l

neuchâtel, Neuchâtel

Balade dans les ruelles de Neuchâtel

Blottie entre l’esplanade de la Collégiale et la place Pury, la vieille ville dispense avec art ses charmes et ses surprises au visiteur, au gré d’une flânerie qui n’oublie aucun des monuments emblématiques de la cité.

C’est une ville enchâssée dans la ville, un quartier qui fait figure de petit joyau offert sans ostentation. Avec ses ruelles imprévues que surplombent des tourelles aux toits élancés revêtus de tuiles, ses façades bourgeoises à l’opulence réservée, ses remparts dévorés par la mousse et ses fontaines ornées de statues aux couleurs éclatantes, la vieille ville de Neuchâtel fait figure de miniature amoureusement ciselée dans le calcaire jaune de ce pan du Jura, appelée ici la pierre de Hauterive. Dans cette partie historique de la cité, les constructions s’étalent du XIe au XVIIIe siècle; elle est restée pourtant bien vivante, en témoignent les nombreuses échoppes et cafés qui l’agrémentent. Cette petite promenade au charme fou invite à découvrir ces trésors discrets au gré de son envie: en concentrant son pas sur quelques monuments incontournables – le château, la collégiale, la fontaine du Banneret et d’autres aussi. Ou au contraire en flânant et en prenant son temps pour s’imprégner de l’atmosphère des lieux. Il est vivement recommandé d’agrémenter son chemin d’une pause sur un banc ou une terrasse, voire même de s’octroyer le plaisir de se perdre un peu pour mieux ressentir la topographie des lieux.

étapes

Un flamboyant banneret

De Berne à Payerne en passant par la Neuveville , pas une cité du Plateau ne se passe de sa «fontaine du banneret» – appelée ainsi en l’honneur de cet officier de la ville cumulant charges civiles et militaires sous l’Ancien Régime. À Neuchâtel, c’est la plus anciennne fontaine construite à l’extérieur des fortifications primitives de la ville. Au pied de la rue du Château; la statue, qui date de 1581, a été entièrement restaurée en 2015.

Château et remparts

Le novum castellum («nouveau château») donnant son nom à la ville fut bâti au XIe siècle sur ce qui était un éperon rocheux dominant toute la bourgade d’alors. Une position imprenable, on s’en rend compte en contemplant les alentours depuis les remparts, au nord (côté château) ou au sud, où les vestiges et la vue du Musée ethnographique composent un ensemble très romantique.

La collégiale

Une base romane, des parties hautes et un cloître gothiques, une tour construite au XIXe siècle… Le célèbre monument empile les strates historiques sans que sa cohérence esthétique n’en souffre. Au fait, pourquoi «collégiale»? Parce que cette église d’importance régionale, comme une cathédrale, possédait à l’origine un collège de clercs chargé de sa liturgie et de son fonctionnement.

Sur la place des Halles

La terrasse préférée des Neuchâtelois! L’été, elle accueille trois fois par semaine les étals du marché; en juillet, les projections du Festival du film fantastique ont désormais lieu sur ses pavés, lui conférant un petit air de Locarno (TI). Tout ça sous les ogives élégantes de la Maison des Halles, construite au XVIe siècle pour abriter le commerce de céréales et aujourd’hui un restaurant.

Le quai Ostervald

Ce détour par le lac permet de changer de perspective et d’apprécier les dimensions réelles de la vieille ville. On troque l’ambiance médiévale de celle-ci pour une atmosphère Belle Epoque, illustrée par les statues de promeneurs figées devant la ligne des Alpes au loin. Ce temps où la ville a pris son essor industriel a lui aussi laissé ses marques sur elle. Ce sera pour une autre visite…

infos pratiques

Y aller

En transports publics
Ligne CFF, nombreuses correspondances.
En voiture
Autoroute A1, sortie Neuchâtel-centre. Parkings couverts place de la Gare ou place Pury.

Le parcours

Balade urbaine de 5 km environ. Compter 1 h 30 à 2 h ou plus selon le rythme et les petites explorations curieuses dans les ruelles, les boutiques ou les cafés.

Se restaurer

La vieille ville regorge d’adresses gourmandes et pleines de charme, pour tous les goûts et budgets. Par exemple la Brasserie du Cardinal, rue du Seyon 9, ou encore le Café de la Collégiale, tout en haut de la rue du même nom.

Se renseigner

Ces produits pourraient vous intéresser

  • En route, sac au dos – T3

    30.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Le Guide des plus belles balades de Suisse romande

    30.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Randonnées pour grizzlys et autres animaux solitaires

    29.00 CHF
    Ajouter au panier