Balade le long de la Vuachère

Balades

vaud, Lausanne

Balade le long de la Vuachère

De son embouchure oscherine jusqu’aux hauteurs de Praz-Séchaud, un itinéraire balisé invite à découvrir le charme inattendu de la petite rivière lausannoise et à s’approprier différemment la topographie de la ville.

Voilà belle lurette que les rivières de Lausanne ont été bétonnées, enterrées, enfouies et réduites à l’état d’obscures canalisations souterraines. Sauf une, qui résiste au bitume et traverse la cité de haut en bas à ciel ouvert, dans son lit originel, sur la plus grande partie de son tracé! La Vuachère émerge ainsi entre Épalinges et Praz-Séchaud et sinue jusqu’au Léman, dans lequel elle se jette à la hauteur du parc Denantou. À certains endroits, le ruisseau a creusé d’impressionnantes gorges dans la molasse; ses berges moussues hérissées de feuillus offrent un contrepoint visuel saisissant aux immeubles prolongeant vertigineusement les ravines escarpées. Lausanne a balisé et aménagé les sentiers et passerelles longeant la Vuachère pour en faire un itinéraire baptisé «Sur les traces du Renard». Le suivre, entièrement ou en partie, c’est se payer le luxe insolite d’une randonnée nature… en pleine ville.

étapes

1. Tour Haldimand

Gagnante d’un concours privé d’architecture romantique, cette vraie fausse ruine date des années 1820. Originellement construite de l’autre côté de la Vuachère et flanquée d’un tronçon de mur d’enceinte, elle a été déplacée en 1901 et restaurée en 2003, perdant beaucoup de son pseudo-charme médiéval.

2. Un coin de nature

À moins de s’aventurer de nuit sur le sentier, on y verra plus de chiens que de renards, même s’ils affectionnent sans doute les lieux, comme le héron cendré ou, ici, la bergeronnette des ruisseaux, qui apprécie le calme de ce vallon pourtant assez fréquenté.

3. Chailly

À mi-chemin environ de l’itinéraire, le quartier de Chailly a des airs de petite ville. Ses commerces  gourmands ne lésinent pas sur les produits du terroir,
et la pause s’impose! Vers l’avenue Victor-Ruffy, le tracé longe les jardins et les sapinières de la ferme Aebi,
un des derniers domaines maraîchers au cœur de la ville, puis retrouve les trottoirs, pour son segment le plus «compliqué» à suivre… ou le plus ludique.

4. Tunnels

Les passages où la Vuachère se plie aux règles  bétonnées de l’urbanisme sont assez nombreux. Avec leurs entrées souvent décorées de tags criards, ces
tunnels interdits aux promeneurs ont un petit quelque chose d’inquiétant… qui ajoute au charme de la promenade.

5. Valmont

L’engouement lausannois pour les gratte-ciel a eu son apex dans les années soixante. Trois tours de 16 étages ont ainsi été construites en 1962; l’une d’elles a fait l’objet d’un lifting en 2012. De la Vuachère, leur  silhouette se détache sur le ciel sur un mode  fantomatique.

Texte(s): Blaise Guignard
Photo(s): Blaise Guignard

infos pratiques

Y aller

En voiture Parking le long du quai d’Ouchy ou à proximité;P+R Vennes.
Transports publics
Métro M2, stations Ouchy/Vennes

Le parcours

Chemin piéton de 8 km au total, longeant la Vuachère au gré de multiples passerelles, rejoignant les trottoirs sur plusieurs tronçons. Suivre les poteaux de bois «Sentier du Renard» (les panneaux didactiques sont assez défraîchis) et les traces métalliques au sol. Compter 3 h d’Ouchy à Praz-Séchaud pour un dénivelé d’environ 315 m.

Se restaurer

Deux options: acheter un casse-croûte «terroir» à l’Épicerie-Boucherie de Chailly, à mi-parcours, ou s’arrêter au restaurant Grotto2 à Château-Sec, avec terrasse sur la Vuachère. www.epiceriechailly.ch, www.grotto2.ch

Se renseigner

Carte et descriptif de la balade disponibles sur le site officiel de la ville de Lausanne, rubrique «Se balader»: www.lausanne.ch