Balade en altitude, d’où le Léman a l’air scandinave

Balades

vaud, Rochers-de-Naye

Balade en altitude, d’où le Léman a l’air scandinave

Tout au long de la saison estivale, nous vous proposons des escapades qui privilégient la fraîcheur. Dernière étape aux Rochers-de-Naye, avec en prime une vue plongeante sur le lac, digne des fjords norvégiens.

Les jours de grand beau, mieux vaut éviter de se rendre aux Rochers-de-Naye en train. Du moins si c’est le calme et la tranquillité que vous venez chercher en montagne. À pied, en revanche, c’est tout à fait différent. L’itinéraire qui part de Haut-de-Caux est relativement peu fréquenté. Après une heure de marche environ, on quitte le couvert des arbres. On débouche alors sur des pâturages puis sur une crête qui offrent des vues époustouflantes sur le Léman et les montagnes alentour. La dernière partie est la plus belle. Le sommet en ligne de mire, on marche avec la sensation d’être entre ciel et terre. On ne peut que vous recommander d’entreprendre cette randonnée tôt le matin, ou alors en fin d’après-midi. Les lumières de l’aube, tout comme celles du couchant, rendent ce paysage de carte postale encore plus somptueux.

étapes

1.Bien au frais

Par temps chaud, c’est une bénédiction: une bonne partie de la balade se déroule à l’ombre. Au départ de Haut-de-Caux, on commence par suivre un joli sentier forestier qui permet de se mettre en jambes avant d’aborder la deuxième partie de l’itinéraire, un peu plus pentue et donc exigeante.

2.Ouvrez l'oeil

De nombreux chamois peuvent être observés tout au long de la montée vers les Rochers-de-Naye. Préférez les départs matinaux
si vous voulez augmenter vos chances d’en rencontrer. Lors de notre balade, nous en avons croisé une quinzaine au total, dont un qui marchait en plein milieu du sentier!

3.Rando en balcon

Après une heure de marche environ, la forêt se fait moins dense et cède la place à des pâturages plus ouverts. La vue se dégage, donnant d’un côté sur le Léman et les montagnes du Chablais, de l’autre sur les Alpes vaudoises et bernoises. Par temps clair, on voit même l’Eiger et le Mont-Blanc. Le sentier en balcon ajoute à l’impression de marcher au cœur d’une région sauvage.

4.Chalet de rêve

Appartenant à des privés, le chalet Sautodoz jouit d’un emplacement exceptionnel. Il a fonctionné comme restaurant et gîte jusque dans les années 1960. Son nom est composé du mot «Saut», qui veut dire forêt, et du ­patronyme «Odoz», de l’ancien haut allemand uodal, qui signifie héritage.

5.Cap sur le ciel

À partir du chalet de Sautodoz, la pente devient plus raide et le souffle se fait plus court. Cette dernière portion de montée n’en est pas moins très belle. La vue est stupéfiante et la sensation de se trouver entre ciel et terre est omniprésente.

Texte(s): Alexander Zelenka
Photo(s): Alexander Zelenka

infos pratiques

Y aller

En transports publics: train MOB jusqu’à Haut-de-Caux (changement à Montreux).
En voiture: parking à Haut-de-Caux (gratuit).

Le parcours

Longueur: 8 km. Compter 3 h aller-
retour. Dénivelé
positif: 860 m.
Dénivelé négatif: idem.

Se restaurer

Emportez un pique- nique pour profiter du panorama. Sinon, aux Rochers-de-Naye, le Restaurant Alpin, doté d’une terrasse, propose planchettes, röstis et fondue.

À emporter

À boire en suffisance et des jumelles pour observer d’éventuels animaux.

À noter

Les amateurs de botanique ne manqueront pas la visite du jardin botanique alpin
La Rambertia.

Se renseigner

Compagnie du chemin de fer Montreux
Oberland bernois,
tél. 021 989 81 90,
www.goldenpass.ch/fr