Aux portes de Bulle, un producteur a rejoint l’opération «Lait solidaire» de Terre&Nature

120 ans Agriculture Les pros de la terre
Agriculture
Aux portes de Bulle, un producteur a rejoint l’opération «Lait solidaire» de Terre&Nature

Idéalement situé, le Gruérien Fabien Dupasquier a installé un distributeur de lait, dans le but de mieux valoriser une partie de sa production.

Aux portes de Bulle, un producteur a rejoint l’opération «Lait solidaire» de Terre&Nature

À La Tour-de-Trême (FR), à quelques encablures de la voie rapide qui contourne l’agglomération bulloise, une immense affiche annonce la présence d’un distributeur de lait. On doit cette initiative à la famille Dupasquier, qui exploite la ferme du Comté. «C’est le prix du lait désespérément bas qui nous a poussés à chercher des sources de revenus annexes», explique Fabien Dupasquier, 38 ans. Le domaine familial exploité par ce père de trois garçons compte une cinquantaine d’hectares et produit annuellement 400 000 kg de lait commercialisés dans la filière industrielle. «Mon père et moi avons toujours mis une boille à lait à disposition devant la ferme. Les gens venaient se servir le soir. Mais les quantités vendues n’ont jamais dépassé trois à quatre litres par jour.» Il y a quelques mois, Fabien et son épouse décident de franchir le pas et d’officialiser une activité de vente directe. «L’automate à lait s’est rapidement imposé: nous cherchions une solution qui nous offre une certaine liberté dans notre organisation du travail, qui garantisse une hygiène parfaite et qui empêche les gens de se servir sans payer!» Le distributeur contient une boille de 50 litres de lait réfrigérés à 2,7°C. «Chaque matin, après la traite, on nettoie la boille, et on remet du lait frais. Ça prend dix minutes, tout au plus.» L’investissement dans un distributeur équipé d’une machine de paiement s’élève à 8500 francs. «J’avais calculé qu’il serait amorti en dix ans, à condition qu’on vende 20 litres par jour.» Or, depuis sa mise en route à l’automne dernier, le succès est au rendez-vous: les clients se succèdent tout au long de la journée et les Dupasquier écoulent quotidiennement une trentaine de litres. L’agriculteur voit ainsi défiler les familles du village, des retraités ravis de renouer avec d’anciennes pratiques ainsi que des pendulaires qui s’arrêtent à la ferme en rentrant du travail. «On sent nos clients heureux de venir chercher leur lait ici. La satisfaction pour nous est donc énorme!»
+ d’infos Pour en savoir plus sur l’opération «Lait solidaire» de Terre&Nature: www.terrenature.ch/lait

 

Texte(s): Claire Muller
Photo(s): Claire Muller