valais, Evolène

Balade au pied de la Dent-Blanche

D’Évolène aux Haudère, l’emblématique 4000 mètres accompagne les randonneurs dans leur marche à travers un paysage que la neige n’a pas encore déserté malgré une douceur inhabituelle.

Le sommet de la Dent-Blanche est empanaché d’un nuage qui s’étire sous le vent. Encore largement masquée par une crête boisée, la mythique montagne est néanmoins bien présente et ne cessera de rappeler sa forte personnalité durant cette balade, qui nous conduit en un peu plus d’une heure d’Évolène aux Haudères. Le sentier longe d’abord la Borgne et court en fond de vallon où la neige damée tient bien sous le pied. Bien nous en a pris d’avoir équipé nos chaussures de crampons, car certains passages ombragés sont glissants. Une bonne glisse, c’est pourtant tout ce que désirent des écoliers enthousiastes qui s’essaient au ski de fond. Leurs cris de plaisir retentissent dans cette cour de récréation grandeur nature. Slalomant à travers une forêt de mélèzes déplumés, surplombés de parois rocheuses où s’accrochent de magnifiques cascades de glace, le paysage s’étire jusqu’au pied des Dents-de-Vésivi. Peu après les Flaches, alors que notre itinéraire domine légèrement Les Haudères, nous pouvons enfin admirer dans toute sa grandeur la Dent-Blanche. Elle prend alors la formidable ampleur qu’on lui connaît, ne laissant pas le randonneur indifférent. Tout comme le patrimoine bâti si particulier au val d’Hérens qui s’étale devant nous.

étapes

Des villages authentiques

Les habitants du val d’Hérens possèdent un fort attachement aux valeurs patrimoniales. Une évidence qui saute aux yeux à Évolène et aux Haudères. Outre les greniers et raccards, ce sont surtout les maisons d’habitation qui retiennent notre attention. Leur façade tournée vers le nord est en pierre, celle donnant sur le sud en bois. On cuisinait sur le feu dans la partie en pierre, avant de manger et dormir dans celle en bois.

Peluches et Empaillés

Jusqu’au 25 février, la région vit au rythme de son carnaval. On reste un peu inquiet devant les figures grimaçantes des Peluches et des Empaillés. Ils sont censés protéger gens, bêtes et récoltes des mauvais esprits. Vêtus de peaux de bêtes malodorantes et le visage couvert de masques sculptés dans du mélèze, les Peluches n’ont rien à envier aux imposants Empaillés, engoncés dans leur costume en toile de jute rempli de 30 kg de paille.

Lichen assassin

Dans une partie boisée de notre tracé, la présence du mélèze saute rapidement à nos yeux. Son écorce est fréquemment colonisée par Letharia vulpina, un lichen fruticuleux d’une couleur jaune-vert. Cette espèce, presque exclusivement spécifique au mélèze, est l’unique lichen franchement toxique pour l’homme. Ce dernier l’a d’ailleurs largement utilisé autrefois dans ses appâts pour tuer loups et renards en cachant le végétal dans des carcasses d’animaux.

En remontant la Borgne

En aval du pont de la Quetse que nous traversons pour poursuivre sur la rive gauche de la Borgne, la zone alluviale d’importance nationale du Lotray est sous protection depuis 2007. Les crues provoquent une dynamique favorable à la rivière, à ses plans d’eau, mais aussi à la forêt alluviale et aux milieux pionniers. Des geais et de petits passereaux animent notre randonnée hivernale, mais c’est à la belle saison que son importante biodiversité s’observe au grand jour.

Imposante Dent-Blanche

La magnifique Dent-Blanche, qui culmine à 4537 m, fait partie d’une nappe rocheuse d’origine africaine. On se sent vraiment petit face à cette pyramide de gneiss. Son extraordinaire pouvoir d’attraction s’exerce tout
autant sur les simples visiteurs que nous sommes que sur les grimpeurs expérimentés. Reconnue pour être l’un des plus difficiles 4000 m des Alpes, sa première ascension remonte à juillet 1862.

infos pratiques

Y aller

En transports publics
A Sion prendre le car postal jusqu’à Évolène. Départ de la balade vers l’office du tourisme ou l’école primaire.
En voiture
De Sion, prendre la direction val d’Hérens, pour rejoindre Évolène. Parking payant proche de l’office du tourisme et quelques places à hauteur de l’école primaire.

Le parcours

Randonnée de 9 km et 2 h 15 de marche pour un dénivelé de +/- 160 m. Parcours facile partiellement en boucle. Plusieurs variantes de sentiers. Carte de l’OFT au 1:25’000, No 1327 Évolène

Se restaurer

À Évolène, la Taverne Évolénarde, le Restaurant de la Paix et le Vieux Mazot. Restaurant des Mélèzes, des Dents-de-Vésivi et des Alpes aux Haudères.

Ces produits pourraient vous intéresser

  • Magazine « Détour »: Alpes vaudoises

    8.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Histoire de bornes – La frontière entre le Valais et l’Italie

    32.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Journées parfaites en Suisse

    29.00 CHF
    Ajouter au panier