l

zurich, Wädenswil

Balade entre vignoble et belles demeures du lac de Zurich

Mêlant nature, culture et histoire, les dix étapes du Zürichsee Rundweg offrent un bel aperçu de la diversité de la région. Nous avons parcouru le chemin bucolique qui relie la presqu’île d’Au à Wädenswil.

À la sortie du train à Wädenswil, une courte rampe conduit à une vaste esplanade, juste après la traversée du passage sous-voie. Une minute aura suffi pour rejoindre le port et les embarcadères de la petite ville zurichoise.
Aujourd’hui, le restaurant-terrasse est malheureusement fermé en raison de la météo un peu maussade. Toutefois, le grand nombre de personnes qui flânent tranquillement ou admirent, assises sur les bancs, la rive opposée du lac ou la chaîne de sommets bleutés de brume qui s’alignent au sud, indiquent à quel point l’endroit est prisé. Un peu à l’écart du centre-ville, l’Angel Seeplatz dégage résolument une atmosphère de vacances.
Au débarcadère, un bateau accoste, baptisé Helvetia. Nous l’empruntons  pour relier Wädenswil à la presqu’île d’Au, un trajet d’une douzaine de minutes. Piquant vers le large, on se demande un instant si l’on ne s’est pas trompé de destination. Puis la courbe de l’embarcation s’infléchit pour pointer sur une presqu’île dont le relief se profile de plus en plus nettement à l’avant de la proue. C’est une jolie colline boisée, pas très grande, mais sur laquelle de belles maisons sont largement disséminées, entourées de bois, de pommiers et de vigne.

Le microcosme d’Au
En arrivant sur la presqu’île d’Au, nous découvrons un étonnant microcosme protégé où nature, culture et histoire se trouvent étroitement imbriqués depuis des siècles. Cheminant dans un couloir végétal d’un vert lumineux, la frondaison des arbres balayant ici et là la surface de l’eau, nous suivons pour commencer la rive donnant sur le lac. À certains endroits, des galeries trouent l’étrange socle rocheux en poudingue qui borde abruptement la rive orientale de la presqu’île. Le site a été occupé par l’homme au Néolithique déjà, puis, plus tard à l’âge du bronze.
Aujourd’hui, c’est un écureuil roux bondissant sur le sol et des blaireaux dont on voit l’entrée de terriers qui semblent trouver à leur convenance ce coin de terre peu fréquenté. Une place de jeux idéale aussi pour une classe d’enfants en course d’école, dont les cris joyeux retentissent à travers bois. Un portail à traverser et un gazon fraîchement tondu nous font comprendre que nous abordons un site particulier. C’est à l’extrémité de la presqu’île qu’apparaît le château d’Au. Cette propriété du Canton de Zurich est utilisée comme espace culturel et centre de conférence. Le beau manoir de style baroque construit en 1928 comprend encore une aile du précédent château dont la construction remonte à 1720. Les abords du château sont ornés de rocailles fleuries, et sur la rive du lac, des enrochements offrent le refuge aux cormorans et hérons cendrés.

Étang digne de Monet
À deux pas de là, on découvre un paysage idyllique. Un ponton, une barque de bois à l’abri d’un petit hangar ajouré et surtout un joli lac dont l’étendue est largement re-couverte de nénuphars. Un site aussi bucolique incite naturellement à prendre le temps de l’admirer. Nous viennent spontanément à l’esprit les fameux nymphéas de Monet.
Quelques minutes de marche plus tard, nouveau changement de décor. Ayant gagné les hauteurs de la colline, ce sont les nombreuses parcelles de vigne de la presqu’île que nous longeons maintenant. Plus grande région viticole de Suisse alémanique, le lac de Zurich produit de nombreuses spécialités, dont le Räuschling, un cépage autochtone blanc. Une évocation qui a de quoi mettre les papilles gustatives en émoi. Et nous incite aussitôt à gravir quelques marches pour atteindre le Landgasthof Halbinsel, unique restaurant juché au sommet de la presqu’île.
L’établissement jouit d’un magnifique panorama sur le lac et les premiers sommets des cantons de Glaris et des Grisons. Et c’est après y avoir dégusté une assiette d’émincé de veau à la zurichoise, spécialité culinaire cantonale oblige, que nous prenons sans nous presser le chemin du retour vers Wädenswil.
Au pied de la colline, une belle bâtisse cernée de parchets aux grappes de raisin grenat attire d’emblée le regard. Il s’agit du musée de la vigne. Créé sur la presqu’île en 1978, il présente divers objets ainsi que des témoignages du travail de la viticulture locale. Non loin de là, à quelques dizaines de mètres seulement, nous retrouvons ensuite la route en bordure de lac qui nous conduira à notre point de départ, au terme de cette belle randonnée en boucle.

