouter au panier