valais, Tourtemagne

Gravir l’Everest des marcheurs

Dominant la vallée de Tourtemagne, le Barrhorn, qui culmine à 3610 m d’altitude, est le plus haut sommet des Alpes suisses accessible via un sentier balisé. Sur la fin de l’ascension, on tutoie plusieurs 4000 valaisans.

On ne peut pas aller plus haut sans équipement d’alpiniste. Bien connu des amateurs de randonnées alpines exigeantes, le Barrhorn est un sommet qu’il faut gravir au moins une fois dans sa vie. Si les itinéraires spectaculaires ne manquent pas, celui-ci est tout à fait particulier, tant par la dimension quasi himalayenne des étendues traversées que par l’altitude à laquelle culmine cette cime si photogénique.Avec les glaciers pour guides
Bordant le glacier de Brunegg, la seconde partie de l’ascension est grandiose. Avec le Weisshorn en ligne de mire, on chemine sur une vaste moraine où sont dispersés plusieurs groupes de randonneurs, minuscules petits points colorés dans un océan de roche et de neige. La progression ralentit à mesure que l’altitude se fait sentir. Très raide, la dernière pente met la volonté du marcheur à l’épreuve. Le souffle court, on se contente de mettre un pied devant l’autre jusqu’à pouvoir toucher la croix sommitale. On peut enfin souffler et jouir du panorama extraordinaire qui s’étend à 360 degrés. Le beau temps est avec nous, il faut profiter. En attendant de redescendre sur terre, en suivant le même chemin qu’à la montée…

étapes

Lac de Tourtemagne
Au départ de Vorder Sänntum, il faut une heure pour atteindre le Turtmannsee, constitué de deux lacs d’accumulation servant à la production d’énergie. L’installation est la propriété des Forces motrices de la Gougra qui utilisent la force hydraulique provenant principalement du val d’Anniviers voisin. Au fond à gauche, sur l’arête, un petit point marque l’emplacement de la Turtmannhütte, 200 mètres plus haut.
Halte à la cabane
Beaucoup de randonneurs passent la nuit à la Turtmannhütte pour faire l’ascension du Barrhorn sur deux jours. Appartenant à la section Jura du Club alpin suisse, cette cabane accueillante offre une vue exceptionnelle sur les glaciers de Brunegg et de Tourtemagne, sur le Bishorn et sur l’imposante paroi du Barrwand. Les alentours raviront les amoureux de botanique, qui pourront y découvrir edelweiss, gentianes et saxifrages.
Vertigineux Gässi
L’itinéraire ne présente pas de difficulté technique hormis un passage escarpé, équipé de câbles et de mains courantes qui permettra de rassurer les personnes sensibles au vide et les jeunes randonneurs. Mais l’arête du Gässi est plus spectaculaire que difficile et ne devrait pas constituer un obstacle pour les randonneurs habitués à évoluer en milieu alpin. Attention à laisser suffisamment de distance entre les marcheurs pour éviter les chutes de pierres.
De glace et de roc
Passé le Gässi, on accède à un vaste plateau rocheux, bordé sur la gauche par le glacier de Brunegg, que l’on remonte jusqu’à l’altitude de 3000 mètres environ. En arrière-plan se dresse la forteresse du Weisshorn, qui compte parmi les sommets les plus imposants des Alpes valaisannes. Lors de notre passage, nous avons eu la surprise d’admirer le vulcain, un papillon migrateur au long cours capable de voler jusqu’à 4000 mètres!
Sommet avec vue

Les dernières centaines de mètres de l’ascension sont particulièrement éprouvantes, non seulement à cause de la raideur du sentier, mais aussi de l’altitude. Au sommet, on est récompensé par une vue de carte postale sur plusieurs sommets de 4000 mètres, dont ceux des massifs des Mischabel et du Mont-Rose. La proximité avec le Bishorn et le Weisshorn, qu’on a presque l’impression de pouvoir toucher du doigt, est particulièrement impressionnante.

Texte(s): Alexander Zelenka
Photo(s): Alexander Zelenka

infos pratiques

Y aller

En transports publics: train jusqu’à Tourtemagne (changer à Loèche), télécabine jusqu’à Oberems et car postal jusqu’à Gruben. Sur demande, on peut se faire conduire au bout de la route d’où part le sentier vers la Turtmannhütte. Se renseigner sur les horaires. En voiture: parking payant à Vorder Sänntum.

Le parcours

Cotation: T5. Distance aller-retour: 20 km. Dénivelé positif: 1700 m. Descente: idem. Compter 8 à 10 h. Boucle possible via Holustei (chapelle), voir carte.

Se restaurer

À la Turtmannhütte, soupe, röstis et croûtes. Délicieuse forêt noire en dessert.

À emporter

Carte 1:25000 1308 St. Niklaus. De quoi boire et manger durant la montée. Bonnes chaussures et vêtements chauds. Bâtons de randonnée utiles.