Balade au Noirmont, où le Jura a un visage alpin

Balades

vaud, La Cure

Balade au Noirmont, où le Jura a un visage alpin

Au départ de La Cure (VD), cette magnifique randonnée au cœur du massif du Noirmont permet de découvrir certaines particularités géologiques du Parc naturel Jura vaudois, dans des paysages de toute beauté.

Non, le Jura n’est pas qu’une montagne à vaches. Ce circuit de 14 kilomètres, qui traverse le massif du Noirmont, nous en a convaincus. Si le début de la balade est plus que facile, cheminer sur la crête du Noirmont exige davantage d’attention, avec les lapiaz qui affleurent, même dans la forêt. Entre admirer la vue – somptueuse, on doit le souligner! – et regarder sur quel caillou on pose le pied, il faut choisir. Au Creux-du-Croue, le dépaysement est total. Un troupeau de moutons pâture encore autour de la cabane bordant une tourbière aux teintes fauves. On quitte ce vallon secret en remontant vers la combe des Tassons, qu’on suit en passant par les chalets d’alpage de L’Arzière et des Coppettes, désormais vides de leurs occupants. On ne peut que vous conseiller d’entreprendre ce circuit en fin de journée, pour profiter en toute quiétude des paysages sublimés par la lumière du couchant.

étapes

1. Départ à plat

Les premiers kilomètres de la balade permettent de se mettre en jambes avant la montée au Noirmont, assez raide dans la dernière partie. Chemins bien tracés, fermes d’alpage, troupeaux de vaches et ciel bleu… Dans ce coin du Parc naturel Jura vaudois, on marche en permanence dans un paysage de carte postale.

2. Ça rumine

Même si la plupart des troupeaux sont redescendus lors de la désalpe de Saint-Cergue, le 29 septembre dernier, on peut encore voir quelques bêtes pâturer sur les alpages où il reste de l’herbe. Inhabituel en cette saison, le joyeux tintement de leurs cloches n’en est que plus appréciable.

3. Creux-du-croue

Le Creux-du-Croue, qui signifie le «creux du creux» en patois, est une profonde dépression due à l’action de l’érosion puis au ruissellement des eaux. On trouve parfois des fossiles de coraux et de coquillages dans cette zone, fréquentée par les amateurs de géologie qui viennent y lire l’histoire des roches. Avis à ceux
qui auraient la chance de faire de telles découvertes: il est interdit de les ramasser, le Parc Jura vaudois étant une zone protégée.

4. Attention, patou!

On n’est que peu habitué à croiser des patous dans le Jura vaudois. Si ceux qui sont chargés de veiller sur les moutons de l’alpage du Creux-de-Croue – qui était occupé le week-end dernier – sont habituellement gentils avec les promeneurs, ils tolèrent moins bien la présence de congénères. Même tenus en laisse, les chiens ne sont pas autorisés à passer.

5. Murs sans fin

Servant à délimiter les propriétés, contenir le bétail ou sécuriser les puits, les murs en pierres sèches sont un élément visuel  indissociable du Parc Jura vaudois. Datant pour la plupart du XVIIIe siècle, ils s’étendraient, si on les mettait bout à bout, sur près de 250 kilomètres!

infos pratiques

Y aller

En transports publics
De Lausanne, train jusqu’à La Cure avec changement à Nyon (en raison de travaux, un bus assure le transport des passagers entre Arzier et La Cure).
En voiture
Parking gratuit au départ de la balade.

Le parcours

Longueur: 14 km. Dénivelé positif: 680 mètres. Descente: idem. Compter entre 4 h et 5 h de marche.

Se restaurer

Aucune possibilité de se restaurer en cours de route, pensez à prendre votre pique-nique et à boire.

À emporter

Bonnes chaussures de marche.

Se renseigner

Office du tourisme de Saint-Cergue, tél. 022 360 13 14, www.lacote-tourisme.ch/fr/Z557/st-cergue