l

vaud, Bursins

Balade entre vignes et sous-bois

Dominant le bassin lémanique, le sentier des Châtaignes qui relie en boucle les villages de Bursins, de Vinzel et de Luins est un concentré des charmes de La Côte (VD).

De la terrasse de l’église de Luins, la vue sur le bassin lémanique est la plus belle des entames pour cette journée printanière. À peine plus haut, le tracé inférieur du sentier des Châtaignes se présente comme une frange de nature qui louvoie entre les ceps de vigne et la lisière du bois des Côtes. Sous le soleil, des papillons volettent en tout sens sur ce versant exposé. C’est au cœur d’un massif forestier où l’eau ruisselle de partout que nous poursuivons notre route. Son sol est couvert de primevères. Elles aussi n’attendaient qu’un peu de chaleur pour se montrer, alors que, des fourrés, montent les trilles de fauvettes qui restent invisibles. Notre route croise également celle d’un renard sur le haut de la côte boisée. De nombreux arbres se plaisent sur ce terrain: l’if, le houx, le hêtre côtoient des érables dont la floraison illumine le sous-bois. Puis, du bel abri forestier du Devans couvert de larges tavillons et construit en bois de châtaignier, essence elle aussi bien présente ici, nous regagnons le village de Luins, après avoir admiré ceux de Vinzel et Bursins. Des villages dont l’identité est encore renforcée par la beauté du paysage viticole. Notre unique regret, ce jour-là, fut de ne pas apercevoir le sommet du Mont Blanc, obstinément caché par des nuages.

étapes

Église de rêve à Luins

Nichée un peu à l’écart du village, au cœur du vignoble, l’église de Luins jouit d’un incomparable panorama sur le bassin lémanique, qui lui vaut d’être choisie pour de nombreux mariages. Citée sous le nom d’église Saint-Pierre dès 1393, elle a subi une reconstruction presque totale entre 1672 et 1674. Une clé est disponible au bâtiment communal pour les personnes désireuses d’admirer le plafond sur solives moulurées de la nef de 1674.

Nobles vignobles

Une intense activité régnait encore dans le vignoble lorsque nous l’avons traversé. Les sécateurs étaient à l’œuvre dans les parcelles bien entretenues s’étendant
sur le vaste coteau. La cave de La Côte a remporté en 2019 le prix de Cave suisse de l’année. Ainsi que des médailles d’or, d’argent et des nominations pour ses chasselas et assemblages rouges. Mais au vu des dernières mesures de confinement, la dégustation dans un des caveaux sera pour plus tard.

Oasis pour la biodiversité

Grand soleil et absence de vent sont des conditions idéales pour se faire une idée de la biodiversité. Les insectes se rencontrent par dizaines sur le sentier. Aux muscari, véronique et lamier qui s’invitent entre les ceps s’ajoute une flore de sous-bois largement visitée par les papillons. Quant aux lézards des murailles, ils sont nombreux à nous jauger d’un œil scrutateur. Comme pour le citron (voir page 10), il nous faudra user de précaution pour les admirer de près.

Le charme de Bursins

Le château du Rosey impose déjà sa présence au cœur du vignoble depuis la partie basse de notre parcours. Dans le village de Bursins, une étonnante force émane de la place principale autour de laquelle l’église et de belles bâtisses font cercle. L’histoire de ce bourg pittoresque, dont est originaire le conseiller fédéral Guy Parmelin, remonte à 1200 ans. Un cimetière découvert en 1898 témoigne d’une occupation des lieux par les Burgondes au VIIIe ou IXe siècle.

Forêt enchantée

Dans la forêt surplombant les villages, la floraison lumineuse de l’érable ajoute de la gaieté au paysage. Des érables, devrait-on plutôt dire, car quatre espèces indigènes de cette famille sont réunies là. Tout comme le hêtre, l’if et du houx encore porteur de fruits rouges. Il y a bien sûr aussi du châtaignier qui a donné son nom au sentier et dont de vieilles bogues jonchent le bois, au-­dessus du refuge du Devans. Le coup d’œil vaut ici à lui seul le détour.

Texte(s): Daniel Aubort
Photo(s): Daniel Aubort

infos pratiques

Y aller

En transports publics
gare CFF de Rolle ou Gland, puis car postal pour Luins, Vinzel ou Bursins.
En voiture
Sortie Rolle ou Gland sur l’autoroute Lausanne-Genève, puis suivre Luins, Vinzel ou Bursins. Places de parc à proximité du départ de la balade à Bursins ou à Luins.

Le parcours

Parcours en boucle au départ de Bursins, de Luins ou de Vinzel. Compter 1 h 45 de marche pour 5,5 km, avec un dénivelé de +/- 300 mètres. Bonnes chaussures recommandées. Carte OFT 1:25 000 No 1261 Nyon.

Se restaurer

Plusieurs restaurants proposent des spécialités régionales, dont les malakoffs: Au Cœur de La Côte à Vinzel, Hôtel-Restaurant de l’Union et Auberge du Soleil à Bursins et Auberge de Luins.

Ces produits pourraient vous intéresser

  • Hors-série loisirs été

    5.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Magazine « Détour »: Parc du Doubs – Jura

    8.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Escapades Hivernales

    25.00 CHF
    Ajouter au panier