vaud, Cergnement

Balade dans cinquante nuances de blanc à Solalex

Point de départ de nombreuses randonnées en été, le vallon de Solalex (VD) devient une destination à lui seul dès les premiers flocons. Un itinéraire facile qui permet à tout un chacun de faire sa trace dans la neige.

Tombée en abondance dans les Alpes depuis deux semaines, la neige nous appelle. Mais il n’est pas toujours aisé de savoir comment en profiter si l’on n’est pas adepte de ski de randonnée, de raquettes ou de ski de fond. La balade qui mène de Cergnement à Solalex constitue un moyen de jouer les trappeurs sans risque. Connu des habitants de la région, cet itinéraire bien entretenu et praticable sans équipement particulier fait figure de grand classique. Pour profiter de la quiétude des lieux, mieux vaut donc se lever tôt. On se retrouve alors seul au milieu de ce vallon silencieux, enchâssé entre le massif des Diablerets et celui de l’Argentine. À mesure que le soleil descend sur Solalex, la neige se pare de teintes scintillantes, du bleu au rose en passant par les violets les plus profonds. Qui a dit qu’elle était blanche?

étapes

1. Orgues de glace

Quelques minutes à peine après avoir quitté  Cergnement, on croise une paroi rocheuse recouverte d’une gangue de glace durant une bonne partie de l’hiver, rappelant les piliers d’une cathédrale ou les tuyaux d’un orgue. Mais ne vous approchez pas trop: des glaçons peuvent tomber lorsque la température monte.

2. La rivière calfeutrée

Durant la première moitié du parcours, le chemin suit le cours de l’Avançon d’Anzeinde. Bien visible en été, la rivière se cache à cette période de l’année sous des monceaux de neige, qui forment d’imposants édredons sur les cailloux de la rive.

3. Discrète faune

Quel petit animal a bien pu laisser ces traces dans la neige? Et d’où vient ce chant rauque, qui nous fait lever les yeux vers les conifères alentour? Dès que l’on s’avance dans la forêt, on prend conscience de la variété d’espèces qui vivent dans le vallon. Chevreuil, écureuil, geai des chênes ou renard sont ici chez eux. Bon nombre d’animaux sauvages n’hibernant pas, on veillera bien sûr à éviter de les déranger.

4. Miroir, mon beau miroir...

Un losange de roche parfaitement lisse: pas de doute, c’est le Miroir-d’Argentine, incontournable pour les amateurs d’escalade. Les géologues, eux, y voient un bon moyen de comprendre les ­mouvements qui ont vu naître les Alpes.

5. Après l’effort...

Une petite heure de marche nous mène au hameau de Solalex, qui semble endormi sous une épaisse couche de neige. Là, on choisira de se réchauffer autour d’un bon chocolat chaud – ou d’une fondue, c’est selon –, de pousser un peu plus haut ou de redescendre vers notre point de départ.

Texte(s): Clément Grandjean
Photo(s): Clément Grandjean

infos pratiques

Y aller

En voiture
De Gryon (VD), se rendre à Barboleuse et suivre la route de Solalex jusqu’au parking de Cergnement.
En transports publics
Train Bex-Villars-Bretaye jusqu’à Barboleuse, puis le bus-navette qui relie, durant l’hiver, Gryon à l’Alpe-des-Chaux, jusqu’à Cergnement.

Le parcours

Montée facile sur une piste bien balisée et praticable en chaussures de marche. Compter une heure pour la montée et presque autant pour la descente. Possibilité d’utiliser des raquettes, ou de prendre sa luge pour la descente.

Se restaurer

Au Refuge de Solalex, les produits du terroir sont à l’honneur. Carte variée, cadre chaleureux. Réservation conseillée, tél. 024 498 27 09, www.refuge-solalex.ch
À Cergnement, on déguste aussi de délicieuses crêpes bretonnes dans le chalet ou sur la terrasse de La Crêpecidre. Tél. 077 901 60 69, lacrepecidre.ch

Se renseigner

Maison du tourisme de Gryon, tél.024 498 00 00, www.gryon.ch

Ces produits pourraient vous intéresser

  • Grandes randonnées le long des bisses – V2

    25.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Grandes randonnées le long des bisses

    25.00 CHF
    Ajouter au panier
  • En route, sac au dos – T1

    30.00 CHF
    Ajouter au panier