Dépaysement garanti en Oberland

Balades

berne, Lauenen

Dépaysement garanti en Oberland

Sur les hauteurs de la station huppée de Gstaad, la Geltenhütte et le Rottal offrent un paysage alpin encore intact dans lequel les marmottes côtoient d’exotiques yacks, entre cascades et alpages.

Des cascades à foison, un lac de montagne de couleur turquoise, des yacks et des animaux sauvages curieux de notre passage: tout cela est à savourer au pied de majestueux sommets et dans un calme bienfaisant. Que demander de plus lors d’une escapade? C’est un foisonnement de sensations fortes que l’abrupte montée sur la cabane de Gelten nous offre lors de cette journée ensoleillée de septembre. À peine plus haut, à 2200 m d’altitude, le Rottal arrive même à nous faire oublier le monde civilisé. On s’assied sur un rocher et on savoure l’instant. Ici, musicien derrière sa harpe, le soleil joue avec les cascades. Un moment de partage avec deux lectrices du Vully, fan des balades proposées par Terre&Nature, ajoute encore au plaisir de cette randonnée qui révèle un paysage alpin hors du commun.

étapes

1. Lac de Lauenen

À 1380 mètres d’altitude, le lac de Lauenen est alimenté par de multiples petits ruisseaux dévalant d’un magnifique cirque montagneux. Zone protégée, le plan d’eau est étroitement surveillé. En contrebas, le large marais du Gältebach s’étale sur 1,5 km jusqu’aux portes du village de Lauenen.

2. Cascades du Geltenschuss

Ne citer que l’impressionnante cascade du Geltenschuss
serait presque faire injure aux autres chutes qui émaillent le parcours. Dans le Rottal par exemple, elles se transforment parfois en fines draperies volatiles dans lesquelles joue un arc-en-ciel.

3. Des marmottes en pagaille

À partir du vallon au fond duquel se précipitent les eaux tumultueuses du Geltenschuss, les marmottes  accompagnent le randonneur. À cette période  de l’année, intrigués par le passage de randonneurs, les marmottons prennent de l’assurance et pointent sans cesse le bout de leur museau à l’entrée des terriers. Une curiosité qui peut s’avérer dangereuse, l’aigle royal rôde aussi dans la région.

4. Le Rottal

À une demi-heure de marche au-dessus de la  Geltenhütte se cache un second plateau, bien plus vaste encore: le Rottal. Dominé par la crête ciselée du  Hahneschritthore, le dôme gris du Wildhorn et  le glacier du Gelten, ce site laisse une prenante impression de  calme. Un monde inviolé dont on douterait presque
qu’il ne soit qu’à quelques kilomètres  de la station si animée de Gstaad.

5. Des yacks

Découvrir un troupeau de yacks vaquant librement aux alentours de la Geltenhütte constitue une des   nombreuses attractions de cette balade. Animal d’une résistance phénoménale, il subsiste sans peine au-delà des 5000 mètres d’altitude. Dans sa région natale, l’Himalaya, le yack domestiqué est une bête de somme irremplaçable dont on tire aussi la laine, le lait et la viande. Animaux plus puissants encore, 15’000 individus sauvages vivent au Tibet.

Texte(s): Daniel Aubort
Photo(s): Daniel Aubort

infos pratiques

Y aller

En transports publics
Ligne de train du Montreux-Oberland-Bernois jusqu’à Gstaad, puis bus postal jusqu’au lac de Lauenen (à 5 minutes à pied).

En voiture
Rejoindre Gstaad, puis Lauenen par les cols du Pillon ou des Mosses, ou par la Gruyère. Parking payant au lac de Lauenen.

Le parcours

5 heures de marche pour ce tracé de 13 km au dénivelé de +/- 850 mètres. Attention: faire l’aller-retour par la cascade du Gelten­schuss convient mieux pour les enfants et les personnes ayant le vertige, car le retour en boucle par Chuetungel comporte un passage sécurisé (câbles) sur plus de 300 mètres. Carte OFT au 1:25 000 No 1266 La Lenk.

Se restaurer

La cabane de Gelten propose un arrangement nuitée et demi-pension. Fermeture en octobre. Tél: 033 765 32 20.
Le restaurant du Lauenensee propose un joli choix de mets et desserts.  Tél: 033 765 30 62.

Se renseigner