valais, Saas-Fee

Balade au pied du glacier

Partant de Saas-Fee, le sentier des Chamois se révèle un itinéraire spectaculaire. Permettant de parcourir l’ancienne moraine, il offre une magnifique vue sur le lac glaciaire surplombant la station haut-valaisanne.

C’est à l’ombre de mélèzes encore verts que débute cette randonnée, le long d’un charmant bisse. On a à peine quitté le village et le va-et-vient des petites voitures électriques que l’on se trouve déjà dans un décor sauvage, mis à part les télécabines et quelques canons à neige rappelant l’attrait touristique de la vallée de Saas. En face de nous, le majestueux glacier de Fee brille sous le soleil du matin. Poursuivant le long d’une piste de ski, nous gagnons en une cinquantaine de minutes la buvette Gletschergrotte, dont le nom témoigne du temps où la langue glaciaire descendait presque jusqu’aux mayens. Le sentier qui nous conduit ensuite vers la moraine et son impressionnante crête est ponctué de panneaux didactiques expliquant l’histoire et la dynamique du glacier. Son retrait a laissé à découvert une vaste combe parsemée de torrents, à laquelle on accède par un chemin un peu accidenté. S’ensuit une montée très pentue, en zigzag sur les flancs du massif des Mischabels, offrant un splendide dégagement sur ce paysage minéral et lunaire. À cette altitude, les mélèzes se font rares… et les chamois n’ont pas daigné se montrer. Tout l’inverse des marmottes paradant sous la télécabine de Hannig, qui nous ramène au cœur du village.

étapes

Au fil de l’eau

Le bisse de Bodmerwasser, agrémenté en contrebas d’un sentier à parcourir «pieds nus», est très agréable pour se mettre en jambe. Mais d’autres cours d’eau, moins sages, nous accompagneront tout au long de cette balade. Du glacier et des sommets qui nous dominent coulent en effet des torrents d’un bleu limoneux et souvent tumultueux en cette fin d’été. Plusieurs passerelles, dont certaines en caillebottis, permettent de les traverser.

Vallée glaciaire

Il y a tout juste deux siècles, les habitants de Saas-Fee craignaient que le glacier n’atteigne le village, à 1800 m d’altitude, organisant même des processions religieuses pour stopper son avancée. Depuis, il s’est largement retiré, mais n’en a pas moins sculpté le paysage que nous traversons à mi-parcours: lac glaciaire, moraine vertigineuse et énormes rochers polis ou brisés témoignent encore des forces à l’œuvre dans ses mouvements.

Flore d’altitude

Si les mélèzes sont très présents au début de cet itinéraire, ils laissent peu à peu place, au fur et à mesure que l’on grimpe, à une végétation plus alpine. Quelques dernières myrtilles au feuillage déjà automnal côtoient des airelles rouge vif. De nombreux chardons argentés ensoleillent les abords du chemin. Quant aux bruyères roses, avec leurs graciles clochettes, elles donnent un petit air de lande écossaise à la dernière partie de notre randonnée.

Moutons et marmottes

L’ouverture de la chasse aurait-elle fait fuir les chamois sur le sentier portant leur nom? Si l’on n’en a pas croisé lors de notre passage, d’autres animaux ont ponctué notre ascension, à commencer par un paisible troupeau de vaches belted galloway, noir et blanc, le long du bisse. Des moutons épars et visiblement peu sujets au vertige broutaient dans les pentes abruptes dominant la moraine. Sans oublier les marmottes peu farouches à Hannig.

Village pittoresque

De retour à la station, il vaut la peine d’en parcourir les ruelles avant de la quitter. De très anciens mayens y côtoient des hôtels flambant neufs dans un mélange des genres plutôt réussi. Devant l’église de pierre à l’architecture étonnante, la statue de Johann Josef Imsang (1806-1869) perpétue le souvenir de ce prêtre pionnier du tourisme dans la vallée, reconnu pour ses talents de guide de montagne, de botaniste et de chasseur… de chamois.

Texte(s): Céline Prior
Photo(s): Céline Prior/DR

infos pratiques

Y aller
En transports publics: train jusqu’à Viège (Visp) puis car postal jusqu’à Saas-Fee.
En voiture: par Viège puis la vallée de Saas. Grand parking à l’entrée de la station.
Le parcours

Le Sentier des chamois (Gemsweg) part du village, au pont sur la Feevispa. Compter 3h30 de marche pour 9,7 km, avec un dénivelé de + 650 m et -110 m. Et une heure supplémentaire pour descendre à pied de Hannig. Chemins de montagne, bonnes chaussures recommandées. Possibilité d’emprunter cet  itinéraire à la descente depuis Hannig. Télécabine ouverte jusqu’au 25 octobre.

Se restaurer

Buvette Gletschergrotte. Ouverte jusqu’au 18 octobre. Tél. 027 957 21 60.
Restaurant Hannig, ouvert jusqu’au 25 octobre. Tél. 027 957 14 19.

Se renseigner

Carte OFT No 1328 Randa; www.saas-fee.ch