Chemin faisant sur la rive du lac
Certes, il y a bien les voies ferrées où passent les trains et, juste à côté, une route et des voitures qui circulent tout près alors que nous cheminons en direction de la bourgade. Mais, tous autant que nous sommes, marcheurs, flâneurs, mamans avec poussette ou joggers concentrés, nous ne prêtons guère attention à ces légères nuisances sonores.
Pour les nouveaux venus, c’est avant tout sur la gauche que se porte le regard en suivant l’itinéraire du Seeweg. Aux étendues marécageuses classées en réserve naturelle, bordées de grands arbres et de roselières lacustres survolées par de belles libellules, succèdent des parcs publics ouverts sur le lac. La vue donne sur les villes de Männedorf et Stäfa, construites sur la rive opposée. On jettera également un œil, au passage, aux jardins familiaux tantôt dotés d’une serre ou d’un vieux cabanon. En ce début d’automne, ils sont colonisés par de hautes plantes qu’égaient encore quelques fleurs et sont parfois aussi envahis d’herbes folles qui leur donnent un petit air sauvage vraiment charmant. À l’approche de Wädenswil, la vie urbaine reprend progressivement le dessus.

À l’abri des regards
Entre de hautes haies bien taillées, on aperçoit un beau banc vraisemblablement peu utilisé, signe que l’endroit est habité. Mais des belles propriétés que l’on devine cachées derrière leurs paravents végétaux, nous ne verrons rien.
À quelques pas seulement se profile déjà l’Angel Seeplatz, que nous retrouvons avec plaisir. Il n’y a pas à dire, il émane de cette place une atmosphère tout à fait particulière et agréable. Nous n’avons pas visité l’Agroscope, comme il est possible de le faire en groupe sur demande (voir nos bons plans ci-dessus), mais nous y avons tout de même fait un crochet pour admirer les grandes cultures soignées, à l’intérieur même de la ville. Et profitons de contempler encore quelques vieilles bâtisses à colombage et de hauts clochetons ajourés de fenêtres dans le centre de Wädenswil. Mais l’heure tourne et, après cette journée qui n’aurait pu être mieux remplie, il est temps de prendre le train du retour. Une chose est sûre: il faudra revenir.

+ D’infos www.zuerich.com/bateau

étapes

Musée de la vigne d’Au

Le Musée de la vigne de la presqu’île d’Au est entouré d’une belle collection de cépages des rives du lac de Zurich. Des dégustations y sont proposées régulièrement.
+ D’infos www.weinbaumuseum.ch

Étang et réserves

D’un charmant petit lac couvert de nénuphars aux rives du lac de Zurich partiellement bordé de roselières, plusieurs espaces protégés se succèdent entre Au et Wädenswil.
+ D’infos www.naturwaedi.ch

Le sentier No 84

Le Zürichsee-Rundweg 84 fait le tour du lac de Zurich en 10 étapes. Long de 120 kilomètres, il permet de découvrir cités historiques et espaces naturels préservés.
+ D’infos www.schweizmobil.ch/fr/wanderland/itineraires/route-084

En bateau sur les flots

Tout au long de l’année, la Compagnie zurichoise de navigation propose grandes et petites excursions sur le lac. L’une d’elles permet de relier Wädenswil à la presqu’île d’Au en 12 minutes.
+ D’infos www.zuerich.com/bateau

Pôle de recherche

L’Agroscope de Wädenswil est l’un des centres fédéraux de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (visites possibles sur rendez-vous).
+ D’infos www.agroscope.admin.ch/agroscope/fr/home/a-propos/sites-contacts/waedenswil.html

La ville de Wädenswil

Située au bord du lac de Zurich, Wädenswil est une ville qui fourmille d’animation. Son quai agréablement aménagé offre de beaux points de vue sur les rives si prisées des habitants du canton.
+ D’infos www.waedenswil.ch/portraet

Texte(s): Daniel Aubort
Photo(s): Daniel Aubort

infos pratiques

Y aller

En transports publics
Train pour Wädenswil avec changement à Zurich. Trajet en bateau de la Compagnie zurichoise de navigation jusqu’à la presqu’île d’Au. L’embarcadère est à côté de la gare.
En voiture
Autoroute direction Zurich puis Sargans. Sortie 36 pour la presqu’île d’Au ou Wädenswil. Parkings à ces deux endroits.

Le parcours

Comptez 2 h 30 de marche pour ce parcours de 8 kilomètres à plat et sans difficulté. Carte topographique No 1112 (Stäfa).

Se restaurer

Restaurant Landgasthof de la presqu’île d’Au. Spécialités culinaires locales dont le fameux émincé à la zurichoise. Chasse en saison. Tél. 044 782 01 01.

Se renseigner

www.schweizmobil.ch/fr/wanderland/itineraires/route-084.html

Ces produits pourraient vous intéresser

  • En route, sac au dos – T1

    30.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Escapades Hivernales

    25.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Le guide des idées week-end

    19.00 CHF
    Ajouter au panier