l

valais, Sion

Balade dans une belle oasis à deux pas de Sion

Aux portes de la capitale valaisanne, à 4 kilomètres à pied de la gare, d’anciennes gravières ont laissé place aux magnifiques étangs du Domaine des Îles et à la réserve naturelle des Épines. Un site idyllique.

Sur les cartes topographiques de la région sédunoise, un chapelet de taches bleues borde le sud-ouest de la ville. Des plans d’eau si proches du centre urbain, voilà qui est intéressant! À la cessation de l’exploitation du gravier amené par le Rhône, d’anciennes carrières ont entamé une vie nouvelle. La Bourgeoisie de Sion a transformé son domaine de 53,5 hectares en un magnifique espace de loisirs (plage, campings, place de jeux, restaurant). À quelques encablures, la gravière des Épines a également subi des travaux de restructuration dans le cadre de mesures de compensation écologique. Une marche de deux heures, des plus agréables, nous fait ainsi passer d’un centre de détente, bienvenu aux abords d’une agglomération, à une zone humide sauvage et fort intéressante pour ses milieux pionniers et ses espèces rares.

étapes

1. Riche réserve

Depuis 2016, l’ancienne gravière des Épines s’est muée en réserve naturelle et abrite de nombreuses espèces, parmi lesquelles le castor, la belette et le râle d’eau. Un limicole, le petit gravelot, dont la nidification s’est fortement raréfiée en Suisse, y a également trouvé un milieu à sa convenance.

2. Traces de lapins

La région sédunoise est l’une des rares de notre pays à abriter encore des populations de lapin de garenne. L’espèce a été refoulée vers la Péninsule ibérique lors de la dernière glaciation. La présence de l’animal se remarque aux terriers qu’il creuse dans les terrains sablonneux.

3. Ancienne gravière

Le précieux gravier du Domaine des Îles a largement été utilisé lors du développement de la ville de Sion dans les années 1960. Une couche de plusieurs dizaines de mètres d’épaisseur a ainsi été extraite des abords du Rhône. Les étangs qui subsistent témoignent de cette exploitation qui a cessé en 2017.

4. Le Rendez-vous des pêcheurs

Les eaux turquoise des étangs du Domaine des Îles donnent envie d’y piquer une tête et nombreux sont ceux qui le font lors des chaudes journées. Depuis la rive ou installés dans de petits canots, des pêcheurs tentent leur chance sur les nombreux poissons. Une présence qui n’a pas échappé à un martin-pêcheur à l’affût.

5. Petite garrigue

Bordant le Rhône, une frange de végétation aux airs de garrigue est propice à de nombreux papillons. Un étrange insecte s’y rencontre aussi, l’ammophile des sables, une guêpe qui paralyse sa proie (chenille, criquet) d’une piqûre avant de l’emporter entre ses pattes afin de nourrir ses larves dans un nid souterrain.

Texte(s): Daniel Aubort
Photo(s): Daniel Aubort

infos pratiques

Y aller

En transports publics
Gare CFF de Sion, puis de car postal No 361, direction Basse-Nendaz, arrêt des Campings des Îles.
En voiture
Sortie Conthey-Ardon sur l’autoroute Lausanne-Sion, puis rejoindre le Domaine des Îles. Parking entre les deux campings ou vers le restaurant.

Le parcours

Itinéraire facile et très agréable autour de l’étang du Domaine, puis de la gravière des Épines, tout en passant par les rives du Rhône. Comptez 2 heures effectives de marche pour 8 km, sans dénivelé. Chiens non autorisés au Domaine des Îles. Carte OFT 1:25000 No 1306 Sion

Se restaurer

Restaurant du Domaine des Îles, ouvert à l’année, tél. 027 322 98 18. Restaurants dans les deux campings : Camping Sedunum, tél. 027 346 42 68. Camping TCS,
tél. 027 321 33 18.

Ces produits pourraient vous intéresser

  • Balades sensationnelles en Suisse romande

    28.50 CHF
    Ajouter au panier
  • Journées parfaites en Suisse

    29.00 CHF
    Ajouter au panier
  • Escapades Hivernales

    25.00 CHF
    Ajouter au panier