La neige de mai fait toujours rêver

Balades

vaud, Les Avants

La neige de mai fait toujours rêver

Un sentier des Narcisses vient d’être inauguré au-dessus de Montreux par le Parc naturel régional Gruyère Pays-d’Enhaut. Cette plante emblématique fait l’objet d’un inventaire. Découvrez les enjeux de sa protection.

La neige, la vraie, blanchissait il n’y a encore pas si longtemps les collets de la Dent-de-Jaman. Le printemps vient d’éclore aux alentours des Avants. Le fond de l’air y est piquant. Le sentier thématique vagabonde entre les chalets avant de s’élever. Des hauts du village, on distingue quelques prairies ponctuées de blanc, ces narcisses qui ont longtemps fait la réputation des Préalpes. Aujourd’hui, la neige de mai, comme on se plaît à l’appeler, tend à disparaître à la faveur de l’urbanisation, de la reforestation et de pratiques agricoles plus intensives. D’ailleurs, en cheminant en direction de Fiaudire et d’Azot, il n’est pas nécessaire d’être botaniste pour identifier les milieux naturels propices à ces élégantes bulbeuses. Elles sont fort rare là où les vaches pâturent, détrônées par des flopées de pissenlits en aigrettes dont la blancheur feinte ne fait pas longtemps illusion. Plusieurs parcelles au terrain maigre et ouvert arborent le panneau jaune vif de l’association Narcisses Riviera qui œuvre pour la protection de cette fleur fragile. Elles offrent la vision bucolique de milliers de corolles blanches au cœur jaune regardant pudiquement vers le sol. Le long du chemin, plusieurs bancs invitent à la contemplation. L’horizon s’ouvre sur les Dents-du- Midi coiffées d’une écharpe de brume. Tandis qu’un rayon de soleil matinal fait resplendir les tours du Caux-Palace. Ne résonnent que les sonnettes des vaches, le chant des pinsons jusqu’à ce qu’éclate une alarme de passage à niveau. En contrebas, c’est le train panoramique du MOB qui fait son entrée dans la vallée. Il relie la Riviera lémanique à l’Oberland bernois, en passant par Montbovon et Château-d’Œx. Sa ligne parcourt une partie du Parc naturel régional Gruyère-Pays d’Enhaut. Depuis deux ans, cette entité a lancé un grand projet de cartographie des prairies à narcisses afin de mettre en place des mesures visant à freiner leur disparition. Il se peut d’ailleurs que vous croisiez quelques-uns des bénévoles qui parcourent la région pour les recenser.

À cueillir avec modération
En direction du Cubly, le sentier pénètre dans une sombre forêt de hêtres et de sapins. La présence de quelques fleurs esseulées prouve que ce versant était ouvert à la pâture mais qu’il est en cours de reboisement, ce qui participe à sa raréfaction. Une courte grimpette permet d’apprécier le panorama sur le Léman, la Veveyse et le Lavaux depuis le belvédère du Cubly. Les ruines de la tour de guet de Salausex se laissent juste deviner sur le sol forestier. C’est sous ce couvert de conifères sombres et de feuillus aux jeunes feuilles vert tendre que nous cheminons jusqu’à Sonloup. Un titanesque chantier y est en cours pour redonner vie à l’hôtel historique qui accueillera bientôt la jet-set souffrant d’addictions. Espérons qu’acteurs et starlettes apprécieront la vue splendide qui s’ouvre sur le massif des Rochers-de-Naye, la stations des Avants et son patrimoine Belle Époque. Emprunteront-ils le petit funiculaire qui hissait, autrefois, les voyageurs vers l’air pur de la montagne? Rénové il y a peu, il fait le bonheur des lugeurs, en hiver, mais semble bien esseulé lorsque l’or blanc cède la place à la florale neige de mai. Rien ne vous empêche de grimper à bord pour finir l’itinéraire en beauté, même si le sentier dessine encore quelques virages dans des prés à narcisses relativement bien préservés.
Et si, avant de quitter ce lieu enchanteur, l’envie vous prend de ramener quelques fleurs, sachez qu’il est autorisé d’en cueillir un petit bouquet, à condition de ne pas arracher les précieux bulbes qui ainsi, refleuriront au printemps prochain.

Texte(s): Marjorie Born
Photo(s): DR/Infographie Pascal Erard

infos pratiques

Y aller

En transports publics
À la gare de Montreux, emprunter le MOB jusqu’à la gare des Avants.
En voiture
Sortir de l’autoroute A1 à Montreux puis monter en direction des Avants. Parking dans le village.

Le parcours

Le sentier balisé part de la gare des Avants. Il est sans difficulté particulière. Compter 2 h 30 de marche et 150 mètres de dénivelé.

Se restaurer

À 15 minutes à pied de Sonloup, ne manquez pas l’Auberge de la Cergniaulaz. Une belle cuisine du marché dans un cadre enchanteur. Du mercredi au dimanche dès 11 h. Tél. 021 964 42 76, www.lacergniaulaz.ch

Se renseigner

Montreux Tourisme www.montreuxriviera.com; météo des narcisses www.narcisses.com; Association Narcisses Riviera www.narcisses.ch. Dimanche 21 mai de 13 h à 16 h, balade guidée sur ce sentier. Inscriptions: www.gruyerepaysdenhaut.ch