l

vaud, La Dôle

En balade dans un décor automnal

Déserté par les troupeaux et les randonneurs, le massif de la Dôle a un autre visage. Au départ de Saint-Cergue (VD), une randonnée en boucle permet de le traverser et, avec un peu de chance, d’observer la faune.

À la sortie de Saint-Cergue, des feuilles de toutes les couleurs ont recouvert le chemin qui longe la route menant vers le col de la Givrine. L’automne s’en donne à cœur joie. Les arbres arborent des couleurs tirant tantôt sur le jaune coing, tantôt sur l’orange foncé, voire le rouge carmin. En ce début d’octobre, les températures sont encore douces. Le sous-bois dégage une odeur de champignon. Si quelques vaches paissent encore sur les pâturages, la plupart ont désalpé fin septembre. Les randonneurs semblent eux aussi avoir déserté les lieux, emplis de quiétude. La montée par le Chalet des Apprentis offre des coups d’œil spectaculaires sur la Dôle qui, vue de ce côté, paraît aussi rocheuse qu’impressionnante. En arrière-plan, la vue sur le Léman et les Alpes est grandiose. Passé le col de Porte, on bascule sur le versant Givrine pour une descente en douceur vers Saint-Cergue.

étapes

1. Belles pierres

On peut admirer de magnifiques murs en pierre sèche peu avant d’arriver au Chalet des Apprentis. Patiemment restaurés grâce à l’investissement des communes, des propriétaires privés, de nombreux bénévoles, ainsi qu’au Fonds suisse pour le paysage, ils ajoutent au charme de cette partie du Parc Jura vaudois.

2. Plis en série

Semblables aux couches d’un millefeuille, les roches calcaires de la Dôle ont été modelées par l’érosion, qui a contribué à dessiner ce paysage si particulier. Autour du cirque rocheux, la végétation devient alpine. Gentianes sauvages et boutons d’or s’étendent à perte de vue.

3. Col avec vue

Le col de Porte permet de basculer de l’autre côté du massif de la Dôle. De ce passage, la vue sur l’arête sommitale est assez spectaculaire. Si vous n’êtes pas pressé et qu’il vous reste de l’énergie, vous pouvez faire l’aller-retour pour admirer de près l’imposant dôme de la station météorologique qui coiffe
le second sommet du Jura suisse, le rendant reconnaissable loin à la ronde.

4. Agiles chamois

Des groupes de chamois se tiennent fréquemment dans les pentes près du col de Porte. Prenez le temps de scruter les alentours, peut-être que vous aurez la chance de faire de belles observations de chamois. Le coin est connu des photographes animaliers, qui viennent en nombre et parfois de loin pour tenter d’immortaliser ces animaux élégants avec les paysages du Jura en toile de fond.

5. En pente douce

La descente est moins raide du côté Givrine. On n’en profite que mieux du magnifique paysage du col de la Givrine. Passé l’alpage de La Trélasse, on progresse à travers une succession de pâturages boisés jusqu’au hameau de Couvaloup. Par le même chemin qu’à
la montée, on rejoint Saint-Cergue où s’achève cette belle randonnée.

Texte(s): Alexander Zelenka
Photo(s): Alexander Zelenka

infos pratiques

Y aller

En train
Jusqu’à Saint-Cergue avec changement à Nyon.

Le parcours

Boucle de 15 km; dénivelé positif: 800 m (descente idem).

Se restaurer

Maison de Ville, Route d’Arzier, 1264 Saint-Cergue, tél. 022 360 01 10 (fermé le mercredi). Cuisine du terroir, spécialités de fromage des alpages voisins.

Se renseigner

Office du tourisme de Saint-Cergue, tél. 022 360 13 14. Itinéraire et carte disponibles sur www.schweiz-mobil.ch

Ces produits pourraient vous intéresser

  • Le guide des randos panoramiques

    19.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Le guide des balades à vélo

    19.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Guide des Randos au fil de l’eau

    19.00 CHF
    Ajouter au panier