Balade entre vignes et pyramides millénaires

Balades

valais, Salquenen

Balade entre vignes et pyramides millénaires

Reconnue pour ses vins, la région de Salquenen mérite de l’être aussi pour ses paysages étonnamment diversifiés. Un éboulement plusieurs fois millénaire en est à l’origine.

Nous entamons à peine notre randonnée depuis l’église de Salquenen que notre regard un peu étonné s’attarde sur une pente régulière grimpant à l’assaut des montagnes situées en surplomb du village. Nous l’apprendrons en chemin, cette vaste étendue aux arbres épars roussis par l’automne est la conséquence d’un bouleversement du relief. Un éboulement postglaciaire a modelé les paysages que nous traversons. C’est en partie grâce à lui que cette terre valaisanne possède des sols propices à la culture de la vigne et que se sont formées de splendides pyramides rocheuses que nous découvrirons avec surprise à un détour du chemin. Quant aux nombreux criquets, lézards et papillons, furtifs compagnons de route entre le bisse des Marais et le conservatoire des cépages, sans doute apprécient-ils la douce chaleur renvoyée par ces pierres désagrégées il y a plusieurs milliers d’années.

étapes

1. Des gorges pour frontière

Profonde échancrure dans le paysage, les gorges de la Raspille se sont formées après la disparition du glacier du Rhône. Dans le passé, les eaux de la rivière ont été âprement disputées pour l’irrigation entre gens de Sierre et de Salquenen. Elles constituent la frontière linguistique entre le Haut-Valais germanophone et le Bas-Valais francophone.

2. Le bisse des Marais

Le bisse des à l’irrigation. Il conduit les eaux de la Raspille jusqu’au lieu-dit Les Bernunes, un ancien domaine qui a fait l’objet d’une donation, vers l’an 515, du roi Sigismond de Bourgogne à l’abbaye de Saint-Maurice.

3. Les pyramides

En venant de Salquenen, une chaîne de pyramides rocheuses apparaît à travers les branchages des arbres. Ces formations sont dues au calcaire contenu dans l’eau des sources qui solidifient certaines couches de roches et de graviers alors que l’érosion par l’eau et le vent s’attaque aux strates friables.

4. Ça sent le sud

Dans un paysage lumineux qui rappelle le sud, la traversée entre la Raspille et la collection de cépages est propice à la rencontre d’oiseaux et d’insectes. En automne, des papillons, ici un soufré,
y prennent encore le soleil et des lézards se tiennent à l’affût d’insectes sur les murs de pierres sèches.

5. Collection de cépages

À côté du Domaine des Bernunes, la commune de Miège a réuni une collection de trente-deux des plus importants cépages valaisans. Les vins autochtones comme l’humagne blanche, l’arvine ou le cornalin côtoient des cépages traditionnels comme le pinot noir et des nouveautés comme le garanoir ou le gamaret.

Texte(s): Daniel Aubort
Photo(s): Daniel Aubort

infos pratiques

Y aller

En transports publics
Arrêt de Sierre sur la ligne CFF du Simplon, puis train Regio pour Salquenen (3 min) ou CarPostal (6 min). Départ du chemin à 15 minutes de la gare.
En voiture
Sortie Sierre-Est de l’autoroute A9, suivre Salquenen. Grand parking vers l’église, proche du Musée de la vigne et du départ de la balade.

Le parcours

Compter 2 h 15 d’une marche facile pour cet aller-retour de 7,5 km. Le dénivelé total de ce tracé est de +/- 300 m. Une variante consiste à poursuivre à travers les faubourgs de Sierre pour rejoindre la gare CFF (3 km), via son Musée du vin. Retour à Salquenen par train ou CarPostal. Carte OFT au 1:25 000 No 1287 Sierre.

Se restaurer

Restaurant Arkanum, Unterdorfstrasse, Salquenen. Spécialités de röstis, viandes et poissons fumés, plats végétariens. Fermé le lundi. Tél. 027 451 21 00.

Se renseigner

Sentier viticole de Salquenen: www.valais.ch
Éboulement postglaciaire de Salquenen: www.notrehistoire.ch